"; ";
  Accueil     Librairie     Polars     Thrillers     Criminologie     S. Bourgoin     Infos     Liens  

_

Identification :      [inscription]

Actualité criminologie

    Meurtre dans la prison de Rouen : après autopsie, pas de cannibalisme
    France > meurtre, prison
    Article posté par Stéphane Bourgoin le Jeudi 4 janvier 2007

    " Contrairement à ce qu'avait affirmé le meurtrier présumé, le coeur du détenu tué mercredi dans sa cellule à Rouen a été retrouvé "à sa place".
   
    Le meurtrier devrait être déféré vendredi au parquet pour assassinat.
   
    Le meurtre d'un détenu par un autre mercredi à la maison d'arrêt de Rouen n'a donné lieu à aucun acte de cannibalisme ni de barbarie contrairement à ce qu'avait affirmé le meurtrier, a déclaré jeudi le procureur de la République, Joseph Schmit. Les enquêteurs avaient estimé mercredi "possible" qu'il y ait eu cannibalisme, alors qu'un détenu de 35 ans, soupçonné d'en avoir tué un autre âgé de 31 ans, mercredi matin dans une cellule de la maison d'arrêt de Rouen, avait affirmé avoir "mangé une partie de son coeur".
   
    L'autopsie, réalisée jeudi après-midi, a finalement révélé que la plaie importante au thorax retrouvée sur la victime n'était pas due à du cannibalisme. Le meurtrier présumé, un délinquant sexuel, est en garde à vue. Selon les premiers éléments de l'enquête, la victime était arrivée quelques jours auparavant dans la cellule qui comptait déjà deux autres détenus. Tous les trois étaient en détention provisoire dans l'attente de leur procès pour des crimes ou des délits à caractère sexuel.
   
    La victime ne se serait pas entendue avec le meurtrier et le conflit aurait dégénéré de manière très violente dans la nuit de mardi à mercredi. La victime aurait été rouée de coups de poings avant d'être asphyxiée à l'aide d'un sac en plastique. Le troisième détenu qui n'a pas alerté les surveillants, selon les premiers témoignages, a également été placé en garde à vue à l'Hôtel de police de Rouen."

Source : LCI.FR (4 janvier 2007)

    Articles relatifs :
     Un prisonnier à Rouen aurait mangé le coeur de son co-détenu
     Le cannibale de Rouen n'a pas mangé le coeur mais d'autres organes de son co-détenu


[Tous les articles criminologie]

Soyez le premier à poster un commentaire à cet article !


Veuillez vous inscrire ou vous identifier :

Nom d'utilisateur :

Mot de passe :



_

Fil RSS
© Stéphane Bourgoin 2003 - 2014
Réalisation : Nokto