"; ";
  Accueil     Librairie     Polars     Thrillers     Criminologie     S. Bourgoin     Infos     Liens  

_

Identification :      [inscription]

Actualité criminologie

    Empoisonnement au cuivre: prélèvements dans la tombe d'une femme en Alsace
    France > empoisonnement
    Article posté par Stéphane Bourgoin le Jeudi 17 mai 2007

    " Des prélèvements d'organes ont été effectués mercredi par un médecin-légiste dans la tombe d'une femme morte en 1992 près de Bourbach-le-Haut (Haut-Rhin) pour déterminer si elle a succombé à un empoisonnement par le cuivre, a annoncé sa fille à l'AFP. "Ma mère est morte après avoir absorbé pendant cinq ans une eau contaminée par le cuivre, je veux savoir si elle est décédée de ça", a déclaré Mme Anne-Marie Singer, propriétaire depuis 1987 d'une ferme près de Bourbach-le-Haut. Mme Singer se bat depuis 20 ans pour démontrer que ses terres ont été contaminées, selon elle sans doute intentionnellement, au cuivre, un poison sous sa forme soluble, et qu'elle-même souffre d'une intoxication chronique. Le juge d'instruction du tribunal de Mulhouse (Haut-Rhin) Jacques Bourguignon, une dizaine de gendarmes, un médecin-légiste et des experts étaient présents à l'exhumation du cadavre et aux prélèvements qui ont duré toute la journée, a-t-elle dit. Des prélèvements ont été effectués dans la matinée dans la terre se trouvant autour de la tombe afin d'éliminer le risque éventuel d'une contamination par l'environnement. Les organes ont été prélevés dans l'après-midi, selon la même source. Tous les échantillons ont été placés sous scellés et seront analysés par trois laboratoires, dans la Drôme (chimie), à l'hôpital parisien Lariboisière (toxicologie) et au CNRS de Nancy (géochimie), a-t-elle précisé. En outre, dans le cadre de l'expertise judiciaire, des prélèvements ont été effectués mardi sur décision du juge sur des captages d'eau de Bourbach-le-Haut et de Masevaux pour déterminer s'ils ont été empoisonnés volontairement ou contaminés éventuellement de manière naturelle, comme des analyses effectuées à l'initiative de Mme Singer l'ont montré. Les résultats des analyses et dosages sont attendus "très rapidement", sans doute d'ici juillet, selon la même source. Le tribunal de Mulhouse n'a pas pu être contacté."

Source : AFP (16 mai 2007)

[Tous les articles criminologie]

Soyez le premier à poster un commentaire à cet article !


Veuillez vous inscrire ou vous identifier :

Nom d'utilisateur :

Mot de passe :



_

Fil RSS
© Stéphane Bourgoin 2003 - 2014
Réalisation : Nokto