"; ";
  Accueil     Librairie     Polars     Thrillers     Criminologie     S. Bourgoin     Infos     Liens  

_

Identification :      [inscription]

Actualité criminologie

    L'enquête sur le chantage du groupe AZF relancée
    France > mafia & organisation criminelle
    Article posté par Stéphane Bourgoin le Vendredi 15 octobre 2004

    " Mauvais plaisantins ou dangereux maîtres chanteurs ? Neuf grandes entreprises françaises ont reçu depuis juin dernier des menaces d'empoisonnement de leurs produits si elles ne payaient pas une rançon d'un million d'euros. « Nous recevons parfois des courriers fantaisistes. Mais là, nous avons contacté la police au regard du signataire du courrier », confie un responsable d'une multinationale.
   
    Toutes les lettres de menace étaient en effet signées AZF. Un mystérieux groupe empruntant ces trois lettres avait mis à cran le ministère de l'Intérieur de décembre à mars dernier, menaçant de faire sauter le réseau ferré français s'il n'obtenait pas une rançon de 4 millions d'euros et de 1 million de dollars. Les maîtres chanteurs avaient coupé tout contact au bout de trois mois en lançant un « sans rancune et à bientôt » dans leur dernier message.
   
    Des messages codés dans la rubrique Mariages
   
    Le « groupe AZF » est-il de retour ou bien a-t-il fait des émules ? La Direction centrale de la police judiciaire pense pour l'heure que les auteurs des dernières missives seraient différents des terroristes présumés de l'hiver dernier. « Ils n'ont pas de discours pseudo-idéologiques comme cela était le cas dans la première affaire. Leur vocabulaire est plus basique et le logo AZF est différent », décrypte un enquêteur. Les deux groupes partagent une similitude pourtant. Les maîtres chanteurs proposent à leurs interlocuteurs de prendre contact avec eux grâce aux petites annonces d'un quotidien national. Après « Libération », « le Figaro » a vu fleurir des messages codés dans la rubrique Mariages. « Sophie Suisse et Andréas Aepfer ont décidé de dire oui au merveilleux voyage de la vie à deux le samedi 18 septembre à Megève », peut-on lire le 15 septembre dans les colonnes du journal. Une semaine plus tard dans la même rubrique, « Lucie Madone » et « Jacques Piat » annoncent leur mariage pour le 25 septembre à Biarritz en même temps que celui de « Carmen Ferre » et « Jean Desali » à Nice. Selon « Paris-Match », dans son édition du 29 septembre, AZF a donné trois mois de délai avant la mise à exécution de ses menaces. Dans le cadre d'une information judiciaire ouverte à Paris, les policiers tentent de déterminer si ces revendications sont sérieuses ou non. Depuis quinze jours, le « groupe AZF 2 » n'a plus donné de nouvelles aux entreprises, laissant la police sans indices."
   
    Un article de Jean-Marc Ducos, Stéphane Albouy & François Vignolle.
   

Source : LE PARISIEN (15 octobre 2004)

[Tous les articles criminologie]

Soyez le premier à poster un commentaire à cet article !


Veuillez vous inscrire ou vous identifier :

Nom d'utilisateur :

Mot de passe :



_

Fil RSS
© Stéphane Bourgoin 2003 - 2014
Réalisation : Nokto