"; ";
  Accueil     Librairie     Polars     Thrillers     Criminologie     S. Bourgoin     Infos     Liens  

_

Identification :      [inscription]

Actualité criminologie

    Le plan d'action anti-délinquance dans 23 quartiers difficiles de France
    France > délinquance
    Article posté par Stéphane Bourgoin le Lundi 26 janvier 2004

    " Nicolas Sarkozy a donné lundi aux préfets de vingt-trois secteurs "exposés de façon récurrente aux violences urbaines" leur feuille de route pour y "restaurer de façon durable et profonde une meilleure sécurité et une plus grande tranquillité".
   
    Devant les préfets des dix-huit départements concernés (cinq départements comptant deux quartiers ou villes), réunis place Beauvau à Paris, le ministre de l'Intérieur a énuméré des "moyens d'action", où le maire aura un rôle essentiel, et des "actions spécifiques", comme la refonte des dispositifs ville-vie-vacances ou la création d'un centre de loisirs jeunes de la police pour y accueillir les enfants "les plus à risque".
   
    Ces 23 quartiers ou villes, dont huit sont en Ile-de-France, ont tous connu en 2003 "des agressions contre la police, 3.900 véhicules incendiés, des violences à l'école ou dans les transports en commun", a dit M. Sarkozy.
   
    Le ministre a donc demandé, comme "première priorité" aux préfets de "renforcer la répression des actes de violence et de délinquance" et de lui transmettre pour le 15 février "au plus tard" leurs "objectifs quantitatifs et qualitatifs de résultats".
    Des CRS patrouillent dans le quartier sensible de l'Ariane, à Nice, en novembre 2001
   
    Mais, a-t-il ajouté, "l'action dans ces quartiers ne peut s'arrêter à la répression", fixant aux préfets comme "deuxième priorité" une "véritable politique de prévention de la délinquance", organisée autour du maire concerné qui doit être "clairement le pilote de l'action".
   
    M. Sarkozy a aussi demandé que "tous les acteurs publics, dans l'exercice de leurs compétences respectives, aient le souci de la prévention de la délinquance et acceptent de coordonner leurs actions".
   
    Pour mettre en oeuvre cette politique, M. Sarkozy suggère notamment de "créer un "mécanisme administratif de rappel à la loi et aux règles de la vie en société", effectué par le maire. Il demande aussi que le maire propose à la Caisse d'allocations familiales "un dispositif d'accompagnement à l'utilisation des prestations familiales" pour aider les familles "qui sont parfois dépassées par ces enfants" difficiles et entend lutter contre l'absentéisme scolaire, l'un des premiers signes de dérive".
   
    Le ministre de l'Intérieur va engager des "actions spécifiques" comme la création d'un centre de loisirs jeunes de la police dans chacun des quartiers concernés pour y accueillir les enfants "les plus à risque" ou l'ouverture de "stages d'observations" aux "élèves volontaires" dans les commissariats ou les brigades.
   
    Il faut également, selon M. Sarkozy, "reconsidérer les dispositifs ville-vie-vacances" pour que "la dimension éducative soit au moins aussi importante que la dimension ludique". Il souhaite aussi développer des formations préparant les jeunes sous statut scolaire au concours de gardien de la paix ("Cadets de la police") et proposer aux chefs d'établissements de ces quartiers des policiers ou des gendarmes "référents" (correspondants).
   
    M. Sarkozy se rendra dans ces 23 secteurs, au cours des trois prochains mois, pour y rencontrer élus, acteurs de la prévention et forces de l'ordre."

Source : AFP (26 janvier 2004)

[Tous les articles criminologie]

Soyez le premier à poster un commentaire à cet article !


Veuillez vous inscrire ou vous identifier :

Nom d'utilisateur :

Mot de passe :



_

Fil RSS
© Stéphane Bourgoin 2003 - 2014
Réalisation : Nokto