"; ";
  Accueil     Librairie     Polars     Thrillers     Criminologie     S. Bourgoin     Infos     Liens  

_

Identification :      [inscription]

Actualité criminologie

    REPORTAGE sur le stupéfiant musée des "narcos" à Mexico
    Amérique centrale et latine > insolite, drogue, armes, mafia & organisation criminelle
    Article posté par Stéphane Bourgoin le Dimanche 22 août 2010

    " Le portrait du dernier "capo" de la drogue abattu par l'armée voici deux semaines en a rejoint d'autres au "Musée des narcos" de Mexico, qui expose aussi les armes incroyables des trafiquants. L'armée mexicaine a ouvert son "Musée des stupéfiants" voici plus de 20 ans pour que ses jeunes recrues comme les étudiants du pays prennent conscience du défi lancé aux autorités du pays par les cartels de la drogue, dont les méfaits et l'influence occulte dans la société mexicaine n'a cessé de croître au fil des ans.
   
    Un total de 191 militaires ont péri dans la lutte ouverte contre les trafiquants par le président conservateur Felipe Calderon à son arrivée au pouvoir en décembre 2006, selon le dernier bilan annoncé mercredi par le ministère de la Défense. Depuis, 50.000 militaires ont été déployés contre les cartels à travers le pays en renfort de la police, et l'entrée du musée s'ouvre sur la liste de leurs hommes tombés au combat. Plus loin, la photo d'Ignacio "Nacho" Coronel, un des trois principaux chefs du plus grand cartel mexicain de la drogue, celui de Sinaloa, s'affiche désormais dans la galerie des trophées. Il a été tué le 29 juillet lors d'un raid de l'armée dans les faubourgs de Guadalajara (ouest), "en tentant de s'échapper" et après avoir ouvert le feu sur les militaires venus l'arrêter.
   
    Le portrait du "capo" défunt a rejoint celui d'un de ses grands rivaux, Alfredo Beltran Leyva, du cartel du même nom, arrêté en janvier 2008. Dans une vitrine, le pistolet plaqué or d'Alfredo, et sa magnifique selle de cheval portant l'inscription gravée "Le roi". Mais ses frères Arturo, tué à la mi-décembre 2009, et Carlos, arrêté quelques jours plus tard, n'ont pas eu leur entrée au musée: c'est la Marine, et non l'armée, qui a mis fin à leur carrière, explique-t-on ici.
   
    Les collections du musée se sont enrichies à mesure que l'armée progresse dans sa guerre contre les cartels. Elles ont ainsi accueilli en 2007 un téléphone portable en or 24 carats et inscruté de diamants, ayant appartenu au trafiquant Daniel Perez alias "El Cachetes" (le joufflu). Le musée témoigne en effet des coûteuses excentricités typiques de la "narco-culture", à côté des modes opératoires des cartels - du tunnel sous la frontière au sous-marin - et des produits qui font leurs énormes fortunes. Le musée a également pour vocation de "réduire les niveaux de corruption", explique son responsable, la capitaine d'infanterie Claudio Montané. "Il faut que tous les agents de la Fonction publique sachent d'où vient l'argent qu'on leur offre", souligne-t-il.
   
    Mercredi, le ministère de la Défense avait organisé une visite de presse au musée, pour montrer aussi aux journalistes un atelier de destruction des armes saisies sur les trafiquants. L'arsenal est impressionnant: près de 12.000 armes depuis le début de 2010, 48% de plus que pour toute l'année 2009, a annoncé le général Antonio Erasto Monsivais, commandant des magasins militaires de la Zone 1, celle de la capitale. "Nous ne gardons que 5% de l'armement saisi, pour l'entraînement et pour le musée. Le reste est détruit immédiatement", a-t-il conclu."
   
    SOURCE : AFP (22 août 2010).
   
    Pour visionner le reportage, cliquez sur le lien SOURCE.

Source : REPORTAGE YOUTUBE

[Tous les articles criminologie]

    Re : REPORTAGE sur le stupéfiant musée des
    Commentaire posté par barbie85 le Dimanche 22 août 2010
    Les musées : Des prisons ou les oeuvres d'art sont incarcérées pour l'éternité . Leur gloire et leur conservatoire sont assurées , mais leur carriére est terminée ; comme les propriétaires de ces biens !




Veuillez vous inscrire ou vous identifier :

Nom d'utilisateur :

Mot de passe :



_

Fil RSS
© Stéphane Bourgoin 2003 - 2014
Réalisation : Nokto