"; ";
  Accueil     Librairie     Polars     Thrillers     Criminologie     S. Bourgoin     Infos     Liens  

_

Identification :      [inscription]

Actualité criminologie

    Criminalité : le président sud-africain, Thabo Mbeki, reconnaît que son pays "vit dans la peur"
    Afrique > délinquance, meurtre, viol, police
    Article posté par Stéphane Bourgoin le Samedi 10 février 2007

    " Le président Thabo Mbeki a fini par reconnaître, vendredi 9 février, que les Sud-Africains vivaient "dans la peur". Attaqué par l'opposition, soupçonné par les journalistes de nier la réalité, bousculé par le monde des affaires, le chef de l'Etat a voulu montrer devant le Parlement, à l'occasion du traditionnel "discours à la nation", qu'il ne minimisait pas le problème.
   
    "Nous ne sommes pas en mesure de manifester la joie d'être libres si les gens vivent dans la peur, enfermés derrière des murs et des barbelés, connaissant l'anxiété dans leur maison et sur les routes, sans pouvoir profiter librement de leur espace public", a déclaré le chef de l'Etat lors de ce discours retransmis en direct par les radios et les télévisions. "Nous devons poursuivre et intensifer la lutte contre la criminalité", a-t-il lancé.
   
    SONDAGE EXPRESS
   
    Il y a quelques semaines, Thabo Mbeki avait surpris en affirmant, lors d'un entretien télévisé, que la majorité des Sud-Africains n'avait "pas le sentiment que la criminalité était hors de contrôle". Immédiatement, une société de marketing avait lancé un sondage express par SMS, et avait reçu quelque 400 000 réponses positives en quelques jours à la question : "Pensez-vous que la criminalité est hors de contrôle ?" Ces deux dernières semaines, éditoriaux, débats radios, déclarations politiques ont été consacrés à l'insécurité.
   
    Si les statistiques concernant les meurtres sont en légère baisse depuis 1994, l'Afrique du Sud n'en reste pas moins l'un des pays les plus dangereux du monde. Les chiffres officiels font état de 18 500 meurtres par an, soit 50 par jour, de près de 55 000 viols déclarés et d'environ 500 000 cambriolages.
   
    Selon un récent sondage, 75 % des Sud-Africains ne se sentent pas en sécurité, et 81 % pensent que la criminalité est en augmentation.
   
    En juin, le ministre de la sécurité avait déclaré aux députés que ceux qui avaient peur n'avaient qu'à faire leurs bagages et quitter le pays, soulevant un tollé, en particulier dans la minorité blanche, qui s'était sentie visée par cette attaque.
   
    La semaine dernière, une grande banque, la First National (FNB), a fait sensation en imprimant à un million et demi d'exemplaires une lettre interpellant le chef de l'Etat : "Cher Président Mbeki, je suis fier d'être sud-africain, mais je suis inquiet. Inquiet car nous avons le plus haut taux de criminalité de toute l'Afrique", disait ce courrier. "Je sais que vous aimez ce pays autant que moi, alors, je vous en prie, faites de la lutte contre l'insécurité votre priorité numéro un", poursuivait le texte.
   
    POLICE DÉMOTIVÉE
   
    La lettre devait être insérée dans les principaux journaux du pays. Les lecteurs devaient ajouter un mot, et envoyer le tout au chef de l'Etat dans une enveloppe fournie et prépayée par la FNB. Finalement, moins de vingt-quatre heures avant l'opération et à la suite de pressions de proches du président et d'émissaires du monde des affaires, la campagne, jugée "trop personnelle", a été abandonnée.
   
    Dans son "discours à la nation", le chef de l'Etat a promis d'augmenter le nombre de policiers et de moderniser les méthodes d'investigation. La crédibilité de la police, mal équipée et démotivée, est très entamée, conduisant les Sud-Africains qui en ont les moyens à confier leur sécurité à des sociétés privées. La police elle-même a dû faire appel à des privés pour garder certains commissariats et leurs parkings, faute de personnel."
   
    Un article de Fabienne Pompey.

Source : LE MONDE (11 février 2007)

[Tous les articles criminologie]

Soyez le premier à poster un commentaire à cet article !


Veuillez vous inscrire ou vous identifier :

Nom d'utilisateur :

Mot de passe :



_

Fil RSS
© Stéphane Bourgoin 2003 - 2014
Réalisation : Nokto