"; ";
  Accueil     Librairie     Polars     Thrillers     Criminologie     S. Bourgoin     Infos     Liens  

_

Identification :      [inscription]

Actualité criminologie

    Meurtre des Françaises en Argentine : un 8ème suspect arrêté
    Amérique centrale et latine > meurtre, viol, armes, police scientifique, vol
    Article posté par Stéphane Bourgoin le Lundi 15 août 2011

    " Raul Sarmiento, un jardinier de 45 ans, avec des antécédents d'agression sexuelle, serait lié à l'affaire et sera interrogé lundi.
   
    La justice de la province de Salta, dans le nord-ouest de l'Argentine, a ordonné dimanche l'incarcération d'un huitième suspect dans l'enquête sur le meurtre en juillet de deux touristes françaises, a annoncé une source policière. "Il s'agit de Raul Sarmiento, un jardinier de 45 ans, avec des antécédents d'agression sexuelle", a précisé cette source. "Il est lié à l'affaire et sera interrogé lundi", a déclaré de son côté un porte-parole de la justice, Marcelo Baez.
   
    Sarmiento était en fait déjà détenu pour vol depuis début août, "on lui a saisi trois armes de calibre 22 qui sont en train d'être expertisées", a indiqué ce porte-parole. Son implication dans les meurtres s'explique par "le soupçon que l'une des armes ait pu être utilisée pour le crime et par d'autres éléments couverts par le secret de l'instruction", a-t-il ajouté. L'enquête désigne trois des personnes arrêtées comme les principaux suspects sur la base d'écoutes téléphoniques réalisées sur ordre du juge Martin Pérez en charge de l'affaire.
   
    Trois suspects principaux
   
    "Daniel Vilte (un maçon de 23 ans), Gustavo Lasi (un fonctionnaire de 24 ans) et Santos Vera (un jardinier de 37 ans) sont les trois suspects principaux" des deux crimes, selon la même source. Sur la base des éléments recueillis jusqu'à présent, les enquêteurs estiment que l'agression sexuelle est le mobile des meurtres et non le vol comme ils le pensaient au départ, selon des sources policières et judiciaires. Le juge Pérez doit recevoir lundi les résultats officiels des analyses d'ADN de sperme et de cheveux d'au moins un agresseur qui avaient été prélevés sur les corps des deux victimes en vue d'être comparés aux échantillons génétiques des suspects détenus dans cette affaire.
   
    Les corps de Cassandre B. (29 ans) et de Houria M. (24 ans) ont été découverts le 29 juillet par d'autres touristes dans la réserve naturelle de la Quebrada de San Lorenzo, à une douzaine de kilomètres de Salta, à 1 600 kilomètres au nord de Buenos Aires. Les deux jeunes femmes ont été battues avant d'être tuées par balle. L'une d'entre elles, Cassandre Bouvier, a été violée. Selon les expertises médico-légales, les deux jeunes femmes ont été assassinées peu après être entrées dans la réserve naturelle le 15 juillet.
   
    Une quatrième balle trouvée
   
    Gustavo Lasi a eu entre les mains un appareil photo et un téléphone des touristes ainsi qu'une carabine de calibre 22 utilisée pour le double homicide. "Il a été confirmé dimanche qu'une quatrième balle trouvée vendredi près des lieux du crime était de calibre 32, ce qui ouvre de nouvelles conjectures" sur une éventuelle troisième arme, a ajouté la même source. La police estimait jusqu'à présent que le crime avait été commis avec deux armes de calibre 22 dont l'une a déjà été retrouvée, sur la base d'une balle logée dans le crâne d'une des victimes et de deux autres projectiles trouvés sur les lieux du crime.
   
    Quatre autres suspects sont toujours détenus : Walter Lasi (54 ans, père de Gustavo), le guide touristique Omar Ramos (47 ans), l'élève policier Federico Canizares (23 ans) et sa soeur Maria Fernanda (24), fiancée de Gustavo Lasi et chez laquelle ont été retrouvés l'appareil photo et le téléphone portable des victimes."

Source : AFP (15 août 2011)

[Tous les articles criminologie]

    Re : Meurtre des Françaises en Argentine : un 8ème suspect arrêté
    Commentaire posté par julien84 le Lundi 15 août 2011
    On peut remercier les policiers d'avoir ouverts les yeux et surtout procéder à des arretations au mobile limpide ! Et quand on voit qu'ils sont presque une dizaine à se retrouver méler à cette histoire ça fait frémir parce que ça s'apparente pratiquement à une organisation criminelle et qu'ils n'en sont visiblement pas à leur premier coup d'essai, ont l'habitude de couvrir les uns et les autres leurs actes crapuleux !




Veuillez vous inscrire ou vous identifier :

Nom d'utilisateur :

Mot de passe :



_

Fil RSS
© Stéphane Bourgoin 2003 - 2014
Réalisation : Nokto