Esprit sport

Comment choisir le type de nage idéal pour soi ?

nage

La natation a cette particularité d’être un sport complet. Ce qui fait qu’elle est tout bénéfice pour celui qui la pratique. Seulement la question est : quel type de nage choisir ?

Les différents types de nage

En principe quatre types de nage sont individualisés. Chaque type a ses points forts et ses inconvénients qu’il est bon de connaitre avant d’opter pour le type idéal pour soi. Le premier type est la brasse. Elle a comme avantage de muscler et de sculpter harmonieusement le haut et le bas du corps : épaules, abdominaux, fessiers, intérieur des cuisses, mollet. Pas de problème d’orientation : le nageur regarde en avant de lui malheureusement elle ne convient pas à quelqu’un qui souffre du dos ou de la nuque. En deuxième lieu il y a le crawl. Il n’a pas son égal pour sculpter la silhouette, autant le tronc que les membres inférieurs. Conviens à celui qui désire avoir un ventre plat avec des tablettes de chocolat. Petite difficulté à noter : la maitrise de la respiration est plus difficile à acquérir. Le troisième type est le dos crawlé. Il est adapté pour celui qui souffre du dos. Les muscles du dos étant sollicités, ils en sortent vraiment renforcés. Aucun problème de respiration : la tête est maintenue hors de l’eau. Juste un petit bémol : problème d’orientation car le nageur se déplace face au ciel. Enfin le quatrième est le papillon. Pour l’homme qui veut raffermir les épaules et les bras dans le genre bodybuilder, c’est la nage idéale. Pratiquement toute la force de traction repose sur les deux bras qui sont projetés en même temps vers l’avant. Ce n’est pas la nage idéale pour le débutant. Quel que soit le type de nage, chacun a un effet bénéfique notoire au niveau respiratoire et surtout cardiaque.

Comment choisir le type de nage idéal ?

C’est à chacun de choisir son type de nage idéal en soupesant le pour et le contre entre les quatre types de nage mentionnés ci-dessus. Le plus important c’est une pratique régulière de la natation. Régularité signifie au moins quarante cinq minutes, deux ou trois fois par semaine. Toujours commencer à petite dose et augmenter progressivement les efforts fournis. Avant de se lancer dans l’eau, une petite séance d’échauffement est recommandée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *