"; ";
  Accueil     Librairie     Polars     Thrillers     Criminologie     S. Bourgoin     Infos     Liens  

_

Identification :      [inscription]

Actualité criminologie

    SNCF: très forte hausse des violences en 2006 sur le réseau Ile de France
    France > délinquance, coups & blessures
    Article posté par Stéphane Bourgoin le Lundi 12 mars 2007

    " Les actes de violence contre les personnes ont augmenté de 9% sur le réseau Transilien (Ile-de-France) de la SNCF en 2006, et les atteintes contre les agents des chemins de fer de 16%, a annoncé l'entreprise lundi. 2.807 "atteintes contre les voyageurs" (+9%) ont été enregistrées et 516 (+16%) contre les personnels de la SNCF, alors que le nombre des vols simples a baissé de 23,8%, avec 1.331 cas enregistrés, selon des chiffres rendus publics lors d'une conférence de presse. Le réseau Transilien, emprunté par plus de 2,5 millions de voyageurs par jour, à bord de 5.700 trains, a enregistré 14.004 actes de malveillance (+9,2%) en 2006. Près de 52% de ces incidents sont des déclenchements injustifiés de signaux d'alarme. La fraude est évaluée à 50 millions d'euros par an, le taux de fraude étant selon la SNCF en baisse, à 9,9% en 2006, contre 12,2% en 2005. "Les signaux d'alarme, c'est notre poison. 99% sont injustifiés", a déclaré Alain de Saint Riquier, directeur adjoint de Transilien. Plus de 75 trains par jour sont touchés par des incidents comme un bagage abandonné (210 en 2006, en légère décrue par rapport à 2005), des jets de projectile, des signaux d'alarme, a indiqué pour sa part Christian Rivet, directeur de la sûreté de la SNCF. L'ensemble de ces causes d'incident externes a augmenté de 20% en 2006. Transilien va lancer une campagne de sensibilisation sur les thèmes de la sûreté et de la sécurité, avec un dépliant distribué à 700.000 exemplaires dans 25 gares sur le rôle des différents personnels et services. Y sont notamment expliqués les rôles des conducteurs, agents responsables de la maintenance ou gérant la circulation, ou encore des 1.147 agents de la Surveillance générale, chargés de la sécurité dans les gares et les trains. Une campagne d'affichage d'une semaine sous le slogan "On est tous dans le train", démarrera par ailleurs dans les gares le 28 mars pour sensibiliser et responsabiliser les voyageurs : "tirer le signal d'alarme pour rien, c'est déclencher dix minutes de retard pour rien", "pour un sac oublié, l'amende peut grimper jusqu'à une heure de retard", "en marchant sur les voies, on met sa vie en danger et les autres en retard". La SNCF investi en moyenne 24 millions d'euros par an pour la maintenance préventive et 11 millions pour les réparations dues aux déprédations (tags, dégradations de matériel) sur le réseau Transilien, sur lequel jusqu'à 500 trains peuvent rouler en même temps."

Source : AFP (12 mars 2007)

[Tous les articles criminologie]

Soyez le premier à poster un commentaire à cet article !


Veuillez vous inscrire ou vous identifier :

Nom d'utilisateur :

Mot de passe :



_

Fil RSS
© Stéphane Bourgoin 2003 - 2014
Réalisation : Nokto