Voyage & city trip

Le voyage en avion après le déconfinement

voyage après le déconfinement

Le secteur du transport fait partie des domaines très touchés par la pandémie du Coronavirus. Il n’y a aucun doute que de nombreux changement seront au rendez-vous quand les frontières auront ouvert ses portes. Notamment avant, pendant, et même après le vol.

Les changements

Un voyage en avion après le déconfinement commencera par une numérisation maximale. En effet, avec la distanciation sociale, les contacts et les échanges vont être réduits au minimal. Pour ce faire, l’achat des billets, l’enregistrement, etc vont se faire en ligne. En d’autres termes, on pourra monter à bord d’un avion avec seul passeport qui sera le visage.
En outre, il faut aussi s’attendre à des retards de vol ou même des vols annulés. Par chance, on peut toujours demander une indemnisation vol annulé. Ce retard va surtout être dû à la distanciation sociale et aux différentes mesures sanitaires qu’il faut encore réaliser. Notamment la désinfection, la prise de température outre la vérification des papiers, etc.
Il est également probable que seules les personnes aptes pourront prendre l’avion. Cela dit, les personnes qui n’auront besoin d’aucune assistance physique. D’ailleurs, le nombre de destinations va encore être réduit et choisi en évitant les destinations encore « à risques ». De ce fait, le nombre de passagers se verra également réduit d’autant plus qu’il faut toujours une distance à respecter.
Les bagages seront désinfectés ainsi que les personnes. Les caches-bouches seront aussi dans le décor. Les compagnies envisagent cependant une prise de température par UV qui semble futuriste, mais qui va être plus rapide et plus facile à mettre en place. Toute somme, les mesures sanitaires seront plus sévères et les différentes vérifications des papiers vont plutôt se faire en ligne afin de limiter les points de contact.

A l’arrivée

Sans surprise, des contrôles vont également se faire une fois arrivée à la destination. Cela dit, on procédera à une vérification de la température. Certains grands aéroports comme celui de Hong Kong vont même faire un test sanguin afin de détecter la présence ou non du virus. C’est seulement après le résultat du test que le passager va pouvoir se rendre à sa destination finale.
De même, les gestes barrières et les mesures de désinfections sont également de rigueur. Notamment la désinfection de l’appareil, des bagages des passagers ainsi que chaque passager. Sans oublier le port de gants et de masques qui est presque imposé et obligatoire. C’est pour cette raison que ce ne sont pas toutes les destinations qui sont permises. Il faut des aéroports en mesure d’appliquer un tel contrôle et d’assurer la sécurité des passagers.
D’ailleurs, il faut attendre bien des années avant que les compagnies aériennes puissent enregistrer les mêmes nombres de vols qu’ils ont faits avant la venue du coronavirus. Cela est dû aussi aux nouvelles normes et mesures de sécurité à prendre, mais aussi à cette restriction de destination ainsi qu’à la réticence des passagers. Sans oublier que le secteur du tourisme est également touché. Toute somme, avant la découverte d’un vaccin, les vols seront assez restrictifs et limités.