"; ";
  Accueil     Librairie     Polars     Thrillers     Criminologie     S. Bourgoin     Infos     Liens  

_

Identification :      [inscription]

Actualité criminologie

    Les accusés du viol avec actes de tortures à Liège ont refusé de porter secours à la victime
    Europe du Nord & de l'Ouest > viol, coups & blessures, tentative de meurtre, incendiaire, alcoolisme, internet, procès
    Article posté par Stéphane Bourgoin le Jeudi 1er octobre 2009

    " Grégory Deprince et Gaëtan Cagnina, deux Liégeois de 26 ans accusés de viol et d'une tentative d'assassinat commis sur une jeune fille âgée de 17 ans à l'époque des faits, ont refusé de porter secours à la victime, a indiqué mercredi un témoin. Ils ne paraissaient pas préoccupés du sort de la victime.
   
    Les faits reprochés aux deux accusés s'étaient déroulés la nuit du 27 au 28 mars 2007 à Braives, en région hutoise. Une jeune fille âgée de 17 ans à l'époque des faits avait été battue et violée par les deux accusés à son domicile. Grégory Deprince et Gaëtan Cagnina, pensant qu'elle ne survivrait pas à ses blessures, avaient tenté de mettre le feu à la maison pour l'éliminer.
   
    Ils n'alertent pas les secours
   
    A l'issue de l'agression de la jeune fille, les deux accusés ont regagné la région de Fléron. Grégory Deprince s'est confié à son ex-compagne, la mère de son enfant, et lui a révélé qu'il venait de commettre une agression. Les deux accusés et cette ex-compagne n'ont pourtant pas prévenu les secours. Au petit matin, l'ex-compagne de Deprince et le nouveau compagnon de celle-ci se sont alors rendus sur place pour évaluer l'étendue des dégâts et l'état de la victime. Les deux émissaires ont constaté que la victime était toujours vivante. Mais personne n'a décidé d'alerter les secours.
   
    L'homme a confié devant la Cour que Grégory Deprince et Gaëtan Cagnina ont été avertis que la victime était toujours vivante et prévenus que c'était leur rôle de prévenir les secours. Grégory Deprince est resté sans réponse. Gaëtan Cagnina a pour sa part ajouté que cela ne relevait pas de son problème et que, de toutes façons, la victime avait effacé son numéro dans le répertoire de son GSM et qu'il avait pris la précaution de détruire son ordinateur.
   
    Pas l'air tracassé
   
    Un homme qui travaille dans la restauration avait Grégory Deprince parmi ses clients réguliers. Le 28 mars 2007, quelques heures après les faits Grégory Deprince et Gaëtan Cagnina se sont présentés chez lui au matin pour manger un plat de spaghettis. Le dossier indique que c'est avant de retourner au domicile de la jeune fille agressée durant la nuit qu'ils ont pris ce repas. "Ils n'avaient pas l'air tracassé ou perturbé à cet instant", a précisé le témoin.
   
    "Trop bon, trop con"
   
    Un cousin de Gaëtan Cagnina a dépeint un garçon qui manque de caractère. "Il état trop bon et trop con", a décrit le témoin. Selon lui, il lui arrivait de boire sans débordement de violence. Ce membre de la famille de l'accusé estime qu'il s'est comporté en suiveur.
   
    Deprince dégénère
   
    Le portrait dressé de Grégory Deprince par les témoins indique qu'il a été marqué par une enfance difficile, perturbée par l'alcoolisme de son père et la vie en vase clos de sa mère. Deprince est devenu dangereux depuis qu'il a été trompé et quitté par sa première compagne. Depuis ce jour, il a dégénéré complètement. Il s'est accroché aux médicaments, s'inventait une personnalité et se prenait pour un caïd.
   
    Les parents de la victime ainsi que le psychiatre qui l'a assistée seront entendus ce mercredi après-midi."

Source : BELGA (30 septembre 2009)

    Articles relatifs :
     VIDEO : la victime de viols et actes de tortures de Liège témoigne
     "C'est une sauvagerie indescriptible et inhumaine"
     Deux Liégeois jugés pour viols et tortures


[Tous les articles criminologie]

Soyez le premier à poster un commentaire à cet article !


Veuillez vous inscrire ou vous identifier :

Nom d'utilisateur :

Mot de passe :



_

Fil RSS
© Stéphane Bourgoin 2003 - 2014
Réalisation : Nokto