"; ";
  Accueil     Librairie     Polars     Thrillers     Criminologie     S. Bourgoin     Infos     Liens  

_

Identification :      [inscription]

Actualité criminologie

    Trois policiers agressés à Vitrolles
    France > coups & blessures, délinquance, police
    Article posté par Stéphane Bourgoin le Vendredi 29 septembre 2006

    " Lors d'un contrôle de police, trois représentants de l'ordre se sont faits molestés par plusieurs riverains. Certains ont été interpellés.
   
    Trois policiers en patrouille ont été attaqués, jeudi 29 septembre, dans un quartier sensible de Vitrolles dans les Bouches-du-Rhône, par plusieurs riverains alors qu'ils venaient d'interpeller un jeune qui les avait insultés, a-t-on appris de source policière.
    Selon les premiers éléments de l'enquête ouverte par le parquet d'Aix-en-Provence pour identifier les auteurs de l'agression, les policiers, deux hommes et une femme, étaient en train de contrôler le conducteur d'un scooter à proximité du commissariat quand deux jeunes circulant à deux roues sont passés en les insultant.
    Au deuxième passage des jeunes, les policiers sont parvenus à interpeller l'un d'eux, ce qui a provoqué un mouvement de colère de nombreux riverains qui sont intervenus pour le libérer. Plusieurs habitants du quartier du Liourat s'en sont alors pris à la patrouille de police et à leur voiture.
   
    Blessures
   
    D'après le communiqué du syndicat général de la police (SGP-FO) Provence-Alpes-Côte d'Azur, la jeune femme, adjoint de sécurité, a été victime de coups de poing et de coups de tête ayant entraîné une interruption temporaire de travail de sept jours.
    Le secrétaire régional du SGP-FO, Fabrice Hiller, a indiqué que la victime avait reçu plusieurs coups de tête au visage et souffrait d'un gros hématome à l'œil.
    Ses deux collègues, frappés et profondément mordus, ont des arrêts de travail de cinq et six jours.
    Sept ou huit personnes ont participé à l'agression des policiers, dont le plus ancien était titulaire depuis trois mois alors que son collègue n'était pas encore titularisé, a indiqué Fabrice Hiller, regrettant qu'un collègue plus expérimenté n'ait pas été présent.
    Dans son communiqué, le SGP-FO déplore ainsi "le manque d'effectifs sur le commissariat de Vitrolles et surtout le manque d'encadrement au sein de ces unités".
   
    "Sentiment d'impunité"
   
    Le syndicat "constate que ce genre de faits se répètent de plus en plus régulièrement par des individus certains de bénéficier de traitements de faveur et de sentiment d'impunité". "Il est évident que les policiers attendent de la justice une réponse sévère avant que ces faits ne débouchent sur des situations dramatiques", souligne le communiqué.
    Le premier jeune interpellé a été placé en garde à vue, ainsi qu'un autre, arrêté par une autre patrouille à proximité, après l'agression des policiers.
    Pour Bernard Coumes, secrétaire départemental du syndicat de police Alliance, on assiste "à une aggravation de la situation dans certaines banlieues. Avant, on jetait toutes les semaines des pierres sur les patrouilles mais maintenant, notamment après certaines images télévisuelles, on veut aussi casser du flic en prime". "

Source : NOUVELOBS.COM (29 septembre 2006)

[Tous les articles criminologie]

    Re : Trois policiers agressés à Vitrolles
    Commentaire posté par jean-claude le Samedi 30 septembre 2006
    Va-t-il falloir faire comme aux USA, sortir son arme pour contrôler des jeunes et risquer de transformer nos rues en terrain de guerilla ? Ou la justice et les autres administrations vont elles agir avant...


    Re : Trois policiers agressés à Vitrolles
    Commentaire posté par alien13 le Samedi 30 septembre 2006
    Que proposez-vous devant cette violence ??? De concret ? Facile de houspiller la police... Si elle ne va plus dans ces quartiers délicats ce sera la zone ! Un ghetto en quelque sorte ! Alors on fait quoi ? Agir, comment ?

