"; ";
  Accueil     Librairie     Polars     Thrillers     Criminologie     S. Bourgoin     Infos     Liens  

_

Identification :      [inscription]

Actualité criminologie

    Les parents d'Adolf Hitler perdent la garde leurs enfants
    Etats-Unis > racisme, justice, maltraitance
    Article posté par Stéphane Bourgoin le Samedi 2 juin 2012

    " Les parents d'Adolf Hitler Campbell ont définitivement perdu la garde de leurs enfants. La Cour du New Jersey a mis ce vendredi un terme à cette affaire débutée il y a 3 ans.
   
    L'affaire avait éclaté après le refus, en janvier 2009, d'un supermarché de décorer un gâteau au nom d'un enfant appelé Adolf Hitler. Suite à cette incident, le petit Adolf, sept ans aujourd'hui, et ses soeurs (aux prénoms aussi évocateurs) JoyceLynn Aryan Nation, cinq ans, et Honszlynn Himmler Jeanne, six ans, avaient été pris en charge par l'Etat. Un sort qui était également réservé à Hons, dès sa naissance, en novembre 2011, la justice américaine estimant que les enfants étaient exposés à des risques d'abus et de négligence.
   
    La famille, aujourd'hui éclatée, a cependant prévu de faire appel de cette décision. Heath Campbell, le père dont l'épouse craignant la violence, n'a plus vu ses enfants depuis plus d'un an. Il se défend d'avoir commis tout abus en dépit d'un choix de prénoms reflétant l'adhésion à l'idéologie nazie. "Si je dois assumer mon nazisme, je le ferai, mais mes enfants sont plus importants que tout à mes yeux", a-t-il déclaré. À l'automne 2011, les services de l'enfance avaient qualifié les faits de maltraitance.
   
    "On peut notamment reprocher aux parents leur attitude enfantine. Vous pouvez donner le nom que vous voulez à votre chien, même si c'est un surnom bizarre. Mais là, ils pensent avoir de l'audace en prénommant leur progéniture de la sorte. Ils ne considèrent pas une seconde le fait que leurs enfants vont être mis de côté et appréhendés avec un regard négatif tout au long de leur vie, ou du moins jusqu'à ce qu'ils soient en âge de changer de nom. Et cela est considéré comme un abus parental"."

Source : 7 SUR 7.BE (2 juin 2012)

    Articles relatifs :
     "Mes conversations avec les tueurs", le nouvel ouvrage de Stéphane Bourgoin, aux éditions Grasset
     Parution du coffret de 3 livres de S. Bourgoin, "La Totale"
     Les prochaines rencontres publiques de S. Bourgoin : projections, conférences et signatures à Paris et Saint-Maur, à Villeneuve-lez-Avignon, dans le nord de la France et Liège
     Pour suivre sur Twitter l'actualité des faits divers et celle de Stéphane Bourgoin


[Tous les articles criminologie]

Soyez le premier à poster un commentaire à cet article !


Veuillez vous inscrire ou vous identifier :

Nom d'utilisateur :

Mot de passe :



_

Fil RSS
© Stéphane Bourgoin 2003 - 2014
Réalisation : Nokto