"; ";
  Accueil     Librairie     Polars     Thrillers     Criminologie     S. Bourgoin     Infos     Liens  

_

Identification :      [inscription]

Actualité criminologie

    L'apprenti serial killer nécrophile de Bandol jugé dans le Var
    France > nécrophilie, tentative de meurtre, pédophilie, zoophilie, serial killer, psychiatrie, procès
    Article posté par Stéphane Bourgoin le Jeudi 10 mai 2012

    " En vacances chez sa cousine de Bandol, l’accusé avait cédé à l’une de ses nombreuses pulsions sexuelles : la nécrophilie. Il répond de tentative d’assassinat devant les assises du Var
   
    L'officier de police de Sanary n'en est toujours pas revenu. «Ça nous paraissait si énorme qu'au départ, on pensait qu'il en rajoutait. Il n'a jamais minimisé. Au contraire, il donnait toujours davantage de précisions. Il était conscient de ses actes, ne les regrettait pas. Il nous les a décrits comme si c'était une fatalité.
   
    « On sentait que ses pulsions étaient plus fortes que lui. Qu'il aurait pu faire ça avant. On avait le sentiment d'avoir affaire, non pas à un délinquant, mais à quelqu'un d'extrêmement dangereux, avec un profil de serial killer. »
   
    Pour violer un corps inerte
   
    Dans le box de la cour d'assises du Var, la clarté du discours de Manuel V., son vocabulaire précis et recherché, contrastent avec les allures d'adolescent attardé de cet homme de 36 ans.
   
    Ils n'en donnent que plus de relief aux impressions du policier qui l'a entendu en garde à vue, après les faits qu'il a commis le matin du 11 juillet 2010 à Bandol. Des faits qu'il a spontanément reconnus dès le début, et qu'il entendait encore assumer hier, à l'ouverture de son procès. Oui, il avait bien tenté de planter un couteau de cuisine dans la gorge de sa cousine. Oui, il voulait lui trancher la carotide pour préserver son corps, pour en abuser ensuite quand elle serait inerte. « Je suis coupable, il n'y a pas de problème. Je voudrais en même temps demander pardon à ma cousine. »
   
    Sexualité trouble depuis l'adolescence
   
    Il semble que la détention provisoire ait fait du bien à Manuel V., en ce sens qu'il y travaille régulièrement avec un psychiatre et un psychologue pour tenter d'améliorer ses troubles de la personnalité. Les experts psychiatres viendront demain à la barre dire ce qu'ils pensent de son état mental, et du degré de responsabilité qu'il pouvait avoir au moment des faits. Car dans son cas, il est permis de se poser la question.
   
    À l'audience comme devant les enquêteurs et le juge d'instruction, l'accusé a indiqué que depuis l'âge de 13 ans, traumatisé par la séparation de ses parents et par le manque d'affection, il était en proie à d'étranges pulsions sexuelles.
   
    Un catalogue de perversions
   
    Une véritable collection de paraphilies (perversions) en fait. Manuel V. se dit
    scatophile : «parce qu'en colonie de vacances, une fille n'avait pas tiré la chasse avant moi aux toilettes, ça m'a excité. »
   
    Pédophile : «en Afrique j'ai fait des attouchements à une fillette. »
   
    Zoophile : «avec un chien et un cheval. »
   
    Nécrophile : «après avoir vu sur Internet des vidéos d'autopsies de femmes. »
   
    Gérontophile : après sa cousine, il avait projeté d'aller tuer sa tante pour abuser de son corps dans les mêmes conditions.
   
    Heureusement, la plupart de ces perversions n'ont été vécues qu'au stade des fantasmes. Et la tentative de viol du cadavre de sa cousine était son premier passage à l'acte du genre. Sans doute parce que Manuel V. avait conscience du danger : «Je ne sortais pas de chez moi, de peur de passer à l'acte. »
   
    Dans ces conditions, la détention ne l'affecte pas : «Ça ne change pas de ma vie d'avant. J'étais déjà en prison dans ma tête. »Sa cousine, 46 ans, a expliqué à la cour qu'elle avait vécu cette agression, dont elle n'est sortie vivante que grâce à l'intervention de ses voisins, comme un véritable film d'horreur."

Source : VAR-MATIN (10 mai 2012)

    Articles relatifs :
     Parution du coffret de 3 livres de S. Bourgoin, "La Totale"
     Parution chez Points de "Tueurs" de Stéphane Bourgoin
     Les prochaines rencontres publiques de S. Bourgoin : projections, conférences et signatures à Paris et Saint-Maur, à Villeneuve-lez-Avignon, dans le nord de la France et Liège
     Stéphane Bourgoin présente" Le tueur de Boston", un film rare en DVD chez Artus Films
     Stéphane Bourgoin présente "L'évadée" avec Michèle Morgan et Peter Lorre, adapté de William Irish, chez Artus Films
     Pour suivre sur Twitter l'actualité des faits divers et celle de Stéphane Bourgoin
     Dix-sept ans de réclusion pour le nécrophile apprenti serial killer de Bandol


[Tous les articles criminologie]

    Re : L'apprenti serial killer nécrophile de Bandol jugé dans le Var
    Commentaire posté par vodkapom le Jeudi 10 mai 2012
    «Je ne sortais pas de chez moi, de peur de passer à l'acte. »
   
    c est deja un bon point, il se rend compte qu'il a un enorme probleme..dommage qu'il n'a pas decidé de se faire soigner avant d'essayer de tuer sa cousine..


    Re : L'apprenti serial killer nécrophile de Bandol jugé dans le Var
    Commentaire posté par didie le Vendredi 11 mai 2012
    Il semble que la détention provisoire ait fait du bien à Manuel V., en ce sens qu'il y travaille régulièrement avec un psychiatre et un psychologue pour tenter d'améliorer ses troubles de la personnalité.
   
    Dite moi : pour tenter d'améliorer ses troubles ? y comme une erreur ! Holà


Veuillez vous inscrire ou vous identifier :

Nom d'utilisateur :

Mot de passe :



_

Fil RSS
© Stéphane Bourgoin 2003 - 2014
Réalisation : Nokto