"; ";
  Accueil     Librairie     Polars     Thrillers     Criminologie     S. Bourgoin     Infos     Liens  

_

Identification :      [inscription]

Actualité criminologie

    Le père du petit Younès condamné à 9 ans de réclusion et libérable dans trois ans
    Europe du Nord & de l'Ouest > infanticide, coups & blessures, procès
    Article posté par Stéphane Bourgoin le Samedi 16 juin 2012

    " Le père de Younes a été condamné à 9 ans de prison pour coups et blessures ayant entraîné la mort sans intention de la donner.
   
    Ainsi donc, Mohamed J. a bien tué son fils Younes, mais il ne l’a pas fait exprès !
   
    C’est un peu comme cela qu’on peut interpréter le verdict de la cour d’assises de Mons.
   
    Le jury a en effet répondu NON à la première question : “Est-il coupable d’avoir volontairement, avec intention de donner la mort, commis un homicide sur la personne de Younes ?”
   
    À toutes les autres questions, les jurés ont répondu OUI. Les voici.
   
    La deuxième : “Est-il coupable d’avoir volontairement fait des blessures ou porté des coups à Younes ?”
   
    La troisième : “Les coups portés ou les blessures faites volontairement sans intention de donner la mort l’ont-ils pourtant causée ?”
   
    La quatrième : “Ces coups ou blessures volontaires ont-ils été commis envers un mineur d’âge ?”
   
    La cinquième : “Ces coups ou blessures ont-ils été commis par son père ou toute autre personne ayant autorité sur le mineur ?”
   
    En résumé, J. a donc été condamné pour coups et blessures ayant entraîné la mort sans intention de la donner, mais avec la double circonstance aggravante que la victime était son fils et qu’il était mineur.
   
    Le jury a donc suivi, en grande partie, les réquisitions de l’avocat général.
   
    En effet, parmi les motivations du jugement, les jurés ont retenu notamment :
   
    Le rejet de la thèse du prédateur isolé.
    Il est établi que Younes n’a jamais quitté la maison familiale, comme le prouve l’absence de traces sur ses pieds.
   
    Son sang a été découvert dans la maison, mais pas à l’extérieur.
   
    Il a été retrouvé dans la Dyle vêtu exactement comme sa mère l’avait laissé dans la maison.
   
    Il reste deux zones d’ombre de cinquante minutes dans l’emploi du temps de J. pendant lesquelles il n’était pas à la recherche de sa femme.
   
    Les écoutes directes ont démontré de multiples contradictions.
   
    Il est prouvé que la couverture bleue a servi à emballer la victime et que la dépouille a été transportée dans la voiture.
   
    J. connaissait très bien la Douve dans laquelle il a jeté le corps de son fils.
   
    Du fait de cette qualification, Mohamed J. encourait une peine de quinze ans maximum. Il a écopé de neuf ans, et il sera, en principe, libérable au tiers de sa peine, soit dans trois ans."
   
    Un article de Christian Hubert.

Source : LA DERNIERE HEURE (16 juin 2012)

    Articles relatifs :
     Verdict : le père du petit Younès a provoqué la mort de son fils mais n'est pas un meurtrier
     "Mes conversations avec les tueurs", le nouvel ouvrage de Stéphane Bourgoin, aux éditions Grasset
     Pour suivre sur Twitter l'actualité des faits divers et celle de Stéphane Bourgoin


[Tous les articles criminologie]

    Re : Le père du petit Younès condamné à 9 ans de réclusion et libérable dans trois ans
    Commentaire posté par justicejuste le Samedi 16 juin 2012
    Il est certain que le petit Younes est mort dans la maison, mais quels éléments prouvent que c'est bien le père le responsable. Nous savons tous que le frère aîné est resté un moment seul avec son frère. Je suis certain que Younes a du pleurer et crier après ses parents et que Wazir l'a empêché de crier et même de les rejoindre dans la rue, blessant accidentellement son petit frère. Le père ne se faisant que complice à dissimuler la vérité et faisant croire à un enlèvement. C'est pour cela que ces deux personnes mentent. Cette version est plus que plausible et certainement la vérité. Que l'on me donne un seul élément pour prouver que ce que je dit ne tiens pas la route!!!


    Re : Le père du petit Younès condamné à 9 ans de réclusion et libérable dans trois ans
    Commentaire posté par vodkapom le Samedi 16 juin 2012
    @ justicejuste :ca pourrait etre une explication plausible..
    mais meme un accident, comment peut-on reussir a aller jeter son propre fils dans un fleuve..je comprends pas...

    Re : Le père du petit Younès condamné à 9 ans de réclusion et libérable dans trois ans
    Commentaire posté par justicejuste le Samedi 16 juin 2012
    La vérité peut être parfois trop douloureuse à expliquer. Le père a certainement voulu protéger son fils aîné pour ne pas le perdre lui aussi. Des personnes doivent savoir la vérité ou s'en douter pour avoir une sanction aussi clémente, mais que se passera t'il dans quelques années lorsque Wazir se rendra compte qu'il n'a pas été sanctionné pour un délit aussi grave. Je plains la maman qui demande la vérité et que celle-ci est bien plus pire que la version donnée devant la cour.

    Re : Le père du petit Younès condamné à 9 ans de réclusion et libérable dans trois ans
    Commentaire posté par maniak1979 le Dimanche 17 juin 2012
    salut justicejuste.
    et bien je vais te donner l'élément pour te dire que ton hypothese ne tiens pas la route :) En effet le rapport d'autopsie a bien spécifier que la mort du petit est du à une pression sur la poitrine que SEUL un adulte aurait pu commetre, un enfant de l'age de son frere n'aurait pas pu excerser une telle pression sur younes, c bien un adulte le coupable ;) voila


Veuillez vous inscrire ou vous identifier :

Nom d'utilisateur :

Mot de passe :



_

Fil RSS
© Stéphane Bourgoin 2003 - 2014
Réalisation : Nokto