"; ";
  Accueil     Librairie     Polars     Thrillers     Criminologie     S. Bourgoin     Infos     Liens  

_

Identification :      [inscription]

Actualité criminologie

    Les terrifiants e-mails du cannibale slovaque Matej Curka
    Europe centrale & de l'Est > cannibalisme, serial killer, disparition, internet, suicide
    Article posté par Stéphane Bourgoin le Jeudi 19 mai 2011

    Le cannibale Matej C. avait dialogué sur le Net avec deux de ses victimes.
   
    Les données contenues dans l’ordinateur de Matej C., 42 ans, le cannibale slovaque, ont permis de découvrir les restes de deux de ses victimes, Elena, 30 ans, et Lucia, 20 ans. Les cadavres des deux femmes ont été découverts dans la forêt de Kysak (SK), dans l’ouest du pays. «Les corps découpés en morceaux que nous avons identifiés étaient emballés dans du plastique», a précisé mardi Jaroslav Spisiak, le chef de la police de Kysak. Elena voulait mourir après s’être fait avorter à la suite d’un viol. Lucia, dépressive, avait déjà fait la une des médias en voulant se jeter nue du toit d’un immeuble. L’ordinateur du cannibale, par ailleurs un bon père de famille très serviable, a encore révélé l’incroyable échange d’e-mails entre le bourreau et Lucia, qui date du 16 août 2010. Un dialogue paru sur le site Cas.sk.
   
    Lucia. – J’ai vu à la télé le suicide d’un papi dans un récipient rempli d’eau et celui d’un autre qui s’est pendu. Comme je travaille dans le domaine de la santé, je pense aux médicaments, mais ce n’est pas très fiable.
   
    Matej C. – Si tu tiens tellement à mourir, je peux t’aider. Mais il faut des bases sérieuses.
   
    Lucia. – Ecris-moi, écris-moi.
   
    Matej C. – J’espère que tu ne vas pas me dénoncer. On s’enfoncerait dans la forêt. Je te donnerais un somnifère et quand tu serais endormie, je t’étranglerais. Ou alors tu choisirais une autre façon de mourir. J’ai toujours été tenté de voir la mort de près. Ensuite je t’enterrerais pour qu’il ne reste pas de traces.
   
    Lucia. – Ça me plairait assez. Mais je ne crois pas que tu puisses faire quelque chose de pareil. Une fois, je me suis entendue avec un mec, mais il a appelé les flics.
   
    Matej C. – Moi aussi, je prends ce risque. Je ne sais pas comment te prouver que je suis sérieux. Tu habites assez loin. (…) On se rencontrerait à Kysak. (...) Il y a de belles forêts là-bas.
   
    Lucia. – Viens plutôt toi. Il y a une différence entre discuter d’un suicide ou décider de son propre assassinat.
   
    Matej C. – En aucun cas. Je ne connais pas les environs de Snina ( ndlr: où vivait Lucia ). Je dois poser à l’avance sur place une pelle et une pioche.
   
    A Elena, l’autre victime, le cannibale avait écrit: «Je peux t’aider. Prends un costume de bain avec toi, je vais te noyer.» Matej C. est mort jeudi dernier à la suite d’une fusillade qui s’est déroulée le jour avant, lors de son arrestation à Kysak. Un ressortissant suisse qui refusait de finir dans son assiette l’avait dénoncé aux autorités."
   
    Un article de Victor Fingal.

Source : LE MATIN.CH (19 mai 2011)

    Articles relatifs :
     REPORTAGE: la police découvre 2 corps de femmes grâce au GPS du cannibale slovaque Matej Curka
     Matej, le cannibale slovaque, a-t-il fait d’autres victimes? + SITE
     Le cannibale slovaque est décédé des suites de ses blessures
     REPORTAGE: le cannibale slovaque était un bon père de famille
     REPORTAGE sur un cannibale slovaque qui voulait manger un petit Suisse après une annonce sur Internet


[Tous les articles criminologie]

Soyez le premier à poster un commentaire à cet article !


Veuillez vous inscrire ou vous identifier :

Nom d'utilisateur :

Mot de passe :



_

Fil RSS
© Stéphane Bourgoin 2003 - 2014
Réalisation : Nokto