"; ";
  Accueil     Librairie     Polars     Thrillers     Criminologie     S. Bourgoin     Infos     Liens  

_

Identification :      [inscription]

Actualité criminologie

    L'itinéraire de 3 jeunes délinquants présumés jusqu'au meurtre d'un bijoutier
    France > meurtre, vol, drogue, délinquance
    Article posté par Stéphane Bourgoin le Mardi 15 février 2011

    " Les trois jeunes Cambrésiens incarcérés pour le meurtre d'Hervé Bouquignaud étaient des habitués des tribunaux. L'escalade qui les a fait passer d'un coup de la « petite délinquance » régulière au statut de criminel était pourtant difficile à imaginer...
   
    1.Des Cambrésiens depuis longtemps
   
    Chakib Q., Sofiane B. et Romain B. sont les trois suspects impliqués dans le meurtre d'Hervé Bouquignaud. Ces trois jeunes adultes, âgés respectivement de 19 et 18 ans (pour les deux derniers), ont toujours vécu ou vivent depuis longtemps à Cambrai. Ce sont des amis proches.
   
    2.L'engrenage
   
    Tous les trois ont des casiers judiciaires comportant plusieurs mentions. Une trentaine de procédures seraient engagées à l'encontre de Sofiane B., qui avait été condamné récemment à de la prison ferme pour détention de cannabis. Romain B. devait quant à lui comparaître le 8 février (soit entre le braquage manqué et son arrestation trois jours plus tard) devant le tribunal correctionnel de Cambrai pour un vol, accompagné de destruction de bien par un moyen dangereux, commis à Proville en septembre dernier. L'affaire a été renvoyée en raison du mouvement de grève des magistr ats. Quant à Chakib Q., il semble que son passé judiciaire avéré soit moins étoffé. Étonnant dans cette affaire : il est pourtant soupçonné d'être l'auteur des coups de couteau.
   
    3.Décrochage
   
    Les trois suspects étaient apparemment réfractaires à l'autorité. Le parcours scolaire de Romain B. a été chaotique. Il était passé par le collège Notre-Dame mais avait été exclu pour avoir « tabassé un autre élève », indique l'un des personnels encadrant de l'établissement, qui était allé déposer plainte au commissariat. Il s'était inscrit en septembre 2009 en bac pro commerce au lycée Saint-Luc - La Sagesse. Il en avait été exclu au bout de deux mois pour « absentéisme et violence en classe », indique le proviseur.
   
    4.Quelles suites judiciaires ? Les trois jeunes gens sont en détention provisoire dans l'attente de leur procès. Chacun bénéficie désormais d'un avocat pour défendre ses intérêts. Ainsi, Chakib Q. est-il assisté de Me Gribouva (de Douai), Sofiane B. de Me Bleux et Romain B. de Me Vallet (tous deux du barreau de Cambrai). Un juge d'instruction de Douai, qui a repris l'enquête, devrait les auditionner dans les semaines qui viennent. D'abord séparément, puis tous les trois pour une confrontation, même si d'après leurs avocats leurs versions des faits sont concordantes. Une partie du braquage ayant été filmée par les caméras de vidéosurveillance du magasin, il est possible qu'une reconstitution ne soit pas nécessaire. Si les Cambrésiens sont tous les trois mis en examen pour vol avec violences ayant entraîné la mort, le juge devra éclaircir le rôle qu'a joué chacun dans le tragique hold-up. Il semble établi que c'est Chakib Q. qui a porté les coups de couteau, alors que Sofiane B. était avec lui dans la bijouterie et que Romain B. faisait le guet dehors. La question de la préméditation du crime reste en suspens."
   
    Un article de FABIEN BIDAUD ET MAGALI RIGAUT.

Source : LA VOIX DU NORD (15 février 2011)

[Tous les articles criminologie]

Soyez le premier à poster un commentaire à cet article !


Veuillez vous inscrire ou vous identifier :

Nom d'utilisateur :

Mot de passe :



_

Fil RSS
© Stéphane Bourgoin 2003 - 2014
Réalisation : Nokto