"; ";
  Accueil     Librairie     Polars     Thrillers     Criminologie     S. Bourgoin     Infos     Liens  

_

Identification :      [inscription]

Actualité criminologie

    Michelle Martin "n'a jamais eu un mot de compassion pour les victimes"
    Europe du Nord & de l'Ouest > Dutroux
    Article posté par Stéphane Bourgoin le Jeudi 9 août 2012

    " Michelle Martin n'a jamais exprimé le moindre regret pour les actes qu'elle a commis, déclare l'un de ses cousins dans le magazine Paris Match.
   
    Le témoin déclare que Michelle Martin, bien qu'ayant été "étouffée" durant son enfance par la "pression psychologique" de sa mère et ne connaissant "pas grand chose à la vie quand elle est tombée dans les griffes de Dutroux", est passée de "manipulée" à "manipulatrice".
   
    En 1992, alors qu'elle venait de sortir de prison après avoir été condamnée pour des faits d'enlèvements et de séquestration déjà commis avec Dutroux, "elle m'avait semblé être complètement déconnectée de la réalité, sans aucun sens de la gravité de ce qui avait été commis", affirme son cousin. "Elle blaguait, elle riait. Ce n'était clairement pas un sujet de préoccupation."
   
    Après son arrestation en 1996, "je n'ai pas entendu un mot de compassion pour les victimes. Pas de larmes, sauf pour elle-même. Surtout pas d'autocritique. Dans son discours, la victime, c'est elle (...) De fait, je n'ai pas parlé à une femme déstabilisée et fragilisée qui avait perdu la tête. Au contraire, cette Michelle de l'après 1996 m'a semblé déterminée dans l'organisation méthodique de sa défense. Laquelle consistait à répéter à l'envi qu'elle n'était en rien responsable de toutes les horreurs qui avaient eu lieu (...) Elle ne se sentait pas coupable".
   
    Le cousin de Michelle Martin n'a plus de contacts avec elle depuis le procès d'Arlon, en 2004. La porte n'est pas totalement fermée, précise-t-il, mais il faudrait qu'elle prenne "enfin la mesure de la gravité de ses actes, qu'elle exprime de vrais regrets, ces mots de repentir que je n'ai jamais entendus dans sa bouche. J'exigerais surtout qu'elle dise enfin toute la vérité"."

Source : BELGA (9 août 2012)

    Articles relatifs :
     "Mes conversations avec les tueurs", le nouvel ouvrage de Stéphane Bourgoin, aux éditions Grasset
     Pour suivre sur Twitter l'actualité des faits divers et celle de Stéphane Bourgoin
     Les soeurs du couvent de Malonne aidaient Michelle Martin depuis 11 ans
     Verra-t-on bientôt Michelle Martin à la boulangerie du coin ?
     Michelle Martin n'a jamais indemnisé ses victimes


[Tous les articles criminologie]

    Re : Michelle Martin
    Commentaire posté par tigroul le Jeudi 9 août 2012
    Je trouve honteux que cette femme soit "libérée", même dans ces conditions, après aussi peu d'années de prison. Cette histoire nous a tellement tous bouleversés, en Belgique, lors des faits.
   
    Je suis bel et bien dégoûtée que cette femme, complice du monstre Dutroux, qui rappelons-le, participait activement aux enlèvements des enfants, et qui a indirectement (ou pas) tué les petites Julie et Melissa en les laissant crever de faim dans la cachette de la cave de la maison.
   
    Voici les dernières news : Source RTL Info (Belgique) :
   
    Les parties civiles ont décidé de se pourvoir en cassation contre la libération conditionnelle de Michèle Martin, mardi dès l'annonce du tribunal d'application des peines de Mons. Quelques heures plus tard, c'est Claude Michaux, procureur général de Mons, qui a décidé de se pourvoir en cassation. La différence entre Claude Michaux et les parties civiles, c'est que son pourvoi en cassation est suspensif. Cela signifie donc que tant que la Cour de cassation n'aura pas rendu un verdict, Michèle Martin ne sera pas libérable. La Cour de cassation dispose de 30 jours pour se prononcer.
   
    Les chances sont "minces"
   
    Me Georges-Henri Beauthier, avocat de victimes de Marc Dutroux et Michèle Martin, avait déjà introduit un pourvoi en Cassation, mardi, suite à cette décision de libérer Michèle Martin sous conditions. "Nous avons introduit un pourvoi juste après que la décision a été rendue. Nous rédigerons le mémoire ultérieurement car nous n'avons pas encore reçu le jugement. C'est un peu comme si j'allais annoncer dans un hôpital que mon frère était blessé mais en son absence", a commenté l'avocat de Jean-Denis Lejeune et Laetitia Delhez.
   
    Me Beauthier a demandé à la présidente du tribunal une copie du jugement mais cette faveur lui a été refusée par écrit. Lors de l'examen de la dernière demande de la libération de Michèle Martin, le TAP avait refusé d'accorder aux parties civiles le droit de prendre connaissance du plan de réinsertion déposé par la défense.
   
    Quelles sont les chances d'aboutir de ce pourvoi en cassation ? Elles sont minces selon l'avocat pénaliste Olivier Martin invité sur le plateau de l'édition spéciale ce mardi midi. Il ne s'agit pas d'un appel. On ne revoit pas la décision sur le fond. "On revoit la forme et la motivation de la décision. Cela peut être une signature manquante, une contradiction", a expliqué le spécialiste ajoutant qu'il était rare qu'un pourvoir en cassation aboutisse. "On peut estimer que la libération est acquise", a-t-il estimé.
   
