"; ";
  Accueil     Librairie     Polars     Thrillers     Criminologie     S. Bourgoin     Infos     Liens  

_

Identification :      [inscription]

Bibliographie

Stéphane Bourgoin
Jack l'Eventreur (septembre 1992)
Fleuve Noir
Genre : Criminologie
Collection : "Crime Story" N° 7

(220 p.)
   
   
    Préface de Robert Bloch
    Cahier photos
   
   
    PROLOGUE
   
    Jack l'Eventreur...
    La seule mention de ce surnom évoque immédiatement un certain nombre d'images mentales héritées d'innombrables versions cinématographiques des crimes de Whitechapel. D'un pub surpeuplé de gens ivres, une prostituée sort en titubant afin de gagner les quelques pence nécessaires pour trouver un lit ; un homme suit la malheureuse ; ses pas résonnent dans les ruelles désertées de l'East End, où les rares lampadaires parviennent à peine à percer l'épais brouillard ; la silhouette de l'inconnu accoste sa victime : un homme bien vêtu, avec une cape noire, un chapeau haut de forme, un sac noir à la main ; il ouvre le sac, d'où jaillit l'éclair d'un scalpel...
    Invariablement, le mythe engendre cette vision de “Gentleman Jack” ou de “Docteur Jack”. Ces dernières années, à cause des interprétations proposées par certains théoriciens et dans des films tels que Meurtre par décret, avec James Mason, ou Jack l'Eventreur, avec Michael Caine, il est de bon ton d'évoquer un complot réunissant “Gentleman Jack”, ou “Docteur Jack”, aux plus hautes sphères de l'État, qui comprennent, notamment, des francs-maçons, le petit-fils de la reine Victoria et divers ministres du royaume !
    La légende nourrie par la fiction a maintenant totalement occulté les faits, colportant un grand nombre de mythes qu'il est indispensable d'évacuer si nous souhaitons, un jour, connaître la vérité :
    1. Il n'y a jamais eu de brouillard lors d'aucun des meurtres, et la seconde victime fut même assassinée en plein jour.
    2. Les lettres signées “Jack l'Éventreur” n'ont très probablement pas été écrites par le meurtrier, mais sont l'oeuvre d'un jeune journaliste.
    3. Le duc de Clarence (ni aucun membre de la famille royale) n'était pas Jack l'Éventreur.
    4. Mary Kelly n'était pas enceinte lors de son assassinat.
    5. Les dossiers de Scotland Yard n'ont pas été classés pour de mystérieuses raisons jusqu'en 1992 : il est habituel d'agir ainsi dans le cas d'affaires criminelles graves en Angleterre. De fait, on peut déjà les consulter depuis de nombreuses années !
    Ce Jack l'Éventreur est le premier de tous les ouvrages jamais écrits sur le personnage (et il y en a eu plusieurs centaines) à vous proposer un panorama complet, tant d’un point de vue documentaire que sous ses aspects les plus fictifs, qu’il s’agisse de romans, nouvelles, pièces de théâtre, cinéma ou télévision.
    Après une étude des crimes de Whitechapel et de toutes les théories, pour la plupart farfelues, concernant l’identité du meurtrier, vous trouverez une partie anthologie présentant des textes inédits ou très rares sur Jack the Ripper, certains écrits à peine quelques années après les meurtres. Et pour clore cette encyclopédie “Ripperienne”, une bibliographie et une filmographie commentées vous permettront de vous faire une idée de la masse ahurissante des textes ou films mettant en scène le mystérieux assassin de Whitechapel.
    Contrairement à tant d’autres ouvrages anglo-saxons, ce Jack l’Eventreur ne cherche pas à vous proposer une solution définitive concernant l'identité du meurtrier de Whitechapel. Ayant pu consulter les archives de Scotland Yard et du Home Office, mon but est plutôt de me débarrasser du mythe omniprésent, pour essayer de retrouver les faits dans leur réalité.
    Les recherches sur Jack l'Éventreur ont beaucoup progressé ces dernières années avec, en 1987, la découverte par des chercheurs anglais de divers documents essentiels : des notes laissées par l'inspecteur Donald Swanson, qui dirigeait l'enquête et qui nomme un suspect ; le rapport d'autopsie de Mary Kelly, où l'on découvre avec stupeur que Jack l'Éventreur est parti en emportant le coeur de sa victime, un fait totalement ignoré jusqu'alors ; ou, en février 1993, la “lettre de Littlechild” qui nomme pour la première fois un suspect contemporain, etc.
    Peut-être serez-vous déçu de ne pas apprendre qui est Jack l'Eventreur ? Sur ce point, et dans l'état actuel des recherches, personne ne peut se permettre de répondre en toute certitude. Avec Jack l'Éventreur, nous en sommes encore au stade du “peut-être”, et ce sont ces hypothèses vraisemblables que je vous propose de découvrir. Mais la fascination qu'exerce sur nous Jack l'Eventreur provient aussi du fait que nous ignorons toujours son identité exacte, et qu'il nourrit, depuis des décennies, nos fantasmes les plus secrets...



_

Fil RSS
© Stéphane Bourgoin 2003 - 2014
Réalisation : Nokto