"; ";
  Accueil     Librairie     Polars     Thrillers     Criminologie     S. Bourgoin     Infos     Liens  

_

Identification :      [inscription]

Actualité criminologie

    Luka Magnotta arrêté à Berlin : récit d'une cavale
    Canada > meurtre, nécrophilie, snuff movie, cannibalisme, internet, Luka Magnotta
    Article posté par Isabelle Longuet le Lundi 4 juin 2012

    " Au terme d'une course contre la montre, la police a confirmé l'arrestation de Rocco Luka Magnotta, surnommé le dépeceur canadien, dans un cybercafé de Berlin, en Allemagne.
   
   
    Après quatre jours de traque à travers l'Ile-de-France, c'est finalement à Berlin que Rocco Luka Magnotta, surnommé le "dépeceur canadien", a été arrêté. La police allemande a retrouvé sa trace dans un cybercafé de la rue Karl Marx, dans le quartier populaire de Neukölln, au sud de la ville.
   
    Depuis ce week-end, l'enquête qui s'était jusqu'à présent concentrée sur l'Ile-de-France, a été élargie à l'Europe. La police épluchait depuis dimanche les bandes des caméras de surveillance de la gare de bus internationale de Paris après plusieurs signalements. De nombreux témoins affirmaient l'y avoir vu prendre un bus samedi, mais sans pouvoir préciser avec certitude vers quelle destination. Plusieurs d'entre eux ont évoqué Berlin, d'autres la Roumanie.
   
    Cette piste semblait d'autant plus crédible que le tueur a été localisé quelques heures plus tôt dans un hôtel de Bagnolet, le Soummam, proche de la gare de bus. C'est le gérant de cet établissement longeant le périphérique parisien, qui a alerté vendredi soir les autorités qu'un homme correspondant au portrait-robot diffusé dans la presse venait d'arriver. Une discrète opération de police est alors montée mais lorsque les policiers se rendent sur place, samedi, ils découvrent une chambre vide, dans laquelle traînent seulement des vêtements, des revues pornographiques et des sacs vomitoires récupérés dans l'avion Montréal-Paris. L'homme est sorti, et sentant peut-être l'étau se resserrer n'est pas retourner récupérer ses affaires.
   
    Course contre la montre
   
    Un coup d'avance que Magnotta a gardé sur la brigade nationale de recherche des fugitifs (BNRF) pendant quelques jours, depuis son départ de Montréal pour la France, le 26 mai dernier, soit quelques heures après avoir posté la vidéo de son crime sur deux sites Internet, dont Best Gore. Au moment de passer la douane, son crime n'a pas encore été découvert et l'homme, vêtu d'un jean et d'un tee-shirt Mickey, passe les contrôles de police sans être inquiété. Sur les vidéos de flux de voyageurs récupérées par la police, il ne prend même pas le soin d'essayer de masquer son visage. Le mandat d'arrêt international ne sera lancé que mercredi, lorsque la police montréalaise fait le lien entre un cadavre découvert dans une valise et la vidéo. Et sa photo n'apparaîtra pas dans les médias français avant vendredi. Il quittera la France le lendemain.
   
    Dès la diffusion de sa photo, la police française reçoit entre 8000 et 10 000 signalements. Il faut dire que l'homme n'est pas particulièrement prudent. Il n'hésite pas à se servir à plusieurs reprises de son téléphone portable, activant ainsi les bornes-relais. Il ne fait pas non plus beaucoup d'efforts pour cacher son identité ou son visage, lui qui d'habitude aime tant jouer avec son apparence. Alors qu'un de ses voisins le décrit comme étant "toujours à moitié déguisé ", sortant tantôt avec une perruque ou des verres fumés, tantôt grimée en femme, adopte une tenue sobre, selon les témoignages.
   
    Le dépeceur canadien a sillonné l'Ile-de-France
   
    Il active également son réseau, constitué notamment de connaissance rencontré en France lors de son dernier séjour en 2010. Ainsi, selon Le Figaro, avant de quitter Montréal, il a contacté via Internet un homosexuel habitant à Clichy-la-Garenne, dans les Hauts-de-Seine pour qu'il l'héberge. Ce dernier, qui a découvert les actes de son hôte dans la presse quelques jours plus tard, s'est immédiatement signalé à la police.
   