   


    Re : Michelle Martin
    Commentaire posté par tigroul le Jeudi 9 août 2012
    Réaction de Mr LEJEUNE (RTL Info du 31 juillet 2012) :
   
    Jean-Denis Lejeune, père de Julie victime de Marc Dutroux, s’est exprimé ce matin sur la libération de Michèle Martin au micro de Christophe Giltay pour RTL TVI: "On n’a pas le choix. Les avocats n’ont fait qu’utiliser le système judiciaire belge en place pour le moment. Il n’y a rien d’illégal. C’est la voie normale. Comme les conditions de libération sont respectées, la justice ne peut pas faire autrement que d’accepter la libération de Michèle Martin. J’ai une profonde rage. On est en train de libérer la criminelle de ma fille. Cette femme est multirécidiviste. Elle a déjà été jugée en 1986 pour les mêmes faits, mais comme cela avait été jugé par une Cour différente, la notion de récidive n’existe pas. C’est pour cela qu’au tiers de la peine, elle est déjà libérable. Je fais appel aux responsables politiques : changer le système judiciaire.Avec des peines incompressibles pour les meurtres et viols d’enfants."
   
    Oui, à quand les peines incompressibles ? Les viols répétés, les tortures et la mort de plusieurs enfants ne vaut-elle pas plus que 8 ans d'emprisonnement ?
   
    La libération est conditionnelle, mais ça reste quand même une libération et elle n'aura pas d'assignation à résidence. Je suis outrée et en colère !
   
   

    2012 - 1996 = ... 8 !
    Commentaire posté par Roberto Ragnaga le Jeudi 9 août 2012
    @tigroul
    "(...) ne vaut-elle pas plus que 8 ans d'emprisonnement ?"
    Et c'est reparti avec cette histoire des "8 ans de prison" !!! Une telle mauvaise foi me fait dire que ton indignation n'est ni sincère ni désintéressée.
   
    Ton institutrice d'école primaire devait être moins brillante en calcul élémentaire que Michèle Martin (je rappelle qu'elle a été institutrice) !
   
    2012 - 8 ans = 2004 !
    Bizarre, l'affaire a éclatée en 1995-1996 ! Elle était où Martin entre 1996 et 2004 à ton avis ? Elle faisait du ski nautique sur le canal du Centre peut-être ?!! :-)
   
    "Oui, à quand les peines incompressibles "
    Quand l'extrême droite sera au pouvoir tiens ! Cela fait des décénnies qu'ils réclament ça !

    Re : Michelle Martin
    Commentaire posté par tigroul le Vendredi 10 août 2012
    2012 - 8 ans = 2004 !
    Bizarre, l'affaire a éclatée en 1995-1996 ! Elle était où Martin entre 1996 et 2004 à ton avis ? Elle faisait du ski nautique sur le canal du Centre peut-être ?!! :-)
   
    Waouh.. quelle agressivité pour une erreur.. Il y a moyen de dire cela avec moins d'ironie, non ?
   
    OK, il y a erreur.
    Et pardon à toi, ô noble citoyen, il s'agit de 15 ans..
   
    Et même si je suis pour les peines incompressibles, je ne suis pas d'extrême droite, tiens !

    Re : Michelle Martin
    Commentaire posté par délateur x le Samedi 18 août 2012
    Je pense que cette femme avait tous les critères pour devennir une très grande tueuse en série ;son facteur déclenchant a été sa rencontre avec marc dutroux .
    Pas de regrets ,pas de remords abscence d'emphatie avec une capacité de récidive évidente. Elle se masturbe probablenment en repensant à ses crimes. Ils est impossible que le couple est été jugé pour l'ensemble de ses actes criminels. La mort des deux petites filles dans la cachette est un signe envoyer à son complice ,un dernier pied de nez au monde à la justice .Le temps n'a pas d'influence sur une tueuse du genre encore moins la prison .Il est troublant de constater que la justice belge n'a pas vraiment donné la bonne réponse face à l'horreur .
    La monstrueuse devrait être enfermée à vie mais on se pose aujourd'hui des questions sur son confort de femme libre.
    Etrange société dite civilisée ou les victimes et leurs familles purgent une peine incompréssible !
    Ouais mais bon !! nous sommes en france, y a pas de leçon à faire aux belges vu que des tueurs en série paraît que cela n'existent pas chez nous ;C'est vrais qu'il y en a eu mais des études ont prouvé que c'est plus ailleurs .L'enlèvement , la séquestration, petite voir longue duré ,la maltraitance ,l'assassinat c'est pas chez nous . Emiles louis ,fourniret ,francis heaulmes etc...sont des erreurs de statistique .
    Les tueurs en série les plus prolifique seront toujours ceux qui bénéficieront des mêmes droits que tout le monde avec la plus grande délectation .
    Emiles louis bientôt libre ou pas ?
    Guy georges ,non plus ??
    Ok ,patience alors ! lol


Veuillez vous inscrire ou vous identifier :

Nom d'utilisateur :

Mot de passe :



_

Fil RSS
© Stéphane Bourgoin 2003 - 2014
Réalisation : Nokto