"; ";
  Accueil     Librairie     Polars     Thrillers     Criminologie     S. Bourgoin     Infos     Liens  

_

Identification :      [inscription]

Actualité criminologie

    Des tests ADN pour innocenter Hank Skinner ?
    Etats-Unis > erreur judiciaire, police scientifique, peine de mort, tueur de masse, infanticide
    Article posté par Stéphane Bourgoin le Jeudi 21 juin 2012

    " Accusé d'un triple meurtre commis en 1993, le condamné à mort compte beaucoup sur cette procédure.
   
    C'est une lueur d'espoir pour Hank Skinner. Une cour d'appel du Texas a ouvert la voie mercredi à la conduite de tests ADN réclamés par ce prisonnier, dans le couloir de la mort depuis 1995. Accusé du meurtre de sa compagne et de ses deux fils, le soir du nouvel an 1993, il assure que ces tests l'innocenteraient.
   
    La Cour d'appel a été saisie la semaine dernière d'une demande conjointe de l'Etat du Texas et de la défense de Hank Skinner pour conduire ces tests. Elle décidé de renvoyer l'affaire devant la justice inférieure "en sachant que les parties y déposeront leur demande d'analyses ADN", peut-on lire dans un document judiciaire.
   
    Accusé d'un triple meurtre
   
    Dans la demande conjointe qui lui est parvenue le 12 juin, "les parties notent qu'elles sont parvenues à un accord pour tester des éléments matériels listés en pièce jointe", ajoute la cour du Texas.
   
    Cette décision de procédure semble donc ouvrir la voie à la conduite des tests ADN que Hank Skinner réclame depuis plus de dix ans. Dans le couloir de la mort depuis 16 ans, le condamné, âgé de 49 ans, a toujours nié avoir commis le triple meurtre dont il est accusé. Hank Skinner demande que des tests ADN soient réalisés sur des éléments de preuve qui n'ont jamais été analysés.
   
    Quarante objets à analyser
   
    La semaine dernière, l'Etat du Texas s'est finalement déclaré favorable à ces tests et a signé une demande conjointe listant quarante objets, parmi lesquels des prélèvements vaginaux, d'ongles, de cheveux, de taches de sang, des couteaux et un torchon. "Les parties sont parvenues à un accord selon lequel le tribunal autorisera les analyses ADN de preuves dans ce dossier", indiquent les représentants de l'Etat du Texas et de la défense dans cette motion conjointe.
   
    Hank Skinner, aujourd'hui marié à une Française, n'a jamais nié avoir été sur les lieux du crime. Il affirme cependant avoir ingurgité un cocktail de médicaments et de vodka qui le mettait dans l'incapacité de battre à mort sa compagne et de poignarder ses deux fils."

Source : EUROPE 1.FR (21 juin 2012)

    Articles relatifs :
     "Mes conversations avec les tueurs", le nouvel ouvrage de Stéphane Bourgoin, aux éditions Grasset
     Pour suivre sur Twitter l'actualité des faits divers et celle de Stéphane Bourgoin


[Tous les articles criminologie]

    Re : Des tests ADN pour innocenter Hank Skinner ?
    Commentaire posté par Taurine le Jeudi 21 juin 2012
    Il est connu que certains médicaments, notamment les benzodizépines, peuvent déshiniber une personne, lorsque mélangée à de l''alcool - et d'autant plus un alcool fort - au point où elle fait des choses qui ne lui ressemblent pas.
    Je souhaite à ce Monsieur de ne pas avoir à se rendre compte qu'il l'a effectivement commis, ce crime, sans pouvoir pour autant s'en souvenir, à cause de l'alcool et des mépdicaments justement. Vraiment, je l'espère pour lui.
    Je crois que faire ces tests est en effet une bonne idée, il n'y aura ainsi plus de doute sur ce qui s'est réellement passé ce jour là. Et si ce n'est pas lui qui a commis le crime, peut-être pourra-t-on trouver l'éventuel vrai coupable?




Veuillez vous inscrire ou vous identifier :

Nom d'utilisateur :

Mot de passe :



_

Fil RSS
© Stéphane Bourgoin 2003 - 2014
Réalisation : Nokto