    Re : Trois policiers agressés à Vitrolles
    Commentaire posté par clyde le Samedi 30 septembre 2006
    Aller à la rencontre de ces jeunes, pour leur proposer des alternatives à la violence, des activités qui les passionnent, la possibilité de s'exprimer, je doute que ce soient tous des sauvages.
   
    ILs trainent, ne font rien et ne croient plus à rien, désamorcer ce vieux cliché débile "jeune contre police" ou "police = ennemi" si on leur propose des ateliers intéressants ou trouver ce qui les passionnent des réponses à leurs questions des reflexions sur la violence ses mécanismes son escalade, pour l'instant ils n'ont pas d'autres modes de fonctionnement que faire peur, se faire craindre pour gagner le respect dans un monde hostile, qu'ils continuent eux même de rendre plus hostile encore.
    Les aider à ouvrir leur esprit à d'autres choses, leur quotidien est souvent sordide fait de misère, d'ennui, de violence. Avec tous les gens intelligents qui existent dans les milieux ou on réfléchis à ces questions est il possible chez les sociologues les psychologues que personne n'aientt été capable jusqu'à présent d'apporter des solutions,ou alors les ont ils apportées mais ça n'arrangeait pas les politiques qui font leur intéret de la peur de l'insécurité, je pense personnelement qu'on ne veut pas agir pour diverses raisons, comment se fait il que les pays du nord ne connaissent pas ces problèmes? sont ils plus civilisés? moins violent ? leur émigration plus intelligente?
   
    J'en doute mais ils n'ont pas créé des ghetos ou on a parqués tous les étrangers dans des cages à poules ou tous ces gens on tendances à se regrouper et parviennent beaucoup plus difficilement à éviter le regard des leurs si ils décident de changer leur mentalité ou d'évoluer vers plus de liberté ces endroit sont devenus des poudrières.

    Re : Trois policiers agressés à Vitrolles
    Commentaire posté par lord le Samedi 30 septembre 2006
    le probléme de ses banlieue:c'est qu'ils attendent trop de leur gouvernements et ne sont pas capable de se rassembler dans un soucis de diplomatie.
    exemple:tu donne un lieu avec baby-foot,platine,dancefloor,restauration,etc.... une semaine plus tard :ses lieux sont bruler par ses jeunes!(et le matos vendu)
    2 semaines plus tard:tu vois ses mêmes jeunes se plaindrent devant une camera de TV que leur lieu à brûler grace au lascar!MDR!
    chercher l'erreur!

    Re : Trois policiers agressés à Vitrolles
    Commentaire posté par 93sang le Lundi 2 octobre 2006
    le problème c'est que les jeunes sont passionnés par l'argent pas par le travail, ils rêvent d'être rappeur, joueur de foot ou pdg d'une multinationale qui rapporte beaucoup d'argent. Par contre si pour faire tout ça il faut travailler là c'est pas pareil.
   
    J'ai vu un reportage sur le maire de montfermeil, un jeune noir se fait passer pour un journaliste parce qu'il a une caméra et reproche au maire que la cité est pourrie.
    Le maire a expliqué quelques temps auparavant qu'il vient de dépenser 90000 euros rien que pour l'éclairage, forcément investir dans un bac à sable qui est détruit par les feux de véhicules c'est impossible.
   
    Que les gens commencent par respecter leur lieu de vie et le reste suivra, personne n'a intérêt à créer des ghettos
   

    Re : Trois policiers agressés à Vitrolles
    Commentaire posté par jean-claude le Mardi 3 octobre 2006
    entièrement d'accord avec lord et 93sang !

