"; ";
  Accueil     Librairie     Polars     Thrillers     Criminologie     S. Bourgoin     Infos     Liens  

_

Identification :      [inscription]

Actualité criminologie

    Les touristes affluent devant le couvent de Malonne où Michelle Martin va être accueillie + REPORTAGE
    Europe du Nord & de l'Ouest > Dutroux
    Article posté par Stéphane Bourgoin le Vendredi 3 août 2012

    " Un tourisme malsain entoure le couvent des sœurs clarisses. Les curieux y défilent depuis quatre jours. Juste pour voir…
   
    On n’a jamais vu autant de remue-ménage dans cette ruelle qui mène au couvent des sœurs clarisses. «Y a pas un chat ici, d’habitude», confie un riverain. Pour éviter le flux de voitures dans cet endroit exigu, la police a barré l’entrée de la petite ruelle. Alors désormais, on vient à pied. Et ça défile…
   
    Après les riverains, le couvent a été pris d’assaut par les badauds et curieux qui se relayent. Juste pour voir… Mais voir quoi? « C’est devenu un lieu médiatique à très haut intérêt , explique un des policiers chargé de la sécurité du site . Et puis on est en été, certaines personnes n’ont rien d’autres à faire…».
   
    Depuis quelques jours, c’est le défilé permanent. Un tourisme malsain… « Des personnes de Bruxelles et de Charleroi ont fait le déplacement jusqu’ici. Généralement, elles restent un quart d’heure, nous posent quelques questions, commentent les événements, échangent avec les journalistes puis lèvent le camp.» Mais il y a aussi les protestataires, ceux qui viennent jeter un œil mais aussi s’exprimer, chacun à leur façon. Comme cette Bruxelloise venue déposer une lettre de mécontentement aux sœurs clarisses et poser quelques fleurs blanches sur la pelouse du couvent. Ou encore ce Flawinnois qui s’est installé tout un après-midi dans son fauteuil pliable, en signe de désapprobation. Hier, c’était un homme relativement agité qui est venu sonner à la porte pour s’entretenir avec la mère supérieure. « Il est reparti en proférant des menaces assez virulentes», indique le policier.
   
    Dans ce village cossu, les riverains ne cessent de voir débarquer des voitures. « On les voit ralentir, chercher, repasser en voiture», indique une riveraine.
   
    Et à côté des badauds, il faut aussi compter sur l’effervescence des médias. Les rédactions belges et internationales ont dépêché des journalistes et photographes sur les lieux. Caméras, radio, presse écrite font parfois le pied de grue durant plusieurs heures. Et dans la grande bâtisse qui fait face au couvent et qui abrite l’ASBL Fille-Mère, le directeur n’en revient toujours pas : « Un journaliste flamand m’a demandé pour avoir accès à l’appartement à l’étage afin de prendre de meilleures photos.»
   
    Sur les hauteurs de Malonne également, les quelques points de vue donnant sur le couvent ont été visités par les photographes. « Ils défilent ici. J’en ai vu un avec un téléobjectif impressionnant, tel un paparazzi», raconte une habitante. «Finalement, les plus curieux, ce sont les médias», conclut cette riveraine. Et derrière ces murs du couvent, ce sont sans doute les sœurs clarisses qui doivent se sentir les plus seules…"
   
    Un article de Sabine Lourtie pour L'AVENIR du 3 août 2012.
   
    Pour visionner le reportage de L'AVENIR, cliquez sur le lien SOURCE.

Source : REPORTAGE L'AVENIR.NET

    Articles relatifs :
     Pour suivre sur Twitter l'actualité des faits divers et celle de Stéphane Bourgoin
     "Mes conversations avec les tueurs", le nouvel ouvrage de Stéphane Bourgoin, aux éditions Grasset
     Pour suivre en direct la 1e manifestation contre la libération de Michelle Martin devant le couvent des Clarisses à Malonne


[Tous les articles criminologie]

Soyez le premier à poster un commentaire à cet article !


Veuillez vous inscrire ou vous identifier :

Nom d'utilisateur :

Mot de passe :



_

Fil RSS
© Stéphane Bourgoin 2003 - 2014
Réalisation : Nokto