"; ";
  Accueil     Librairie     Polars     Thrillers     Criminologie     S. Bourgoin     Infos     Liens  

_

Identification :      [inscription]

Actualité criminologie

    Une mère se jette du haut de la basilique de Koekelberg en abandonnant sa fille de 7 ans sur le parvis
    Europe du Nord & de l'Ouest > suicide
    Article posté par Stéphane Bourgoin le Jeudi 13 juin 2013

    " Sa petite fille a erré dans le périmètre de sécurité avant d’être prise en charge.
   
    Mardi après midi, une mère de trois enfants a choisi de se suicider du haut de la basilique du Sacré-Cœur, à Koekelberg.
   
    La femme, âgée d’une trentaine d’années, est arrivée dans le parc qui entoure la basilique avec sa petite fille, âgée de 7 ans. “Attends-moi, je vais faire quelque chose. Je reviens dans quelques minutes ”, aurait-elle dit à sa fille.
   
    La mère est ensuite entrée dans le bâtiment avant de se rendre de l’autre côté de l’édifice, hors de vue de sa fille. C’est à ce moment qu’elle a sauté du balcon et est morte sur le coup.
   
    Après la découverte du corps par des passants, “un périmètre de sécurité a été dressé ”, détaille Johan Berckmans, porte-parole de la zone.
   
    C’est alors que les policiers remarquent une petite fille qui erre à l’intérieur de la zone réservée aux enquêteurs. “La petite fille a été accueillie par les policiers ”, poursuit le porte-parole.
   
    A priori, la dame aurait évoqué son suicide avec sa fille, peu avant le drame. “Est-ce que maman a sauté ? ”, aurait demandé la fillette aux policiers.
   
    Le parquet , descendu sur les lieux, n’a pas douté après les premières constatations : il s’agit bien d’un suicide. La femme, d’origine syrienne, avait deux autres enfants en bas âge (12 ans pour le plus âgé), et vivait séparée de son mari. Elle tenait un café à Jette, mais aucune lettre d’adieux ou de motif ne sont connus pour l’instant.
    Les enfants ont été pris en charge par le service jeunesse et famille de la police locale. “Pour l’instant, c’est la famille de la dame qui a la garde des enfants. Mais ce sera au juge de la jeunesse de décider du devenir des enfants et s’ils doivent retourner auprès de leur père ”, poursuit le commissaire.
   
    Le service d’aide aux victimes suit par ailleurs le père et la famille. “Les enfants vont encore payer les conséquences de cette histoire ”, s’indignait en privé un policier."
   
    Un article de Raphaël Cayrol.

Source : LA DERNIERE HEURE (13 juin 2013)

    Articles relatifs :
     "999 ans de serial killers", le dernier livre de Stéphane Bourgoin
     S. Bourgoin présente "999 ans de serial killers" à la librairie Mollat de Bordeaux
     Pour suivre sur Twitter l'actualité des faits divers et celle de Stéphane Bourgoin
     La bande-annonce version longue de "999 ans de serial killers" de Stéphane Bourgoin
     Pour découvrir la page officielle Facebook de Stéphane Bourgoin
     Deux nuits Serial killers à Lens ainsi qu'à Mulhouse, le Cultura Pince Vent (département 94), prochaines rencontres publiques de Stéphane Bourgoin


[Tous les articles criminologie]

Soyez le premier à poster un commentaire à cet article !


Veuillez vous inscrire ou vous identifier :

Nom d'utilisateur :

Mot de passe :



_

Fil RSS
© Stéphane Bourgoin 2003 - 2014
Réalisation : Nokto