    Les enquêteurs ont ensuite retrouvé sa trace en fin de semaine dans le XVIIe arrondissement, du côté du quartier des Batignolles. Il aurait été aperçu dans un bar - le petit Batignolles - et un hôtel - Studio Batignolles - dans lequel il a séjourné deux nuits en mercredi et vendredi. Il était accompagné, selon le quotidien, d'un homme au physique impressionnant. Les enquêteurs ont saisi plusieurs bouteilles de coca-cola pour y relever les empreintes... mais nulle trace du tueur. Il a été localisé une dernière fois vendredi soir à Bastille, grâce à un coup de téléphone émis de son portable. Il aurait passé la soirée dans les bars de ce quartier animé avant de se rendre directement à la gare de bus.
   
    Une arrestation-éclair donc - cinq jours après la diffusion de la notice d'Interpol - qui a probablement permis d'éviter qu'il ne mette à exécution ses menaces de récidives. Il avait en effet glissé dans l'un des colis contenant une main et un pied nécrosé destiné aux partis politiques de son pays qu'il allait recommencer. Sa préparation d'évasion - il a posté plusieurs articles sur son blog détaillant le meilleur moyen de disparaître - ne lui aura pas permis de narguer longtemps les enquêteurs. "
   
    Caroline Politi

Source : LEXPRESS.FR 4 juin 2012

    Articles relatifs :
     Luka Magnotta aurait été arrêté dans un cybercafé de Berlin


[Tous les articles criminologie]

    Re : Luka Magnotta arrêté à Berlin : récit d'une cavale
    Commentaire posté par berenson le Lundi 4 juin 2012
    En fait, les internautes qui se sont mobilisés pour traquer Luka Magnotta n'auraient joué qu'un rôle mineur dans son identification. Les membres de cette association de défense des animaux l'on identifié suite à un message anonyme indiquant Magnotta comme étant leur auteur des vidéos de tortures de chats. Selon leurs propos, c'est après avoir réalisé l'extrême narcissisme de sa personnalité qu'ils auraient conclu que le message provenait de Magnotta lui-même ! Quant au rapprochement entre la vidéo "1 lunatic" et le kitty killer à partir du poster de "Casablanca" je n'ai pas trouvé la trace exacte de son origine.
   
    C'est donc bien la quête de célébrité du psychopathe qui a permis son identification simultanée à la découverte des parties du corps de la victime. Les informations compilées par ce groupe ont néanmoins été transmises dès lors immédiatement aux autorités.
   
    Les enquêtes menées par les membres du groupe facebook depuis la diffusion du "snuff movie" (qui n'en pas exactement un car il ne montre pas la mise à mort) se sont concentrées notamment sur les profils Youtube actuels de Magnotta et les commentaires postés sur la chaîne Beavis Butthead (référence à la review d'un client sur daddysreview.com). Celle-ci diffuse une vidéo comparant les motifs différents du matelas de l'appartement de la Côte-des-Neiges et celui visible dans la vidéo du meurtre. Les internautes qui suivaient ces postes en directe suspectaient Beavis Butthead d'être un nouvel avatar de Magnotta, ce qui n'est désormais évidement pas le cas puisque ce compte est toujours en activité après son arrestation.
   
    Les critères retenus pour juger si tel commentaire était peut-être émit par un nouveau profile de Magnotta étaient liés à ses qualités rédactionnelles, car il faisait preuve d'un vocabulaire et une syntaxe relativement peu sophistiqués. Il s'agissait également d'essayer de repérer les trolls qui postaient des messages de soutien au tueur, afin de ne pas les confondre.
   
    Les adresses IP liés à ces posts et ces comptes n'ont finalement pas mené à sa localisation et il est pour le moment impossible de savoir si les investigations de la police ont également suivi ces pistes. En effet, à chaque fois, ce sont des témoins oculaires qui ont permis de suivre sa trace, alors que les autorités auraient reçu quelques 10'000 signalements rien qu'en France.
   
    Les internautes se sont également intéressés au numéro de téléphone que l'on peut trouver sur ces différent profile d'escort. Plusieurs ont appelé et enregistré les messages du répondeurs et les conversations afin de déterminer si la voix était celle de Magnotta mais il s'est avéré que ce numéro était celui de son agent, ainsi harcelé par tous ces coups de fil.
   
    Les investigations menées avant le meurtre portaient également sur des détails des photographies et de vidéos, comme des modèles de prise électrique, afin de tenter de localiser où elles avaient été prises et tournées.
   
    Ce groupe de défense des animaux a probablement été très choqué de réaliser que le tueur de chats qu'ils traquaient depuis si longtemps, sans la moindre attention des autorités, était passé à l'acte et était désormais recherché internationalement comme l'ennemi public numéro 1.


