"; ";
  Accueil     Librairie     Polars     Thrillers     Criminologie     S. Bourgoin     Infos     Liens  

_

Identification :      [inscription]

Actualité criminologie

    Découverte d’un charnier cannibale dans une maison de Romainville + 3 questions à Stéphane Bourgoin
    France > cannibalisme
    Article posté par Stéphane Bourgoin le Vendredi 1er avril 2005

    " Une enquête de routine vient de déboucher sur la découverte d’un charnier
   
   
    Après la disparition mystérieuse de Joël R., un employé de la Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse de la préfecture de Seine Saint-Denis, des enquêteurs ont tenté de retracer le parcours de cet homme réputé dépressif. Pour ses collègues à qui il s’était maintes fois confié, il avait dû quitter son poste ; certains ont évoqué la possibilité d’un suicide.
    Le 13 mars dernier, sa feuille de route indique qu’il doit rendre visite à six personnes, dont Marc Dameure qui habite une maison à l’état d’abandon située dans une rue proche du parc de Romainville.
    Joël R. doit y vérifier si Marc Dameure est toujours vivant, car il perçoit une pension alors qu’il est âgé de 96 ans.
    Dans le jardin, des ordures sont amoncelées dans le plus grand désordre. Le propriétaire, qui a la réputation d’être un solitaire, y habite avec son fils Geoffroy que des voisins décrivent comme un homme taciturne, aux cheveux longs et à la barbe hirsute.
    Une fois entrés à l’intérieur, les policiers sont assaillis par une odeur effroyable de pourriture. Pour le moment, les enquêteurs ne communiquent pas et seules quelques bribes d’informations ont pu filtrer.
   
    UN VERITABLE CARNAGE
   
    De nombreux habitants du voisinage décrivent l’arrivée d’un grand nombre de policiers, d’ambulances, ainsi que deux camions de l’Identité Judiciaire. Vers 21h, ils auraient découvert le corps momifié du père Dameure, au milieu d’immondices et de nombreux restes humains dans la cave. Celle-ci communique avec d’anciennes carrières à gypse où le fils a été retrouvé. Apparemment, il ne communiquerait que par des paroles incohérentes.
    Dans la cuisine, les policiers ont saisi un fait-tout contenant des viscères. D’après les premières constatations des légistes, ces restes appartiendraient à au moins sept personnes différentes. On ignore à l’heure actuelle si ces personnes ont été tuées ou s’il s’agit de cadavres que le présumé cannibale aurait pu déterrer dans le voisinage.
   
    TROIS QUESTIONS A STEPHANE BOURGOIN
   
    - Le “Cannibale de Romainville” est-il une première pour la France ?
   
    - Stéphane Bourgoin : Les cas de cannibalisme sont très rares en France. Mais, récemment, nous avons eu l’exemple d’un tueur vampire à Nanterre, celui d’un détenu de la prison de Saint-Maur qui avait commencé à dévorer la cervelle de son co-détenu, ainsi qu’un cas qui semble ressembler à celui de Romainville, avec cet homme dans la Meuse qui a dévoré son père en préparant une sorte de ragoût avec des légumes.
   
    - Peut-on dire que ces cannibales sont fous ?
   
    - Stéphane Bourgoin : A Romainville, le suspect est décrit comme vivant au milieu d’immondices et murmurant des paroles incompréhensibles, mais, en même temps, certaines sources indiquent qu’il possède une bibliothèque assez fournie en matière d’ouvrages de criminologie et sur les tueurs en série. Dans une interview radio, le procureur a mentionné aussi la présence d’un ordinateur et d’une connexion Internet. Il paraît donc difficile de se faire une opinion précise à son sujet.
    Quant au cannibale de la Meuse, celui-ci continuait à percevoir la retraite de son père, ce qui indique un comportement rationnel.
   
    - Qu’est-ce qui peut pousser un homme dans notre société à devenir cannibale ?
   
    - Stéphane Bourgoin : Il s’agit de posséder la victime. La victime ne fait plus qu’un avec vous. Elle n’existe plus aux yeux du cannibale. Comme les tueurs en série dépersonnalisent leurs victimes, celles-ci sont chosifiées. Le tueur se les attribue de manière définitive"."
   
    Un article de Frédéric Béranger.

Source : FRANCE-SOIR (1er avril 2005)

[Tous les articles criminologie]

    Re : Découverte d’un charnier cannibale dans une maison de Romainville + 3 questions à Stéphane Bourgoin
    Commentaire posté par Mathieu le Vendredi 1er avril 2005
    "Quant au cannibale de la Meuse, celui-ci continuait à percevoir la retraite de son père, ce qui indique un comportement rationnel."
   
    Est-ce que le fait d'adopter un comportement rationnel disqualifie un individu pour être considéré comme ayant le discernement aboli par des troubles psychiques ou neuropsychique ? C'est une question qui a mon sens revient souvent, à laquelle je n'ai pas de réponse personnellement.
   


    Re : Découverte d’un charnier cannibale dans une maison de Romainville + 3 questions à Stéphane Bourgoin
    Commentaire posté par clyde le Vendredi 1er avril 2005
    pour les américain la capacité à discerné le bien du mal suffit pour ètre considéré juridiquement sain,mais ces comportements, même si l'individu démontre une certaine capacité de calcul, ne peuvent provenir que d'un psychisme détraqué non pas fou mais inachevé incomplet ou certaines capacités qui font l'ètre humain ne se sont pas ancrée,ou se sont plutot ancrée des pulsions violentes, compulsives, liées au vécu affectif de l'individu dans son milieu familial.

    Re : Découverte d’un charnier cannibale dans une maison de Romainville + 3 questions à Stéphane Bourgoin
    Commentaire posté par le Vendredi 1er avril 2005
    Est-ce que c'est un poisson d'avril ? :D

    Re : Découverte d’un charnier cannibale dans une maison de Romainville + 3 questions à Stéphane Bourgoin
    Commentaire posté par le Vendredi 1er avril 2005
    Marc Dameure & sont fils Geoffroy... :D
   
    http://www.skcenter.org/forum/index.php?showtopic=792&st=0&#entry2851

    Re : Découverte d’un charnier cannibale dans une maison de Romainville + 3 questions à Stéphane Bourgoin
    Commentaire posté par clyde le Vendredi 1er avril 2005
    geoffroy jeffrey dameure Damher bien vu! c'est certainement un poisson d'avril!

    Re : Découverte d’un charnier cannibale dans une maison de Romainville + 3 questions à Stéphane Bourgoin
    Commentaire posté par Mael le Lundi 4 avril 2005
    Alors, info ou intox ?
    Je n'ai rien trouvé ailleurs mentionnant cette info...


Veuillez vous inscrire ou vous identifier :

Nom d'utilisateur :

Mot de passe :



_

Fil RSS
© Stéphane Bourgoin 2003 - 2014
Réalisation : Nokto