"; ";
  Accueil     Librairie     Polars     Thrillers     Criminologie     S. Bourgoin     Infos     Liens  

_

Identification :      [inscription]

Actualité criminologie

    Qu’est-il arrivé à la petite Diana à Gerpinnes?
    Europe du Nord & de l'Ouest > disparition
    Article posté par Stéphane Bourgoin le Mercredi 23 mai 2012

    " La privation de libertéde sa mère, qui a modifié ses déclarations, est prolongée de 24 heures.
   
    L’inquiétude a fait place à l’angoisse, ce mardi, après la disparition de la petite Diana F., âgée de 4 ans. Depuis dimanche 16 heures, personne ne semble avoir vu cette fillette en vie… sauf peut-être sa maman, Juliana D., dont les déclarations sont particulièrement troublantes.
   
    Lors de sa première audition, la maman, originaire de République dominicaine et que ses proches surnomment Oneyda, a expliqué avoir déposé sa fille à l’école de Bertransart de Gerpinnes, ce lundi à 9 heures. Elle dit l’avoir laissée devant sa classe et être partie, pensant que Diana avait été prise en charge. Or, à ce moment, la classe de la fillette se trouvait au réfectoire pour répéter un spectacle de fancy-fair. Bref, lorsque Oneyda est venue la rechercher à 16 heures, Diana n’était pas là.
   
    L’enfant s’était-il enfui de l’école ? Cette thèse aurait pu coller si plusieurs éléments n’étaient venus la contredire. D’une part, aucun membre du corps enseignant n’a vu Diana, et encore moins sa maman, ce lundi matin. D’autre part, l’analyse de la téléphonie a démontré qu’à 9 heures du matin, Oneyda n’était pas à Gerpinnes, mais à Châtelineau, où elle habite une petite maison de rangée dans l’impasse de la Croisette. Il semble donc que la petite Diana n’ait pas mis les pieds à l’école, ce lundi.
   
    Privée de liberté et interrogée par les enquêteurs de la police fédérale de Charleroi, Oneyda a modifié plusieurs fois ses déclarations. Des tergiversations qu’elle met sur le compte de l’émotion, mais qui laissent penser aux enquêteurs que la mère de Diana détient la clé de cette enquête. « Dans la dernière version dont elle fait état, cette dame affirme s’être rendue dans un petit magasin de Châtelineau pour y acheter des recharges de crédits pour son GSM », affirme le procureur du roi de Charleroi faisant fonction, Pierre Magnien. « Elle aurait laissé l’enfant dans la voiture le temps d’effectuer ses courses et aurait constaté sa disparition à son retour. Paniquée, elle n’aurait pas osé appeler les secours. »
   
    Inutile de dire que les moindres détails fournis par la suspecte sont vérifiés immédiatement par les enquêteurs de la Cellule Disparition. « Aucune piste n’est négligée et des recherches sont toujours en cours », poursuit Pierre Magnien. « La privation de liberté de la maman a été rallongée à 48 heures par le juge d’instruction Pierre Hustin, comme le prévoient les nouvelles dispositions de la loi Salduz. »
   
    Mais ces pistes, quelles sont-elles ? La fugue et l’enlèvement par un tiers ne semblent pas plausibles. Par contre, des problèmes sérieux existaient entre Juliana D. et Christophe F., le père de Diana, à propos du droit de garde. Le couple, séparé depuis plus de trois ans, exerçait une garde alternée. Celle-ci semblait se dérouler sans accroc, malgré le climat tendu. La mère s’est-elle rendue coupable d’un rapt parental ? Pour ramener Diana en République dominicaine ? L’enquête suit son cours. La dernière piste, qu’on n’ose imaginer, laisserait envisager un infanticide. Mais tous les acteurs de cette enquête conservent l’espoir de retrouver la petite Diana en vie."
   
    Un article de Frédéric Dubois.

Source : L'AVENIR (23 mai 2012)

    Articles relatifs :
     Disparition d'une fillette de 5 ans à Gerpinnes
     Parution du coffret de 3 livres de S. Bourgoin, "La Totale"
     Parution chez Points de "Tueurs" de Stéphane Bourgoin
     Les prochaines rencontres publiques de S. Bourgoin : projections, conférences et signatures à Paris et Saint-Maur, à Villeneuve-lez-Avignon, dans le nord de la France et Liège
     Stéphane Bourgoin présente" Le tueur de Boston", un film rare en DVD chez Artus Films
     Stéphane Bourgoin présente "L'évadée" avec Michèle Morgan et Peter Lorre, adapté de William Irish, chez Artus Films
     Parution de "Le Tueur de la Green River" de Jeff Jensen, préface de Stéphane Bourgoin + SITE
     Pour suivre sur Twitter l'actualité des faits divers et celle de Stéphane Bourgoin
     Gerpinnes : la mère a avoué avoir étranglé Diana avant de la découper


[Tous les articles criminologie]

    Re : Qu’est-il arrivé à la petite Diana à Gerpinnes?
    Commentaire posté par tigroul le Mercredi 23 mai 2012
    La petite fille vient d'être retrouvée dans le congélateur de la maison familiale.
   
    Pas encore de détail quant à la façon dont la petite est décédée avant d'être mise au congélateur.
   
    Ca me fait froid dans le dos...


    Re : Qu’est-il arrivé à la petite Diana à Gerpinnes?
    Commentaire posté par Wanou le Jeudi 24 mai 2012
    de toute façon le résultat ce sont encore plusieurs vies gâchées ...


Veuillez vous inscrire ou vous identifier :

Nom d'utilisateur :

Mot de passe :



_

Fil RSS
© Stéphane Bourgoin 2003 - 2014
Réalisation : Nokto