"; ";
  Accueil     Librairie     Polars     Thrillers     Criminologie     S. Bourgoin     Infos     Liens  

_

Identification :      [inscription]

Actualité criminologie

    Le passage à l'acte chez les adolescents: publication d'une thèse
    Europe du Nord & de l'Ouest > délinquance
    Article posté par Stéphane Bourgoin le Jeudi 6 mai 2004

    " Un psychologue consacre sa thèse au passage à l’acte chez les adolescents. Il identifie un état psychologique particulier qui ouvre des pistes pour traiter ou prévenir ces comportements.
    Maître assistant en psychologie à l’Université de Lausanne, Grégoire Zimmermann vient de défendre avec succès une thèse de doctorat qui s’intéresse aux adolescents délinquants chroniques. Chris Blaser
   
    En s’entretenant avec une trentaine de jeunes en Valais et dans le canton de Vaud, il a pu vérifier l’intérêt explicatif d’un concept utilisé ailleurs: l’alexithymie, ou la difficulté à verbaliser ses émotions et à se les représenter de manière symbolique. Ce travail ouvre des pistes thérapeutiques et préventives.
   
    Qu’est-ce qui fait qu’un jeune homme pas encore adulte bascule dans la marge de la société et se retrouve entraîné dans une existence de quasi-criminel? Docteur en psychologie de l’Université de Lausanne (UNIL), Grégoire Zimmermann tient un bout de réponse dans l’étude qu’il vient de terminer et qui a servi de colonne vertébrale à sa thèse — défendue publiquement il y a de cela une semaine. Selon lui, les adolescents qui deviennent des délinquants chroniques et graves sont confrontés à un dysfonctionnement psychologique particulier que les spécialistes appellent l’alexithymie. Ce qui veut dire qu’ils ont beaucoup de peine à identifier leurs émotions, voire à les exprimer à autrui, phénomène qui va de pair avec une pensée très orientée sur le concret. Un concept créé au départ pour décrire les troubles psychosomatiques, et qui a fait son apparition dans Le Petit Larousse.
   
    Grégoire Zimmermann ne s’est pas contenté d’un travail théorique. Il a mis son hypothèse à l’épreuve des faits en s’entretenant avec 36 adolescents délinquants récidivistes. «Je tiens à souligner qu’il ne s’agit là que d’une toute petite minorité parmi les jeunes de ce pays, prévient le chercheur. Pour une grande majorité des ados, une certaine forme de délinquance occasionnelle, le petit vol notamment, peut faire partie de leur développement. Elle est de peu de gravité et disparaît au bout de quelque temps.»
   
    Le jeune docteur ès psychologie a rencontré ses sujets d’étude par le biais d’institutions spécialisées dans les mesures socio-éducatives en Valais et dans le canton de Vaud, notamment le centre de détention des mineurs de Valmont, à Lausanne. Tous se sont pliés au jeu d’un questionnaire-test, le psychologue effectuant un contrôle de ses résultats en administrant le même «traitement» à un autre groupe d’adolescents qui ne présentaient pas les mêmes difficultés d’insertion sociale. Au final, les problèmes d’expression émotionnelle semblent bel et bien en rapport avec des comportements délinquants à répétition.
   
    Le concept d’alexithymie n’est pas seulement explicatif. Il ouvre de fait quelques pistes pour tenter, par exemple, de prévenir l’apparition de tels comportements délictueux chez les jeunes, notamment en développant et adaptant le test psychométrique utilisé par Grégoire Zimmermann, comme outil complémentaire aux approches cliniques. Du point de vue thérapeutique également, la thèse du jeune docteur UNIL ouvre des perspectives. «L’alexithymie fait qu’il est extrêmement difficile d’inscrire ces personnes dans des thérapies classiques, qui demandent justement de verbaliser ce que le patient ressent, explique Grégoire Zimmermann. Les psychologues ou les éducateurs doivent donc faire preuve de créativité pour soigner ces jeunes.» "
   
    Un article de Jérôme Ducret.

Source : 24 HEURES (6 mai 2004)

[Tous les articles criminologie]

Soyez le premier à poster un commentaire à cet article !


Veuillez vous inscrire ou vous identifier :

Nom d'utilisateur :

Mot de passe :



_

Fil RSS
© Stéphane Bourgoin 2003 - 2014
Réalisation : Nokto