"; ";
  Accueil     Librairie     Polars     Thrillers     Criminologie     S. Bourgoin     Infos     Liens  

_

Identification :      [inscription]

Actualité criminologie

    Marc Dutroux : Portrait & les 30 chefs d'accusation
    Europe du Nord & de l'Ouest > Dutroux
    Article posté par Isabelle Longuet le Jeudi 26 février 2004

    " Marc Dutroux, intelligent et manipulateur
   
    Le portrait de l'accusé.
   
    C'est en août 1996 que la Belgique, et même l'étranger, a découvert Marc Dutroux, rapidement qualifié de "monstre". Né à Ixelles le 6 novembre 1956 de parents instituteurs, Marc Dutroux est l'aîné d'une famille de 5 enfants (4 garçons et une fille).
   
    Après une scolarité pratiquement normale, Marc Dutroux est entré dans la vie professionnelle à l'âge de 16 ans. A deux reprises, il a été licencié pour des absentéismes trop fréquents. En 1985, il s'est inscrit au Registre du commerce de Charleroi pour mener des activités de commerce de véhicules, de location de matériel, de démolition et de transport.
    Après quelques relations homosexuelles, Marc Dutroux s'est marié une première fois à l'âge de 18 ans. Deux enfants sont nés de cette union chahutée. Son épouse s'est plainte de coups et a regretté que le père ne s'occupe pas de ses enfants. Le couple s'est séparé en 1983.
   
    Depuis 1979, Marc Dutroux entretenait une relation avec une autre femme. Celle-ci a repris en 1985 pour durer jusqu'en 1996. Mais depuis 1981 il avait aussi des relations avec Michelle Martin. C'est avec elle qu'il s'est officiellement installé en 1983. Le couple, qui s'est marié en prison en 1989, a eu 3 enfants, âgés aujourd'hui de 19 ans, 10 ans et 9 ans.
    Dans ses déclarations, Michelle Martin dit être la "Cendrillon" de son époux. Elle exprime à plusieurs reprises sa crainte à son égard. Les connaissances du couple ont décrit Michelle Martin comme une femme soumise, sous l'influence d'un mari brutal, qui aimait se faire servir. Michelle Martin et Marc Dutroux sont divorcés et les trois enfants ont changé de nom.
   
    Au niveau judiciaire, Marc Dutroux a été condamné une première fois en 1979 à un mois d'emprisonnement pour des faits de vol. En 1988, il a écopé d'une peine de 4 mois de prison pour recel. Le 26 avril 1989, la cour d'appel l'a condamné à 10 ans de prison pour des faits d'enlèvements, de séquestration et de viols de mineures d'âge, à 3 ans pour vols avec violences et à 6 mois pour vols.
   
    Il a été arrêté en août 1996, après l'enlèvement de Laetitia et a été incarcéré à la prison d'Arlon. Il s'est évadé du palais de justice de Neufchâteau en avril 1998. Il a été condamné à 5 ans de prison pour ce fait en avril 2000. Une plainte déposée contre lui par un gendarme blessé lors de l'évasion est toujours pendante devant la justice chestrolaise.
   
    Les experts ont pointé l'intelligence de Marc Dutroux qui s'exprime facilement et s'intéresse à beaucoup de choses. Il a une mémoire importante mais celle-ci devient sélective quand elle concerne les faits qu'on lui reproche. Il se dit "victime malheureuse d'une méchante société".
   
    Même s'il connaît les règles sociales, il les ignore ou les détourne à son profit. Les experts relèvent son caractère manipulateur, même à leur égard. Il a une très haute estime de lui-même.
   
    Devant la chambre du conseil de Neufchâteau, Marc Dutroux n'a pas hésité à déclarer: "La mort de Julie et Mélissa est le pire drame parmi tous les drames que j'ai vécus".
   
    Les faits reprochés à Dutroux et les aveux partiels
   
    Marc Dutroux devra répondre devant la cour d'assises d'Arlon de 30 chefs d'accusation, dont 3 assassinats.
   
    On lui reproche :
   
    * d'être le chef d'une association de malfaiteurs impliquée dans l'enlèvement et la séquestration de 6 personnes, dont 5 mineures, avec la circonstance que les victimes ont été soumises à des tortures corporelles ayant causé la mort de certaines d'entres elles;
   
    * sa participation à une association de malfaiteurs impliquée dans le trafic de drogue, de faux documents, de voitures et de traite des êtres humains; *l'assassinat d'An Marchal, d'Eefje Lambrecks, de Bernard Weinstein;
   
    * l'enlèvement de Laetitia Delhez, d'An Marchal, de Sabine Dardenne, de Mélissa Russo, de Julie Lejeune;
   
    * la séquestration, avec menaces et tortures, de Philippe Divers, de Pierre Rochow, de Benedicte Jadot, de Laetitia, de Sabine, d'An, d'Eefje, de Mélissa, de Julie et de Bernard Weinstein, avec la circonstance qu'elle a entraîné la mort pour ces 5 derniers;
   
    *l e vol de deux voitures au préjudice de Philippe Divers et de Pierre Rochow;
   
    *l e viol de Yancka et d'Eva Mackova, de Henrieta Palusova, de Mélissa, de Julie, d'An, d'Eefje, de Sabine et de Laetitia;
   
    * d'avoir pris part à des trafics de drogue, d'ecstasy d'une part, d'héroïne et de haschisch d'autre part.
   
    Lors de l'enquête, Marc Dutroux a reconnu l'assassinat de Weinstein, les enlèvements de Laetitia (il n'est pas poursuivi pour l'enlèvement d'Eefje car la jeune fille était majeure au moment des faits, NdlR), d'An et de Sabine; les séquestrations des 6 jeunes filles et du trio Divers-Rochow-Jadot; le vol des voitures, le trafic de drogue; les viols de Sabine, de Laetitia et des Slovaques. Il a expliqué que les relations sexuelles avec Eefje étaient consenties.
   
    Il a toujours nié farouchement avoir enlevé Julie et Mélissa, avoir violé An et les deux petites Liégeoises et avoir assassiné An et Eefje. Pour lui, c'est Weinstein et Lelièvre qui ont enlevé Julie et Mélissa le 24 juin 1995 à Grâce-Hollogne. Ce sont eux aussi qui les ont laissées mourir de faim pendant qu'il était détenu, de décembre 1995 à mars 1996.
   
    Dans une autre version des faits, il a accusé Michel F., qui avait rencontré les fillettes lors d'un camp de vacances en juillet 1994, d'être l'auteur du kidnapping. Entendu à plusieurs reprises, Michel F. a toujours nié les faits."

Source : LE SOIR / BELGA 23 février 2004

    Articles relatifs :
     L'acte d'accusation est signifié à Marc Dutroux
     Le contenu de l'acte d'accusation de l'affaire Dutroux
     Un dossier sur l'affaire Dutroux, avant le procès (1er mars 2004)
     Le principal avocat de Marc Dutroux croit à la thèse du réseau pédophile
     Qui sont les trois avocats de Marc Dutroux ?
     Dossier Dutroux, avant le procès : (15) Un grand manipulateur face à 3 psychiatres


[Tous les articles criminologie]

Soyez le premier à poster un commentaire à cet article !


Veuillez vous inscrire ou vous identifier :

Nom d'utilisateur :

Mot de passe :



_

Fil RSS
© Stéphane Bourgoin 2003 - 2014
Réalisation : Nokto