    Re : Trois policiers agressés à Vitrolles
    Commentaire posté par clyde le Mardi 10 octobre 2006
    Effectivement on a à faire avec une jeunesse pas très reluisante.
    Mais quand on crée ce genre de cité HLM Qu'on y parque une émigration dont la culture est totalement différente, qu'elle à tendance à se regrouper pour rester en vase clos, tant les valeurs qu'ils rencontrent sont différente des leurs dictées par la religion et ne s'accordent pas avec celles qui sont enracinées dans leur passé culturel, la jeunesse qui vit et grandi dans cette atmosphère entre deux culture l'une permissive et moderne l'autre archaique et intolérante se sent déracinée rejetée, car rejet il y a eut quand ces jeunes qui reçoivent la plupart du temps une éducation brutale issue d'une culture ou la violence éducative est encore plus enracinée qu'ailleurs avec bastonade et soumission des femmes par les hommes, grandissent livré à eux même, un sentiment de colère et de frustration se développe, toute cette haine accumulée et développée pour diverses raisons entretien ces sentiments, renforcés par l'isolement et la vie en vase clos dans ces ghettos ou ces jeunes voient leurs parents déracinés et qui luttent pour survivre, Il faut autre chose qu'un terrain de foot et une jolie salle de jeu pour désamorcer un processus psychologique de dévalorisation de découragement crée par un manque total d'encadrement la venue en masse d'une émigration culturellement en antagonisme avec le pays d'"accueil' qui lui n'a porté sont intéret que sur la nécéssité de main d'oeuvre sans prendre en compte les conflits culturels qui pouvait inévitablement survenir et qui sont survenus, ces lieux ces ghettos sont devenus des poudrières, ces problèmes n'ont pas été ressentis quand sont arrivées les vagues d'émigrations Italiennes et autres bien qu'ils aient eut également à subir le racisme car les valeurs culturelles étaient malgré tout très proches et que cette émigration ne s'est pas parquée pour rester en vase clos mais s'est au contraire fondue dans la population du pays finissant par reussir sont intégration.
   
    Cette émigration n'aurait pas du entrer en masse sans encadrement sans prendre connaissance de la langue et des coutumes du pays qui devaient ètre transmises et acceptées cette population aurait du ètre dirigée et dispersée sans rendre possible la création de ces horribles cités ghettos qui ont donnés les résultats que donnent tous les ghettos du monde.La jeunesse déracinées qui grandit sans aucun encadrement développe rarement des capacités de raisonnements positives si rien autour d'elle ne semble ouvrir des perspectives d'avenir et de changement au contraire la violence, la haine, la colère échauffent les esprits.
   
    Cette jeunesse est désormais sans repaire la destruction, l'absence de conscience, l'ignorance, sont parties intégrantes de leur fonctionnement mis à part une minorité, des modèles sain auraient pu leur ouvrir d'autres perspectives, mais ces modèles ont été des parents absents ou brutaux, l'abandon à soi même, le déracinement culturel, la violence du ghettos et la pression culturelle du pays d'origine, le racisme et le rejet et avec ça on s'attendait à avoir une jeunesse bien sage et on est étonné d'avoir à la place une jeunesse conduite par l'ignorance, les pulsions, l'absence de respect et de moralité.Difficille qu'il en soit autrement.

    Re : Trois policiers agressés à Vitrolles
    Commentaire posté par beber le Mercredi 11 octobre 2006
    non moi je suis pas vraiment d'accord j'ai deja eu affaire a la police vitrollaise et je peux vous dire que c'est des sacré cowboys moi personnellement il m'ont mis une arme a 20cm de la tete pour me faire descendre de ma voiture lors d'un banal controle dans une de ces cités dites sensible alors ok les jeunes ont franchi une limite a ne pas depasser mais mettez vous un peu a leur place(juste 2secondes vous verrez c est pas dur)quand ont vient vous emmerder en bas de chez vous a un moment sa ne peut que peter
   

    Re : Trois policiers agressés à Vitrolles
    Commentaire posté par serval76 le Mercredi 11 octobre 2006
    ok avec toi bebere!mais la tension vient des 2 côtés!alors asseyons-nous autour d'une table et trouvons des solutions!y'a assez de m... sur cette terre.unissons-nous contre ses gros financiers qui sucent les derniers euro...
    (dsl c'etait mon coup de gueulle du jour)


Veuillez vous inscrire ou vous identifier :

Nom d'utilisateur :

Mot de passe :



_

Fil RSS
© Stéphane Bourgoin 2003 - 2014
Réalisation : Nokto