"; ";
  Accueil     Librairie     Polars     Thrillers     Criminologie     S. Bourgoin     Infos     Liens  

_

Identification :      [inscription]

Actualité criminologie

    La dernière journée de Marina, une suite de coups et de chutes
    France > infanticide, coups & blessures, maltraitance, procès, alcoolisme
    Article posté par Stéphane Bourgoin le Mercredi 20 juin 2012

    " Marina, morte après six ans de maltraitance, tortures et barbarie. Le procès de ses parents sen tient à la cour d'Assises du Mans jusqu'au 28 juin.
   
    «Bonne nuit maman à demain». Ce sont, selon sa mère, les dernières paroles de Marina avant qu'elle ne décède à l'âge de 8 ans après une longue soirée de coups, selon les parents dans la nuit du 6 au 7 août 2009, seule, nue et grelottant de froid dans le sous-sol de la maison familiale.
   
    Mardi devant la cour d'assises de la Sarthe, les parents, qui comparaissent depuis le 11 juin pour actes de torture et barbarie ayant entraîné la mort, ont été interrogés sur la dernière journée de Marina qu'ils maltraitaient depuis qu'elle avait deux ans, présentant deux versions légèrement différentes.
   
    Coups, bains glacés, vinaigre, moutarde et gros sel pour le dîner
   
    Le père, Eric S., s'emporte sur les contradictions dans la version de la mère, Virginie D., qui, de sa voix basse et éraillée, maintient ses propos. Lui la regarde, hausse le ton pour avoir des explications. Elle, elle lui tourne le dos, fixant le président et les jurés, répondant d'une voix monocorde.
   
    «Dans ma tête, le but c'était que moi je prenne le maximum pour que mon épouse puisse sortir le plus rapidement pour s'occuper des enfants», explique à la cour le père. Mais il s'estime depuis trahi par son épouse et a dévoilé mardi une chronologie très détaillée de la dernière journée de Marina.
   
    Le 6 août le père dit qu'il rentre du travail et découvre Marina punie, «assise sur une chaise, nue, à faire des lignes». Il veut savoir pourquoi, la petite ne répond pas, «je lui met une gifle, elle se fait pipi dessus».
   
    Dans la salle de bain il la plonge dans un bain froid et affirme qu'il lui parle «calmement». Elle ne répond pas, «je lui donne une claque tellement forte qu'elle cogne contre la baignoire, et en cognant il y a un impact sur le bord».
   
    «A ce moment là je suis vraiment énervé». Il lui plonge la tête sous l'eau. Sa femme qui donne à manger aux autres enfants dans la véranda entre dans la salle de bain, met une gifle à Marina. La fillette aurait expliqué son comportement «pour embêter maman». La mère lui met à son tour la tête sous l'eau.
   
    «Cassé par l'alcool»
   
    La fillette sort du bain et fait caca sur le tapis de bain. Ils la lavent à nouveau à l'eau froide. La fillette ressort du bain, glisse sur le sol et se cogne la tête à deux reprises, selon la mère.
   
    Les autres enfants du couple sont déjà couchés, il est plus de 23 heures. Marina sort enfin de la salle de bain. Sa mère lui donne à boire «un verre à moutarde de vinaigre», puis «une cuillère à soupe de gros sel», raconte le père. «Pour l'écoeurer», selon la mère.
   
    La soirée est entrecoupée de pauses pendant lesquelles les parents discutent. Et boivent surtout, sans manger.
   
    Ils emmènent la fillette dormir au sous-sol. Marina a le visage rougi de coups, elle est nue et grelottante.
   
    «Bon ça va elle est pas morte»
   
    La mère redescend plus tard: Marina a fait à nouveau ses besoins sur elle. Elle va la laver dans une douche au sous-sol.
   
    Eric S. va pousser la fillette qui va se cogner la tête contre une étagère. «Je m'accroupis, elle est un peu groggy ». La mère lance «Bon ça va elle est pas morte», selon lui.
   
    La mère va alors lui donner «un coup de raclette sur les abdos, la petite vole jusqu'au mur», selon le père. Ils la laissent en bas «allongée, en position du foetus», et remontent. Lui se dit «cassé par l'alcool».
   
