"; ";
  Accueil     Librairie     Polars     Thrillers     Criminologie     S. Bourgoin     Infos     Liens  

_

Identification :      [inscription]

Actualité criminologie

    Argenteuil: l'adolescente et ses complices font un remake du film "L'Appât"
    France > délinquance
    Article posté par Stéphane Bourgoin le Vendredi 5 mars 2004

    " Jeune, jolie, mais dangereuse. Myriam, 18 ans, ensorcelait des hommes d'âge mûr pour mieux les dépouiller et mener la belle vie : hôtel et restaurant, vêtements et parfums... Incarcérée début septembre pour une série de faits commis en 2003, elle a été de nouveau interpellée par les policiers d'Argenteuil pour avoir repris ses activités après sa libération. Elle a ainsi retrouvé en début de semaine la prison des femmes de Versailles (Yvelines). Un charme assuré, ostensible sans être vulgaire, mais efficace. Les cheveux longs, noirs et frisés, des yeux bleus ou verts selon les lentilles, elle tournait la tête de ses victimes, qui, après avoir été abordées dans les rues ou les cafés du centre-ville d'Argenteuil, se voyaient assez rapidement proposer une relation sexuelle. C'était sa méthode la plus classique. Myriam emmenait parfois sa proie dans un hall d'immeuble pour mieux s'emparer de sa carte bancaire ou de son argent liquide. De temps en temps, elle la suivait dans l'appartement. Si les relations étaient parfois très intimes, le résultat était souvent le même. Certaines victimes étaient attendues aux abords de la poste du centre, après avoir retiré de l'argent.
   
    Le scénario du film « l'Appât »
   
    Les policiers l'avaient interpellée après une première série de trois opérations de charme, commises entre février et septembre 2003. La jeune femme avait alors été écrouée avant d'être remise en liberté courant novembre, le temps pour elle d'accoucher de son troisième enfant et de reprendre quelque temps plus tard ses activités. En tout, une série de huit faits lui sont reprochés. Les victimes sont âgées de 50 à 83 ans. Une agression a été particulièrement violente. Le 12 avril 2003 au soir, avec deux complices, dont le père de ses enfants, elle avait reproduit à la lettre le scénario du film « l'Appât », de Bertrand Tavernier. Alors qu'elle se trouvait avec sa victime, les deux hommes ont fait irruption, pénétrant dans le logement dont la porte d'entrée avait été volontairement laissée ouverte par Myriam. Encagoulés, armés d'un couteau, ils ont bondi sur les deux amants, malmenant Myriam pour la forme avant de l'emmener dans une autre pièce, s'occupant ensuite de la victime. Cette fois avec réalisme. M..., 60 ans, a été ficelé sur une chaise à l'aide de fils électriques, puis frappé. Les deux agresseurs lui ont dérobé sa carte bancaire, lui extorquant le code secret sous la menace. M... a donné tout d'abord un faux code, puis le bon, l'un des malfaiteurs ayant pris le temps de descendre à un distributeur, de remonter aussitôt et de le frapper à nouveau. Lorsque Myriam reverra M... ultérieurement, un homme avec qui elle avait noué des relations, elle expliquera avoir été enlevée, violée, et avoir réussi ensuite à s'enfuir. Les enquêteurs recherchent aujourd'hui activement son ami et son complice ayant participé à la séquestration, dans le cadre d'une information judiciaire ouverte par le parquet de Pontoise."
   
    Un article de Frédéric Naizot.
   

Source : LE PARISIEN (5 mars 2004)

[Tous les articles criminologie]

Soyez le premier à poster un commentaire à cet article !


Veuillez vous inscrire ou vous identifier :

Nom d'utilisateur :

Mot de passe :



_

Fil RSS
© Stéphane Bourgoin 2003 - 2014
Réalisation : Nokto