    Re : Luka Magnotta arrêté à Berlin : récit d'une cavale
    Commentaire posté par Merlin le Mardi 5 juin 2012
    ahah magnifique ! Se faire arrêter dans un cybercafé pour vérifier qu'on parle bien de soi sur internet c'est comme entrer dans un commissariat pour vérifier que sa fiche est bien inscrite au tableau des recherches :D
   
    Il lui reste à inscrire dans sa note pour plus tard pour le bouquin de Comment fuir et disparaitre à Jamais " résister à la tentation d' entrer dans un cybercafé pour se voir encore et encore" :D
   

    Re : Luka Magnotta arrêté à Berlin : récit d'une cavale
    Commentaire posté par dollarhyde le Mardi 5 juin 2012
    C'était à prévoir.
    J'aimerais quand même savoir comment Magnotta s'y est pris pour couper les os de sa victime, lesquels ne semblent pas avoir été désarticulés, mais bel et bien tranchés net.
    Toujours pas avec son couteau mal affûté...
    Une scie, sans doute, mais curieusement on ne le voit pas en action.
    J'en viendrais presque à me poser la question de savoir s'il a agi seul...

    Re : Luka Magnotta arrêté à Berlin : récit d'une cavale
    Commentaire posté par sorenza le Jeudi 7 juin 2012
    Tous a fait d'accord avec dollarhyde, c'est même exactement ce que j'avais écrit quand j'ai vue la vidéo du crime, ce n'est pas possible de parler de certains détails du meurtre sans tombé dans le sordide (avec tous mon respect au défunt et a sa famille)... cette chose appelé magnotta n'a pas désarticulé le corps car cela aurais nécessite une certaine dextérité, des connaissance anatomique et des outilles adéquat, ce qu'il n'a pas grâce a Dieu...mais il a choisie de le démembré, et ça ce n'est pas une chose facile a faire, un tueur en série "très baraqué" dont je ne me rappelle plus le nom, utilisait le démembrement pour ce débarrassé des cadavre, après son arrestation il avais dit que ça lui prenais 6h pour accomplir son méfait, alors lui et c'est petites bras rachitiques!!!.
    Je ne crois pas une seule seconde qu'il n'a utilisé que ce couteau a légumes (!!!) surtout pour trancher les os... le tissu osseux et l'un des tissus les plus résistant du corps humain, sa solidité résulte des sel minéraux présents c'est ce qui lui permet de résisté à la compression en plus de certaines propriétés élastique comme le collagène qui lui permettes de résiste à la traction. Sur la fameuse vidéo, le meurtrier nous a montré qu'il a procédé a l'ablation poste-mortem des jambes, avec quoi??? mystère... sachant que le fémur (l'os de la cuisse) et l'os le plus long, le plus lourd, le plus résistant de l'organisme, chez un adulte en bonne santé, il est plus solide qu'une barre de fer, et plus résistant que du béton, il a une contrainte de résistance en compression de plus de 15 Kilo Force par mm2 en moyenne, et une charge de rupture en traction de 2300 kg et une charge de rupture par compression de 3450 kg, et quand cet individu s’acharnait sur le bras avec son petit couteau, il étais exactement sur l'os de l'humérus qui a une charge de rupture en traction de 1500 kg et une charge de rupture en compression de 2200 kg, alors lui avec son physique de têtard et son couteau mal aiguisé ??? il ne pouvais certainement pas utilisé juste la force physique!!!! qu'elle instrument a t il utilisé?? pourquoi avoir sauté si je puis dire la mise a mort??? la décapitation qui était assez nette en plus...l'acte nécrophile...(???), puis cet acharnement sur le fessier avec le couteau et la "fourchette"... pour prendre un bout de gras qu'il n'a sans doute pas mangé d'ailleurs, lorsqu'on lie les récries de certains criminels cannibale comme Albert Fish, Armin Meiwes, Issei Sagawa, Jeffrey Dahmer ou autre on constate que la plus part consomme la chaire humain cuite ou accompagné de condiment, même eux anthropophage de carrière si je puis dire trouvent la chaire cru assez écœurante...
    Ce triste individu sans envergure n'a pas pu réussir dans aucun domaine pour acquérir la célébrité (même pas le porno), alors il a choisi de faire un acte brutal et choquante pour qu'enfin on parle de lui, prenait il plaisir au meurtre ou a la notoriété qui vas en résulté??? il est petit, insignifiant et canadien et il voulait être grand, célèbre et italien.
    Un des policer chargé de l'affaire avais bien dit que celui qui vie par le web périra par le web.


Veuillez vous inscrire ou vous identifier :

Nom d'utilisateur :

Mot de passe :



_

Fil RSS
© Stéphane Bourgoin 2003 - 2014
Réalisation : Nokto