    La mère redescend une dernière fois. La fillette lui dit qu'elle a «mal à la tête» et dit «bonne nuit maman à demain». Dans la nuit Marina va décéder.
   
    «Elle est morte de quoi Marina ?», interroge le président : «de violences, de tortures», lâche la mère dans un sanglot."
   
    Un article de Delphine Perez pour LE PARISIEN.FR & AFP du 20 juin 2012.
    Articles relatifs :
     "Mes conversations avec les tueurs", le nouvel ouvrage de Stéphane Bourgoin, aux éditions Grasset
     Pour suivre sur Twitter l'actualité des faits divers et celle de Stéphane Bourgoin


[Tous les articles criminologie]

    Re : La dernière journée de Marina, une suite de coups et de chutes
    Commentaire posté par Wanou le Mercredi 20 juin 2012
    comment on peut faire ça ..... c'est pire que tout !
    je suis sûr que même dans un cadre militaire les tortures ne sont pas si dures. Ce qui est encore plus "grave" (si tant est qu'on puisse trouver plus grave) c'est que c'est leur propre fille !
    je souhaite sincèrement qu'ils vivent l'enfer en prison !


    Re : La dernière journée de Marina, une suite de coups et de chutes
    Commentaire posté par LouisDCLXVI le Mercredi 20 juin 2012
    Abominable ! Ils ne méritent que de vivre mille fois l'enfer qu'il ont fait vivre à cette pauvre petite. Ces monstres ne devraient même plus être considérés comme des humains. Ca me débecte...

    Re : La dernière journée de Marina, une suite de coups et de chutes
    Commentaire posté par karbone14 le Mercredi 20 juin 2012
    Quand je lis juste cet article,même si il y a consommation d'alcool,je ne vois pas de circonstances atténuantes et je me suis dis "Perpète et basta!...."

    Re : La dernière journée de Marina, une suite de coups et de chutes
    Commentaire posté par vodkapom le Jeudi 21 juin 2012
    laissons leurs co-detenu(e)s se charger d'eux...

    Re : La dernière journée de Marina, une suite de coups et de chutes
    Commentaire posté par Taurine le Jeudi 21 juin 2012
    Mais comment on peut faire ça? C'est à vomir.
   

    Re : La dernière journée de Marina, une suite de coups et de chutes
    Commentaire posté par Hamingia le Jeudi 21 juin 2012
    A vomir,oui... Et à pleurer!
    Et cette petite chérie qui souhaite une bonne nuit à sa "Maman"...
    Ces gens n'avaient pas de voisins?
    Et les enfants n'allaient pas à l'école?

    Re : La dernière journée de Marina, une suite de coups et de chutes
    Commentaire posté par lola le Vendredi 22 juin 2012
    Comment laissé une petite fille vivre de tel atrocité personne na rien vue ni entendu ou ont ils fait la politique de l autruche !
    Quand au service sociaux il y en aurait a dire sur eux , ils se cache derrière des textes de lois pour n avoir rien a ce reprocher quel honte.
    Encore une victime de plus ,j ai une grosse pensée pour cet petite fille qui ne demandée qu une chose vivre comme tout le monde je soulève aussi sont courage face a toute violence .
    Repose en paix .
   

    Re : La dernière journée de Marina, une suite de coups et de chutes
    Commentaire posté par sonia le Dimanche 24 juin 2012
    Moi je souhaiterais qu'une chose:qu'on fasse la même chose aux parents!c'est facile de s'en prendre à une enfant sans défense!la peine de mort il y a que ça qu'ils méritent!

    Re : La dernière journée de Marina, une suite de coups et de chutes
    Commentaire posté par jumper67450 le Mardi 3 juillet 2012
    Exactement! C'est inhumain de faire ca! C'est comme l'histoire de Dave Pelzer..


Veuillez vous inscrire ou vous identifier :

Nom d'utilisateur :

Mot de passe :



_

Fil RSS
© Stéphane Bourgoin 2003 - 2014
Réalisation : Nokto