"; ";
  Accueil     Librairie     Polars     Thrillers     Criminologie     S. Bourgoin     Infos     Liens  

_

Identification :      [inscription]

Actualité criminologie

    Le cheveu identifié dans la cache de Marc Dutroux appartient à une femme
    Europe du Nord & de l'Ouest > Dutroux, police scientifique
    Article posté par Stéphane Bourgoin le Mardi 19 janvier 2010

    " Le cheveu suspect retrouvé dans la cache de Marc Dutroux à Marcinelle appartient à une femme. Elle est « impliquée dans un autre dossier » a fait savoir le procureur général de Liège, sans plus de précisions. Selon nos informations, il s’agirait d’une affaire instruite à Anvers.
   
    C’est sans doute l’un des derniers soubresauts du dossier « bis » de l’affaire Dutroux ouvert dans l’intention d’éventuellement démontrer le passage dans la cache de Marcinelle d’autres personnes que Marc Dutroux. Le procureur général de Liège a reçu du juge d’instruction Langlois le rapport de l’INCC (Institut national de criminalistique) établissant qu’un des 55 cheveux prélevés dans la cache du pervers appartient « à une personne impliquée dans un autre dossier » que le procureur général ne désigne pas. Il s’agirait, selon nos informations d’une affaire instruite à Anvers. Ce cheveu n’a pas pu être rapporté à l’auteur ou la victime, voire des témoins ou des tiers, de l’affaire concernée. Il appartient à une femme. Il est donc extrêmement fragile d’affecter à Marc Dutroux la présence d’un complice dans la séquestration de ses victimes.
   
    Parmi les 55 cheveux retrouvés dans la cache, 53 ont été identifiés comme ceux appartenant à Marc Dutroux, Michelle Martin ou à ses victimes (essentiellement Sabine Dardenne ou Lætitia Delhez). Les deux dernières victimes (survivantes) de Marc Dutroux n’ont jamais vu personne dans la cache, pas plus que dans la maison du pervers. À l’issue de la séquestration de Julie et Melissa, la cache fut de plus repeinte. Marc Dutroux y installa un matelas et d’autres éléments d’ameublement, d’abord pour se garantir une cachette à usage personnel (cacher le produit de ses larcins ou se cacher en cas de perquisition), ensuite pour y enfermer ses nouvelles proies. D’après ses déclarations et celles de son épouse, il aurait récupéré auprès d’une de ses connaissances (un ancien codétenu de la prison de Jamioulx) le matelas qui fut alloué à Sabine Dardenne. Michelle Martin et lui avaient aussi récupéré dans les rues de Charleroi des vêtements usagés, à l’origine inconnue.
   
    Un autre cheveu mystérieux
   
    « Nous allons demander des devoirs d’enquête » supplémentaires relatifs à cette trace ADN, indique le procureur général Visart de Bocarmé qui entend que son office « aille jusqu’au bout ». Pour sans doute permettre la fermeture définitive du dossier « bis » et donc mettre un point final à l’affaire Dutroux.
   
    Un autre cheveu, qui n’a pu être identifié dans la base de données de l’INCC, demeure une énigme. Il pourrait s’agir d’une pilosité provenant d’un enquêteur ou d’un intervenant lors de la libération, le 14 août 1996, de Sabine et Laetitia.
   
    Depuis plusieurs années, la question des cheveux retrouvées dans le domicile des Dutroux et leurs voitures fait l’objet de spéculations. Les uns (dont le procureur Bourlet) y voyaient la possibilité de découvrir l’implication d’autres acteurs dans l’affaire Dutroux. Les autres (dont le juge Langlois) considéraient que ces investigations étaient inutiles à défaut de disposer d’une base de données permettant de rattacher un « cheveu inconnu » à une base de données incomplètes. Le dossier relatif au dossier anversois concerné par le cheveu identifié avait été classé sans suite…"
   
    Un article de Marc Metdepenningen.

Source : LESOIR.BE (19 janvier 2010)

    Articles relatifs :
     Des cheveux suspects identifiés dans la cache de Marc Dutroux
     Le régime carcéral de Marc Dutroux à la prison de Nivelles


[Tous les articles criminologie]

Soyez le premier à poster un commentaire à cet article !


Veuillez vous inscrire ou vous identifier :

Nom d'utilisateur :

Mot de passe :



_

Fil RSS
© Stéphane Bourgoin 2003 - 2014
Réalisation : Nokto