Argent & assurance

Crédit rapide : les justificatifs à fournir

Crédit rapide

Lorsqu’un particulier demande un financement auprès d’une banque, celle-ci exige un certain nombre de pièces. Ces documents lui permettent d’évaluer sa capacité à rembourser le crédit emprunté. Il est donc judicieux de compléter le dossier de demande de prêt. Voici quelques justificatifs à fournir pour solliciter un crédit rapide.

Quelles pièces doivent constituer le dossier ?

Il est actuellement possible de contracter un crédit rapide sur Internet. On peut consulter le site credit-rapide.org pour en savoir plus. Afin d’obtenir ce type de crédit, le demandeur doit constituer son dossier. Ce dernier est relatif à l’état civil comprenant une pièce d’identité et un livret de famille. Le dossier comprend aussi un livret de mariage ou un certificat de PACS. Si l’emprunteur est locataire, il doit fournir un contrat de bail et la dernière quittance de loyer.

Si l’emprunteur est hébergé à titre gratuit, il doit présenter un certificat d’hébergement manuscrit. Ce dernier doit être daté et signé par l’hébergeant. Une copie recto-verso de la pièce d’identité et un justificatif de domicile y figurent également. L’emprunteur doit aussi justifier sa situation professionnelle.

Pour cela, le demandeur doit présenter les 3 derniers bulletins de salaire. Il y a aussi l’attestation d’emploi et les 2 derniers avis d’imposition.

Les dossiers sur la situation financière et le projet

L’emprunteur doit présenter des pièces justificatives sur sa situation financière. Pour cela, il doit fournir ses 3 derniers relevés de compte bancaire. Le relevé d’identité bancaire (RIB) y figure aussi. Il faut également proposer un justificatif d’apport personnel. Cela peut être un acte notarié s’il s’agit de donation. L’emprunteur doit aussi montrer ses crédits en cours. Pour cela, il doit présenter une certification d’autres prêts et un tableau d’amortissement.

L’emprunteur doit aussi fournir le dernier relevé mensuel de ses crédits à la consommation. À cela s’ajoutent une attestation de propriété et les relevés de comptes épargne (PEL, CEL, LDD). Le livret A et les placements comme l’assurance-vie y figurent également. Par ailleurs, les dossiers relatifs au projet doivent aussi être présentés. Pour l’achat dans l’ancien, un compromis de vente et un devis estimatif des travaux seront nécessaires.

Pour l’achat dans le neuf, un contrat de construction et une description des travaux seront demandés.

Pourquoi les organismes financiers exigent-ils ces pièces justificatives ?

La loi impose aux organismes de crédit d’étudier la solvabilité de l’emprunteur avant de lui accorder un prêt. Cette mesure est nécessaire pour éviter tout risque de surendettement. De plus, cette procédure permet aux prêteurs de se prémunir des risques de non-remboursement. Les institutions financières consultent aussi un fichier national que gère la Banque de France.

Ce document recense les informations sur les incidents de paiement. Ces derniers sont relatifs aux crédits octroyés aux personnes physiques. La totalité de ces démarches permet d’analyser la solidité du dossier. Cela vise aussi à vérifier si l’ensemble des conditions est respecté pour accorder le crédit. En outre, les emprunteurs ont la possibilité de refuser de présenter les documents.

Toutefois, cette décision implique la non-obtention du prêt. Face à l’absence des documents justificatifs, les prêteurs peuvent refuser librement les demandes de crédits.