"; ";
  Accueil     Librairie     Polars     Thrillers     Criminologie     S. Bourgoin     Infos     Liens  

_

Identification :      [inscription]

Actualité criminologie

    Un expert-psychiatre juge le " Cannibale de Rotenburg " sain d'esprit
    Europe du Nord & de l'Ouest > Cannibale de Rotenburg
    Article posté par Isabelle Longuet le Lundi 29 décembre 2003

   
    L'avocat de la défense, à gauche, et son client
   
   
    CASSEL - 6ème jour du procès de Armin Meiwes, surnommé le « Cannibale de Rotenburg » ou le « Hannibal de Hesse », selon les pays.....Heinrich Wilmer, cité en tant qu’expert indépendant par la défense qui veut éviter à son client l’internement psychiatrique, est en poste à la prison de Cassel où l’accusé est détenu depuis un an ; il juge ce dernier sain de corps et d’esprit. Il note cependant chez lui des troubles d'identité, dans lesquels la rupture de ses parents, lorsqu’il avait huit ans, a sans doute joué un rôle. Le jour de son départ, son père n’a même pas jeté un coup d’œil dans son rétroviseur, a déclaré le Dr Wilmer. Cette expérience traumatisante a pu, par la suite, empêcher Meiwes de nouer des relations profondes avec autrui.
    L’accusé est immature, incapable d'empathie et de contrôler ses désirs et ses pulsions. Il a besoin d’une intense excitation pour parvenir à stimuler ses sentiments. Les actes qui lui sont reprochés – tuer et manger un homme – auront servi à provoquer chez lui des sensations fortes, dans une optique purement égoïste, contrairement à ce qu’il affirme depuis le début (il aurait tué Bernd-Jürgen Brandes pour l’aider, comme celui-ci le voulait, à mourir). « En passant à l’acte, Meiwes a davantage pensé à lui-même ; il a ainsi réalisé un rêve qu’il nourrissait de longue date », d’après l’expert. Il a également cherché à se rendre intéressant, à être sous les feux de la rampe.
    Le « Cannibale de Rotenburg » a fait passer sa première petite annonce sur internet – recherche un homme de 18 à 25 ans pour l’abattre et le manger – dans un mélange de plaisanterie et d’audace, avant de s'engager sérieusement sur cette voie, estime le psychiatre.
    Lorsqu’il parle de son crime, l’accusé s’exprime de façon extrêmement sobre, factuelle, sans émotion ; le Dr Wilmer avait l’impression d’être assis face à un scientifique en train de décrire une expérience qu'il a menée. Il a également déclaré que le fantasme sexuel lui semblait avoir joué un rôle secondaire ; Meiwes recherchait avant tout l’excitation du meurtre et de l'incorporation de sa victime.
    A la question de savoir si le risque de récidive était important, le psychiatre a préféré s’abstenir de répondre, laissant ce soin aux deux autres experts principaux ; leur avis pourrait fortement influencer le verdict. M. Wilmer a estimé qu’une psychothérapie se révélait nécessaire, mais qu’elle pouvait être suivie en dehors d’une unité psychiatrique fermée.
    Armin Meiwes ne semble pas souffrir du régime pénitentiaire ; son attitude est courtoise et les autres détenus cherchent à discuter avec lui.
    Le procès et le battage médiatique qui l’entoure n’ont pas du tout l’air de déplaire à l’accusé. Le psychiatre a « l’impression qu’il s’en fait une joie comme un enfant qui attend le Père Noël ».
    Durant cette audience, la cour a également entendu, à huis clos, l’ex-fiancée de Meiwes, âgée de 41 ans.
    Le procès se poursuivra le 5 janvier avec l'audition d'autres témoins.
   

Source : Diverses sources allemandes et anglo-saxonnes

    Articles relatifs :
     "Le Cannibale de Rotenburg" : un Allemand castre, tue et mange une victime consentante
     Ouverture du procès du "Cannibale de Rotenburg" : VIDEO du lieu du crime
     Procès du " Cannibale de Rotenburg " : un cas unique dans l'histoire du droit
     Le " Cannibale de Rotenburg " avait filmé la totalité de son crime
     Des protecteurs des animaux envoient du tofu au "Cannibale de Rotenburg"
     Le cannibale allemand organisait des jeux de rôle dans sa " pièce d'abattage "
     Les fantasmes des victimes potentielles du " Cannibale de Rotenburg "
     Le cannibale allemand va vendre son " histoire " à un producteur de cinéma
     Le cannibale allemand avait stocké des milliers de photos pornos et de torture
     La victime du cannibale allemand voulait qu'un amant lui coupe le pénis avec les dents
     Procès de Cassel : Armin Meiwes, entre cannibalisme & rêve d'une vie de famille ?
     Le "Cannibale de Rotenburg" dépeçait des poupées Barbie et fabriquait des pénis en pâte d'amande
     Meiwes est devenu cannibale pour se "rapprocher" des hommes, estime un expert
     Expertise psychiatrique : le cannibale allemand est un pervers sain d'esprit
     Perpétuité requise pour le "Cannibale de Rotenburg"... interprété par Kevin Spacey au cinéma ?
     Vers une révision du procès du cannibale allemand, condamné à 8 ans et demi de prison


[Tous les articles criminologie]

Soyez le premier à poster un commentaire à cet article !


Veuillez vous inscrire ou vous identifier :

Nom d'utilisateur :

Mot de passe :



_

Fil RSS
© Stéphane Bourgoin 2003 - 2014
Réalisation : Nokto