"; ";
  Accueil     Librairie     Polars     Thrillers     Criminologie     S. Bourgoin     Infos     Liens  

_

Identification :      [inscription]

Actualité criminologie

    Sorti d'hôpital psychiatrique, un homme tue son père à Besançon
    France > parricide, alcoolisme, psychiatrie
    Article posté par Stéphane Bourgoin le Mercredi 1er août 2012

    " Dans le quartier des Cras, un drame familial s'est produit ce midi, mardi 31 juillet. Un fils, qui sortait de l'hôpital psychiatrique de Novillars, a tué son père.
   
    Ce matin, alors que les parents se trouvaient dans l'appartement, le fils, âgé de 35 ans, a tué son père, un retraité de 66 ans, pour une raison encore indéterminée. Il sortait depuis peu de l'hôpital psychiatrique de Novillars.
   
    La mère de famille, très choquée, a été hospitalisée. Le fils devrait être entendu par les policiers chargés de l'enquête.
   
    Il aurait agi sous l'emprise de l'alcool. Il est actuellement en cellule de dégrisement. Ni lui, ni sa mère, principale témoin, n'ont été entendus pour l'instant.
   
    Selon le vice-procureur, les faits se sont déroulés de manière très violente, à l'heure du déjeûner. Le fils a tué son père en lui frappant la tête contre le sol à de multiples reprises.
   
    L'agesseur ne voyait plus sa famille avec laquelle il entretenait des relations tendues. Il avait déjà proféré des menaces à l'encontre de son père. La victime était handicapée à 80 % et était placée sous assistance respiratoire.
   
    Une autopsie sera pratiquée demain pour déterminer les causes exactes de la mort."

Source : FRANCE 3.FR (1er août 2012)

    Articles relatifs :
     "Mes conversations avec les tueurs", le nouvel ouvrage de Stéphane Bourgoin, aux éditions Grasset
     Pour suivre sur Twitter l'actualité des faits divers et celle de Stéphane Bourgoin
     Le parricide de Besançon a effectué 132 séjours en hôpital psychiatrique


[Tous les articles criminologie]

    Re : Sorti d'hôpital psychiatrique, un homme tue son père à Besançon
    Commentaire posté par La Mésange bleue le Mercredi 1er août 2012
    Joli travail des psychiatres! S'ils avaient été capables de soigner ce malade efficacement, celui-ci n'aurait jamais tué son père : il serait rentré de l'hôpital, calme et bien disposé, quitte à ce qu'il soit victime de tremblements à cause du traitement suivi mais cela aurait mieux valu que d'avoir en face de soi un individu en train de menacer de vous frapper en vociférant.
    Apparemment, ce malade était très agressif lorsqu'il était en crise, surtout à l'égard de son père auquel il en voulait particulièrement. Je connais cette maladie pour avoir eu un proche qui en était atteint. De temps à autre, celui-ci était en crise et devenait dangereux, menaçant de vous taper dessus, chose qu'il fit plusieurs fois. Beaucoup de gens avaient peur de lui. Il ne faut jamais sous-estimer la "force de frappe" de ces malades [certains d'entre eux sont capables du pire, la preuve dans cet article]. Ce sont des gens qu'il faut à tout prix éviter d'énerver!


    Re : Sorti d'hôpital psychiatrique, un homme tue son père à Besançon
    Commentaire posté par gege05 le Mercredi 1er août 2012
    @la Mésange bleue: tu connais bien quelle maladie, elle n'est pas citée dans l'article? De plus si ce jeune homme était sous médocs, le mélange avec l'alcool est désastreux. Je ne suis donc pas certaine que les psychiatres soient responsables, opinion basée bien sûr sur le peu d'info qu'on a jusqu'à présent.


Veuillez vous inscrire ou vous identifier :

Nom d'utilisateur :

Mot de passe :



_

Fil RSS
© Stéphane Bourgoin 2003 - 2014
Réalisation : Nokto