"; ";
  Accueil     Librairie     Polars     Thrillers     Criminologie     S. Bourgoin     Infos     Liens  

_

Identification :      [inscription]

Actualité criminologie

    Le fils d'un chef de police tue sa petite amie, un co-détenu et poignarde un agent infiltré "pour se protéger d'un gang de serial killers qui le harcelait" + SITE
    Canada > serial killer, tentative de meurtre, police, prison, harcèlement, psychiatrie, procès
    Article posté par Stéphane Bourgoin le Samedi 18 août 2012

    " Un juge de la Colombie-Britannique a ordonné que Mark Damien Lindsay fasse l'objet d'une évaluation psychiatrique après qu'il eut admis avoir commis un meurtre en Alberta alors qu'il témoignait à son procès pour d'autres accusations.
   
    L'homme de 25 ans comparaissait en cour mercredi à Kamloops en Colombie-Britannique. Il se représentait lui-même durant son procès pour agression présumée contre un agent de police infiltré.
   
    Durant sa comparution, il a affirmé devant le tribunal qu'il avait tué son ancienne petite amie, Dana Turner, et qu'il s'était débarrassé de son corps.
   
    Dana Turner, 31 ans, a été vue vivante pour la dernière fois le 14 août 2011. Le corps de la femme originaire de Fort Saskatchewan a été découvert deux mois plus tard en périphérie d'Innisfail, en Alberta.
   
    Mark Lindsay est accusé de meurtre au second degré dans la mort de Mme Turner, mais l'audience préliminaire dans cette affaire n'aura lieu qu'en janvier prochain.
   
    Il a déclaré devant le juge britanno-colombien mercredi qu'il croyait que son ancienne petite amie faisait partie d'un groupe de tueurs en série et qu'elle planifiait son assassinat.
   
    Le juge a ordonné une évaluation psychiatrique de l'accusé en entendant ses affirmations voulant qu'il ait été la cible de tueurs.
   
    L'accusé a également déclaré qu'il avait consulté son père, l'ancien chef de police de la Ville d'Edmonton John Lindsay. Celui-ci n'a pas cru en ses affirmations.
   
    Le procureur de la Couronne dans cette affaire, Will Burrows, a fait la demande d'évaluation.
   
    Selon Me Burrows, son client a témoigné qu'il « pensait à sa propre sécurité quand il a attaqué l'agent infiltré, car dans son esprit, il croyait que cette personne faisait partie d'un groupe qui tentait de le tuer ».
   
    En septembre 2011, Lindsay a poignardé cet agent au-dessus de l'oeil avec un stylo. Il doit aussi être jugé pour le meurtre d'un co-détenu, un mois après son arrestation."
   
    SOURCE : RADIO-CANADA du 17 août 2012.
   
    Pour lire un article du EDMONTON SUN, cliquez sur le lien SOURCE.
   

Source : ARTICLE EDMONTON SUN

    Articles relatifs :
     "Mes conversations avec les tueurs", le nouvel ouvrage de Stéphane Bourgoin, aux éditions Grasset
     Pour suivre sur Twitter l'actualité des faits divers et celle de Stéphane Bourgoin


[Tous les articles criminologie]

Soyez le premier à poster un commentaire à cet article !


Veuillez vous inscrire ou vous identifier :

Nom d'utilisateur :

Mot de passe :



_

Fil RSS
© Stéphane Bourgoin 2003 - 2014
Réalisation : Nokto