"; ";
  Accueil     Librairie     Polars     Thrillers     Criminologie     S. Bourgoin     Infos     Liens  

_

Identification :      [inscription]

Actualité criminologie

    Le procès de Junior, un tueur en série, s'ouvre à Bruxelles
    Europe du Nord & de l'Ouest > serial killer, infanticide, viol, procès, vol, nécrophilie, strangulation
    Article posté par Stéphane Bourgoin le Lundi 29 novembre 2010

    " Le procès de Junior Pashi Kabunda et de Laurent Oniemba Koniemba débutera lundi devant la cour d'assises de Bruxelles. Les deux hommes sont accusés du meurtre du célèbre pianiste Benjamin Rawitz, à Bruxelles, en 2006. Junior Pashi sera aussi jugé pour deux autres meurtres commis à Bruxelles en 2009.
   
    Lors de ses premiers aveux, le triple meurtrier avait livré des détails horribles
   
    Le lundi 21 septembre 2009, Junior K., 19 ans, est arrêté à Ostende pour s’expliquer du meurtre de sa fillette, de la tentative de meurtre sur la mère de celle-ci, du viol et du meurtre de l’arrière-grand-mère de l’enfant de 18 mois.
   
    Les faits ont été commis au cours du week-end précédent, dans l’appartement de cette dernière victime, âgée de 75 ans, à Woluwe-Saint-Lambert. Le principal accusé du procès qui commence ce matin devant les assises de Bruxelles est immédiatement passé aux aveux. Il déclare avoir eu “une prise de tête ” avec sa compagne parce qu’elle lui aurait dit qu’il n’était pas le père d’Anaïs, leur petite fillette de 18 mois. La jeune femme a toujours contesté cette version et, en cours d’instruction, un test de paternité a révélé que Junior M. était bien le père de l’enfant.
   
    Selon lui, la grand-mère de la jeune femme aurait reconnu qu’il n’était pas le père et il “a pété un plomb ”. Il a étranglé Marcelle Deconinck, avec ses mains d’abord puis avec la ceinture d’un peignoir. Il l’a violée vaginalement et analement, comme l’ont constaté les experts. Il ne sait plus si ces viols ont été commis avant les strangulations mortelles ou après…
   
    Ensuite, le dimanche 20 septembre, vers 7 heures du matin, l’accusé a donné un biberon à sa fille mais elle pleurait. Il soutient qu’il a repensé à ce que sa compagne lui avait dit à propos du père de l’enfant. Excédé, il l’a étranglée avec ses mains. “Je la regardais et ce n’était plus la même personne que je voyais. Avant, je voyais ma fille. Mais là, non. Ce n’était plus ma fille ”, a-t-il avoué au magistrat instructeur.
   
    Sa compagne Céline arrivera ensuite et il la laissera pour morte, après l’avoir étranglée avec un tissu."
   
    Un article de Jean-Pierre De Staercke.

Source : LA DERNIERE HEURE (29 novembre 2010)

    Articles relatifs :
     Le tueur en série belge Junior est qualifié de dangereux psychopathe
     En permission de sortie, un meurtrier tue sa fille et une femme âgée
     Le tueur en série Junior "était un ange"
     Vidéo du procès du tueur en série Junior Kabunda: "Je lui ai souhaité la mort"
     REPORTAGE : le tueur en série Junior et son complice s'accusent à leur procès
     Quatre nouvelles agressions violentes à l'actif du tueur en série Junior
     Le tueur en série Junior a donné le biberon à sa fille avant de l'étouffer
     Le tueur en série Junior Pashi nie avoir utilisé des ciseaux lors d'un viol


[Tous les articles criminologie]

Soyez le premier à poster un commentaire à cet article !


Veuillez vous inscrire ou vous identifier :

Nom d'utilisateur :

Mot de passe :



_

Fil RSS
© Stéphane Bourgoin 2003 - 2014
Réalisation : Nokto