"; ";
  Accueil     Librairie     Polars     Thrillers     Criminologie     S. Bourgoin     Infos     Liens  

_

Identification :      [inscription]

Actualité criminologie

    "Dépendance et délinquance" en correctionnelle
    Europe du Nord & de l'Ouest > drogue, délinquance, procès
    Article posté par Isabelle Longuet le Samedi 10 février 2007

    " Dépendance et délinquance
   
    Rarement semblable dossier de stupéfiants aura mis en lumière la dépendance et la délinquance qui y est liée que celui examiné lors de l'audience correctionnelle du 8 janvier dernier à Nivelles.
   
    Les prévenus sont jeunes, de 19 à 24 ans, tous domiciliés à Mont-Saint-Guibert à l'exception de deux (Ottignies), tous avouent continuer à se droguer malgré plusieurs mises en garde et analyses d'urine qui sont parfois effectuées le jour d'une audience et dont ils savent bien qu'elles sont révélatrices. Certains avaient déjà été condamnés...
    Tel est le cas de Michel Bouffioulx, marié et père de deux jeunes enfants. Le 28 juin 2005, il écope de deux ans de prison avec sursis probatoire. Quinze jours plus tard, il se fait pincer aux Bons Villers dans une voiture où se trouvent d'autres jeunes qui viennent de consommer. Le ministère public réclamera trois ans de prison ferme.
    Jérôme Etienne est l'autre cas lourd du dossier. Il est depuis février 2004 dans le collimateur de la justice lorsqu'une dénonciation anonyme tombe le 23 septembre 2005.
    Il reconnaîtra être consommateur d'héroïne et l'étude de la téléphonie prouvera ses relations avec des mineurs.
    Il a tellement besoin de son trafic qu'il lui arrive de harceler un jeune qui semble réticent à continuer à s'approvisionner auprès de lui : 40 coups de téléphone en un seul jour !
    Voilà pourquoi une peine de 4 ans de prison sera requise à son égard.
    Sébastien Coen est un autre larron qui, lui, brillera par son absence à l'audience précitée.
    Condamné en mai 2005 à un an de prison avec sursis, il adapte son mode de vie à la drogue. C'est ainsi qu'il forcera le casier d'une infirmière de la clinique Saint-Pierre d'Ottignies et utilisera à plusieurs reprises sa carte Visa. Dix mois de prison ferme seront réclamés contre lui alors que la même peine, assortie du sursis, devrait frapper Kerim Genc, un Ottintois de 30 ans qui, lui aussi, avoue ne pas savoir s'en sortir seul, ni avec l'aide d'hôpitaux.
   
    Le jugement a été rendu ce lundi : 30 mois de prison et 5.500 euros d'amende avec confiscation de sa voiture pour Michael Bouffioulx, 40 mois dont la moitié ferme pour Jérôme Etienne, 10 mois fermes et 500 euros d'amende pour Sébastien Coen, 6 mois et 5.500 euros avec sursis pour Kérim Genc, une peine de travail de 50 heures pour les frères D. Quant à Cédric V., Sébastien S. et Bénédicte M., ils s'en tirent avec la suspension du prononcé. "
   
    Jean VANDENDRIES

Source : LE SOIR 9 février 2007

[Tous les articles criminologie]

Soyez le premier à poster un commentaire à cet article !


Veuillez vous inscrire ou vous identifier :

Nom d'utilisateur :

Mot de passe :



_

Fil RSS
© Stéphane Bourgoin 2003 - 2014
Réalisation : Nokto