"; ";
  Accueil     Librairie     Polars     Thrillers     Criminologie     S. Bourgoin     Infos     Liens  

_

Identification :      [inscription]

Actualité criminologie

    Une prostituée sauvagement étranglée à Marseille
    France > meurtre, strangulation, prostitution
    Article posté par Stéphane Bourgoin le Samedi 6 novembre 2010

    " C'est tout un quartier qui pleure. Il y a là ses copines d'hier, copines de galère quotidienne, voisines qui la connaissaient bien et ne comprenent pas. Entre larmes et colère, elles ont dispersé au sol, hier, des bougies et des fleurs. Roses blanches ou rouges. Et puis, ce petit mot, tout en sobriété: "Nous ne t'oublierons pas. Dors en paix."
   
    Katherine, 51 ans, prostituée espagnole, est morte mercredi soir, étranglée par un client au premier étage d'un immeuble qui en compte trois, au numéro 7 de la rue Curiol, au coeur de Marseille. Elle vivait là, en haut de la Canebière (1er), dans son appartement. Que s'est-il passé ? Un client irascible ? Un pervers sexuel ? La brigade criminelle de la police judiciaire enquête. Les pompiers n'ont pas pu la réanimer.
   
    Sur place, ils ont trouvé un foulard, sans doute l'arme du crime. La victime gisait inanimée en sous-vêtements. Aucun vol n'a été commis sur les lieux. Des investigations ont eu lieu hier. Les enquêteurs, sur la piste d'une éventuelle trace ADN du suspect, ont effectué de nouveaux prélèvements. Car l'auteur aurait appelé la police mercredi soir depuis une cabine téléphonique du 14e arrondissement de Marseille pour revendiquer le crime et dire qu'il avait étranglé la fille. Que voulait son agresseur ?
   
    Angela est en colère : "On est de la merde pour la société ! Mais on n'est pas des numéros pourtant. On est des êtres humains !" Au club privé voisin, baptisé "L'Eden", les filles se sont réunies. Elles disent la douleur partagée. "Si au moins la police nous autorisait à vivre à deux, on pourrait se protéger, glisse l'une d'elles. Mais si on fait ça, on risque de tomber pour proxénétisme !" "Y'a des clients qui sont vraiment détraqués", assure une troisième. J'espère que c'était le dernier ! Vingt-cinq ans qu'on la connaissait. Elle était gentille comme tout. Toujours aimable, jolie et souriante en plus. Une vraie brave fille !"
   
    Il y a deux ans, une autre protituée avait été tuée dans la même rue à quelques dizaines de mètres de là. L'auteur sortait de l'hôpital psychiatrique Édouard-Toulouse. Il avait été rattrapé peu après, non loin de là. Cette fois, "quelqu'un est venu nous dire que Katherine avait fait un malaise, mais elle était morte !", raconte une des filles. Au premier étage, les volets gris sont entrouverts. Une peluche rouge et jaune y trône ostensiblement. "Ça voulait dire que Katherine était là. Il vaut mieux qu'on l'enlève maintenant, souffle-t-elle. Ça m'arrache le coeur !"
   
    Le spectre du tueur en série présumé qui a sévi à Marseille en 2008 a tout à coup ressurgi dans les esprits. Mais rien à voir. On est loin du mode opératoire de Patrick S.."
   
    Un article de Denis TROSSERO.

Source : LA PROVENCE (5 novembre 2010)

    Articles relatifs :
     Meurtre d'une prostituée à Marseille : un suspect sous les verrous


[Tous les articles criminologie]

Soyez le premier à poster un commentaire à cet article !


Veuillez vous inscrire ou vous identifier :

Nom d'utilisateur :

Mot de passe :



_

Fil RSS
© Stéphane Bourgoin 2003 - 2014
Réalisation : Nokto