"; ";
  Accueil     Librairie     Polars     Thrillers     Criminologie     S. Bourgoin     Infos     Liens  

_

Identification :      [inscription]

Actualité criminologie

    Violences: sept jeunes en réinsertion et un éducateur en garde à vue
    France > délinquance, coups & blessures, gendarmerie
    Article posté par Stéphane Bourgoin le Lundi 20 février 2006

    " Sept jeunes de la région parisienne en stage de réinsertion dans les Vosges et leur éducateur ont été placés en garde à vue dimanche après des violences et un affrontement avec les gendarmes qui ont fait deux blessés parmi les adolescents, a-t-on appris auprès des forces de l'ordre. Originaires de Seine-Saint-Denis (93), le groupe de jeunes, âgés de 13 à 17 ans et placés sous la responsabilité des services d'éducation renforcée et de l'association Insertion et Alternative, effectuait un séjour de six mois dans un gîte de Saint-Maurice sur Moselle, dans les hautes Vosges, pour effectuer une formation sur les métiers du cirque. Samedi soir, selon des témoins, ils avaient profité de l'ouverture d'une porte à l'intérieur du gîte pour se mêler à un groupe d'une cinquantaine de personnes qui avaient loué des chambres pour les vacances et tenter de "draguer des filles". Le responsable du gîte, ne parvenant pas à leur faire regagner leurs quartiers, a appelé les gendarmes pour mettre fin au tapage. Après le passage d'une première patrouille sans incident, la situation s'est rapidement dégradée dans le gîte où les jeunes ont commencé à casser des vitres, du mobilier et du matériel, selon des témoins. Une deuxième patrouille de gendarmes, composée de deux hommes, a été prise à partie par les jeunes qui ont cassé le pare-brise de leur voiture tandis qu'un adolescent tentait d'enflammer le siège arrière avec un briquet, selon les gendarmes. Repartis précipitamment, les gendarmes ne sont revenus en force que bien plus tard, pour ramener le calme avec des matraques et des gaz lacrymogènes. Lors des affrontements, un jeune s'est blessé au pied en tombant sur une brique tandis qu'un autre était blessé par un coup de matraque>. Les huit interpellés ont été répartis dans différentes brigades de gendarmerie des environs.

Source : AFP (19 février 2006)

[Tous les articles criminologie]

Soyez le premier à poster un commentaire à cet article !


Veuillez vous inscrire ou vous identifier :

Nom d'utilisateur :

Mot de passe :



_

Fil RSS
© Stéphane Bourgoin 2003 - 2014
Réalisation : Nokto