"; ";
  Accueil     Librairie     Polars     Thrillers     Criminologie     S. Bourgoin     Infos     Liens  

_

Identification :      [inscription]

Actualité criminologie

    Les agresseurs des policiers à Bobigny passent aux aveux
    France > délinquance, police
    Article posté par Stéphane Bourgoin le Jeudi 22 avril 2004

    " Les six jeunes gens, âgés de 17 à 20 ans, arrêtés mardi dans la soirée, pour avoir roué de coups des policiers de la police de proximité au coeur de la cité de l'étoile de Bobigny, sont passés aux aveux lors de leur garde à vue dans les locaux de la sûreté départementale. « Ils ont affirmé qu'ils avaient agi dans le but de porter secours à un copain de leur quartier qui était en difficulté », explique un enquêteur. Mardi vers 16 h 30, trois fonctionnaires de la brigade anticriminalité (BAC) repèrent un jeune homme de 17 ans, monté sur une moto, et déjà connu pour d'autres petits délits. Sur l'engin volé , le pilote fait du rodéo. Les forces de l'ordre s'élancent à sa poursuite mais l'adolescent les repère, s'enfuit et abandonne l'engin avant de prendre la fuite à pied. « L'un des collègues lui a couru après mais il a décidé d'abandonner la poursuite lorsqu'il a vu le suspect se réfugier au coeur d'un groupe d'une quinzaine de jeunes gens », indique un policier.
   
    17 fractures faciales
   
    Les trois fonctionnaires de la BAC restent près de la moto le temps de la faire remorquer. Mais pendant ce temps trois autres jeunes policiers de la police de proximité tombent nez à nez avec le jeune cascadeur et lui ordonnent de les suivre. « Non je ne vous suis pas », rétorque-t-il. Les îlotiers tentent de lui passer les menottes, l'autre se débat, ce qui ne manque pas d'émouvoir tous ses amis du quartier. Une trentaine de jeunes gens entourent les gardiens de la paix et les coups commencent à pleuvoir. L'un d'eux tombe par terre. Un de ses agresseurs lui donne un très violent coup de pied à la tête. Résultat : 17 fractures faciales. Son nez et sa mâchoire ont été brisés. Ses globes orbitaux ont été enfoncés et sa boîte crânienne fracturée. Il totalise 46 jours d'ITT. Les deux autres moins gravement touchés sont quittes pour quelques hématomes. Les renforts arrivés peu après ont permis d'arrêter cinq premiers suspects et un sixième un peu plus tard. Ils seront déferrés ce soir devant le parquet du tribunal. « Ces jeunes policiers inexpérimentés auraient dû faire usage du flashball. Mais ils ont d'abord tenté de repousser leurs assaillants avec les mains. Dans le département, il nous faut plus d'une centaine de brigadiers capables d'encadrer et former les jeunes, remarque Loïc Le Pouplier, délégué départemental d'Alliance. Il faut que le ministre de l'Intérieur, Dominique de Villepin, qui vient aujourd'hui, trouve une solution pour fidéliser les policiers sur le département. »"
   
    Un article de J.C.
   

Source : LE PARISIEN (22 avril 2004)

[Tous les articles criminologie]

Soyez le premier à poster un commentaire à cet article !


Veuillez vous inscrire ou vous identifier :

Nom d'utilisateur :

Mot de passe :



_

Fil RSS
© Stéphane Bourgoin 2003 - 2014
Réalisation : Nokto