"; ";
  Accueil     Librairie     Polars     Thrillers     Criminologie     S. Bourgoin     Infos     Liens  

_

Identification :      [inscription]

Actualité criminologie

    Reportage sur le meurtre d'une étudiante à Rennes
    France > meurtre
    Article posté par Stéphane Bourgoin le Mercredi 8 septembre 2004

    " Une étudiante de 20 ans a été retrouvée morte dans son appartement, dimanche soir à Rennes. Originaire de Brest, elle a été frappée d'une vingtaine de coups de couteau. Son meurtrier la connaissait-il, ou s'agit-il du crime d'un déséquilibré ? Aucune piste n'est écartée.
   
    Lucie Beydon aurait eu 21 ans en novembre. Originaire de Brest où habite sa famille, elle était arrivée à Rennes il y a une quinzaine de jours pour suivre des études d'éducatrice. « C'était une jolie brune, souriante et sympa, raconte, émue, la boulangère de la rue Saint-Georges, en plein centre-ville. Vendredi, elle a quitté la boutique en me disant qu'on allait se voir tous les jours désormais. » L'étudiante avait, en effet, trouvé un studio à louer au troisième étage du 13 de la rue Gambetta, face à la piscine Saint-Georges.
   
    Mais, samedi, sa famille n'a plus de ses nouvelles : Lucie ne répond pas au téléphone. Dimanche, ses parents commencent à s'inquiéter franchement. Dans la soirée, ils préviennent les pompiers. À Rennes, le centre de secours est situé juste en face de l'immeuble. Dans le petit appartement, les secours découvrent cette scène terrible : Lucie Beydon gît, morte, le corps atteint d'une vingtaine de coups de couteau, dont un dans la région du coeur. Le crime remonte probablement à la nuit de vendredi à samedi ; l'autopsie demandée hier par le parquet devrait le confirmer. Elle devrait dire également si la victime a subi ou non des violences sexuelles.
   
    Rentrée seule, à pied
   
    L'immeuble ne comporte qu'une demi-douzaine d'appartements, et aucun voisin semble-t-il n'était présent au moment du meurtre. « Mon appartement donne sur l'arrière, et je n'ai rien entendu cette nuit-là », témoigne un commerçant riverain. Il n'y a pas de digicode. Un meurtrier aurait donc pu pénétrer sans difficulté, avant de monter au troisième étage. Autre élément tangible : ce meurtrier est reparti avec l'arme du crime.
   
    Aurait-il suivi sa victime dans la rue ? S'agit-il d'un déséquilibré ou d'un homme éconduit un jour ou l'autre par la jeune Brestoise ? Selon les premiers éléments de l'enquête, l'hypothèse d'un voleur paraît peu probable. Lorsqu'ils sauront si la victime et le meurtrier se connaissaient, les policiers auront sans doute bien avancé dans leur enquête.
   
    Dans la nuit de vendredi à samedi, Lucie avait participé à une petite fête chez des amis, boulevard de la Liberté à Rennes. « Elle serait rentrée chez elle, seule et à pied, entre 23 h et 2 heures du matin », communiquent les enquêteurs. C'est sans doute dans cet intervalle que son meurtrier a agi. Hier soir, le SRPJ a lancé un appel à témoin aux personnes susceptibles d'avoir croisé, cette nuit-là, le chemin de Lucie Beydon. Ils peuvent appeler le 02 99 79 87 87."
   
    Un article de Michel Tanneau (OUEST-FRANCE du 7 septembre 2004).
   
    Pour visionner le reportage de FRANCE 3 OUEST, cliquez sur le lien SOURCE et allez dans la rubrique VIDEOS.
   
   

Source : REPORTAGE FRANCE 3

[Tous les articles criminologie]

Soyez le premier à poster un commentaire à cet article !


Veuillez vous inscrire ou vous identifier :

Nom d'utilisateur :

Mot de passe :



_

Fil RSS
© Stéphane Bourgoin 2003 - 2014
Réalisation : Nokto