"; ";
  Accueil     Librairie     Polars     Thrillers     Criminologie     S. Bourgoin     Infos     Liens  

_

Identification :      [inscription]

Actualité criminologie

    Exorcisme mortel à Schaerbeek : 9 ans pour le mari et le sorcier adjoint
    Europe du Nord & de l'Ouest > satanisme & meurtre rituel, fou de Dieu, coups & blessures, maltraitance, secte, procès
    Article posté par Stéphane Bourgoin le Mardi 12 juin 2012

    " A., le guide spirituel , bénéficie du sursis, comme les autres accusés.
   
    Tard dans la soirée, hier, la cour et le jury d’assises de Bruxelles ont condamné Mourad Ma., le mari de Latifa H., et Xavier Me., alias Abou S., le directeur de la secte La Plume, à 9 ans de prison ferme chacun. Ils ont été reconnus coupables de tortures infligées à la victime – sous le prétexte de l’exorciser – avec la conséquence que celle-ci est décédée le 5 août 2004.
   
    Ces deux premiers accusés sont les seuls à écoper de prison ferme. Abdelkrim A., alias Cheikh Abou C., le chef historique de cette secte fondamentaliste et réactionnaire, est condamné à 3 ans de détention, mais avec un sursis complet. En effet, le verdict de culpabilité l’épargnait pour la circonstance aggravante du décès de Latifa H., 23 ans.
   
    Contrairement aux deux autres accusés, sa culpabilité se limitait à des tortures et à des traitements inhumains et dégradants. C’est lui qui a entamé les séances de Roqya ou d’exorcisme pour guérir la victime, à partir de juin 2004.
   
    Mais, au moment du décès de celle-ci, il était au Maroc.
   
    Les trois autres accusées bénéficient aussi de sursis complets, sauf pour celles qui avaient déjà purgé de la détention préventive.
   
    La motivation de la décision commence par le rappel des errements de la procédure dans ce dossier pour constater finalement que le délai raisonnable pour juger a été dépassé.
   
    Cette circonstance aboutit, par conséquent, à modérer les peines qui, pour les quatre premiers accusés, pouvaient atteindre 30 ans de réclusion criminelle.
   
    Selon la cour et le jury, les accusés ne sont en effet pas responsables des retards accumulés depuis 8 ans, avant de les juger aux assises.
   
    Il faut rappeler que, dans un premier temps, les intéressés avaient été jugés et condamnés légèrement ou acquittés devant le tribunal correctionnel.
   
    Puis, la cour d’appel avait estimé que le crime était du ressort du jury populaire.
    L’office du procureur du Roi est clairement ciblé par la décision prononcée par la juge Karin Gérard parce que l’arrêt constate que le parquet a beaucoup varié dans la qualification à donner aux faits.
   
    C’est finalement le crime de tortures mortelles qui a provoqué le renvoi aux assises."
   
    Un article de Jean-Pierre De Staercke.

Source : LA DERNIERE HEURE (12 juin 2012)

    Articles relatifs :
     "Mes conversations avec les tueurs", le nouvel ouvrage de Stéphane Bourgoin, aux éditions Grasset
     Pour suivre sur Twitter l'actualité des faits divers et celle de Stéphane Bourgoin


[Tous les articles criminologie]

    Re : Exorcisme mortel à Schaerbeek : 9 ans pour le mari et le sorcier adjoint
    Commentaire posté par Wanou le Mardi 12 juin 2012
    "sa culpabilité se limitait à des tortures et à des traitements inhumains et dégradants"
    ah bon !? c'est tout ? ah c'est pour ça qu'il n'a que du sursis ! .... on marche sur la tête dans les tribunaux belges ....




Veuillez vous inscrire ou vous identifier :

Nom d'utilisateur :

Mot de passe :



_

Fil RSS
© Stéphane Bourgoin 2003 - 2014
Réalisation : Nokto