"; ";
  Accueil     Librairie     Polars     Thrillers     Criminologie     S. Bourgoin     Infos     Liens  

_

Identification :      [inscription]

Actualité criminologie

    Québec : 70% des crimes contre les personnes résolus
    Canada > meurtre, coups & blessures, tentative de meurtre, vol, police, viol, délinquance, statistique
    Article posté par Stéphane Bourgoin le Lundi 12 juillet 2010

    " Les auteurs de plus de six crimes sur dix commis sur le territoire québécois sont restés impunis, en 2009, les policiers ayant frappé « en lieu sûr » dans une proportion de 36 %.
   
    C’est du moins ce que révèlent des statistiques du ministère de la Sécurité publique récemment déposées à l’Assemblée nationale et dont Le Journal de Québec a obtenu copie.
   
    Les policiers de la province ont affiché un taux de résolution de crimes de 36,4 %, l’an dernier, améliorant légèrement leur résultat de 35,1 % en 2008. Ce pourcentage rejoint la moyenne canadienne de tous les services de police confondus, qui s’élevait à 37,6 %, en 2008.
   
    Les responsables de 155 105 délits perpétrés, sur un total de 425 923, ont été identifiés par les limiers. Les enquêtes menées dans plus des deux tiers de ces cas (110 754) ont conduit à des accusations devant les tribunaux. Les autres dossiers solutionnés (44 351) ont été classés sans que les fautifs soient traduits en justice. Ces derniers ont soit bénéficié du programme de déjudiciarisation de certaines infractions, vu leur victime retirer sa plainte ou évité une mise en accusation par manque de preuve incriminante hors de tout doute raisonnable.
   
    Crimes contre la personne : 70 %
   
    La note globale décernée aux forces de l’ordre en matière de résolution de délits ne suffit toutefois pas pour évaluer leur performance. Les experts s’entendent pour privilégier les résultats obtenus dans la catégorie des crimes contre la personne, qui constituent la priorité des corps policiers.
   
    Et sur ce plan, les policiers ont débusqué leur suspect sept fois sur dix (70,6 %) en 2009, comparativement à 69 % en 2008.
   
    « Les crimes contre la personne, qui impliquent de la violence et des attaques à l’intégrité des gens, sont les plus importants pour les policiers parce qu’on parle directement de protection des citoyens. Les résultats des enquêtes ont une influence sur le facteur de dissuasion. Un taux de succès de 70 %, c’est bon. Mais ça ne devrait pas diminuer en-deçà de ce niveau », a commenté l’ex-policier et relationniste de la Sûreté du Québec, Robert Poëti, spécialiste en sécurité publique.
   
    Par exemple, au chapitre des meurtres, le SPVM a résolu 17 des 31 homicides commis à Montréal en 2009. À Québec, le seul meurtre perpétré l’an dernier a aussi été élucidé.
   
    Selon M. Poëti, le « bulletin » annuel des policiers souffre du grand nombre de crimes contre la propriété, qui demeurent non résolus, pour la plupart, en raison d’une question de « ressources » et de « priorités ».
   
    Seulement 16 % des 260 628 crimes contre la propriété (vol, introduction par effraction, fraude, méfait) perpétrés au Québec en 2009 ont été résolus, l’an dernier, comparativement à 15 % en 2008."
   
    Un article d'Eric Thibault.

Source : LE JOURNAL DU QUEBEC (12 juillet 2010)

[Tous les articles criminologie]

Soyez le premier à poster un commentaire à cet article !


Veuillez vous inscrire ou vous identifier :

Nom d'utilisateur :

Mot de passe :



_

Fil RSS
© Stéphane Bourgoin 2003 - 2014
Réalisation : Nokto