"; ";
  Accueil     Librairie     Polars     Thrillers     Criminologie     S. Bourgoin     Infos     Liens  

_

Identification :      [inscription]

Actualité criminologie

    Affaire Dutroux : pas indemnisée, la maman de Laetitia Delhez va au Conseil d'Etat
    Europe du Nord & de l'Ouest > Dutroux, psychologie & victimologie, justice
    Article posté par Isabelle Longuet le Vendredi 24 mars 2006

    " BRUXELLES - La maman de Laetitia Delhez a introduit un recours au Conseil d'Etat contre la décision du Fonds pour l'aide aux victimes qui a refusé de lui accorder l'indemnisation de 50.000 euros à laquelle elle avait droit en application de l'arrêt civil de la cour d'assises d'Arlon.
    Le 23 juin 2004, la cour d'assises d'Arlon avait condamné les trois accusés -Marc Dutroux, Michelle Martin et Michel Lelièvre-, reconnus coupables d'assassinats, de séquestration et d'enlèvement, au paiement de dommages aux parties civiles. Les montants étaient notamment de 50.000 euros pour les parents de Laetitia Delhez et de Sabine Dardenne, de 300.000 euros pour Laetitia Delhez et 500.000 euros pour Sabine Dardenne.
    Vu que les trois condamnés étaient insolvables, les différentes parties civiles avaient fait appel au Fonds pour l'aide financière aux victimes d'actes intentionnels de violence. Laetitia Delhez a bien été indemnisée. Le fonds a cependant estimé que sa mère ne pouvait pas recevoir les 50.000 euros auxquels elle avait droit, soulignant qu'elle n'avait pas subi de préjudice direct. "

Source : BELGA 23 mars 2006

[Tous les articles criminologie]

    Re : Affaire Dutroux : pas indemnisée, la maman de Laetitia Delhez va au Conseil d'Etat
    Commentaire posté par clyde le Vendredi 24 mars 2006
    La belgique n'a cessé de faire pitié dans cette affaire et elle continue en dépit de toute dignité.
   
    Autant les parents se sont montrés irréprochable, autant le hautes instances du pays ont fait preuve de mesquinerie de médiocrité.
    Les représentant de ce pays ne connaissent--t-ils donc pas la honte?
   
    Quand on débloque trois cent millions pour le tsunami sans rechigné on ne compte pas pour cinquantes milles euros, dans une affaire qui a été conduite de la manière la plus odieuse et pénible envers les victime qui étaient des enfants.
   
    Le gouvernement se manifestant uniquement après que trois cent milles personnes indignées soient descenduent dans la rue.




Veuillez vous inscrire ou vous identifier :

Nom d'utilisateur :

Mot de passe :



_

Fil RSS
© Stéphane Bourgoin 2003 - 2014
Réalisation : Nokto