"; ";
  Accueil     Librairie     Polars     Thrillers     Criminologie     S. Bourgoin     Infos     Liens  

_

Identification :      [inscription]

Actualité criminologie

    Hausse de 6,6 % des atteintes volontaires à l'intégrité physique + SITE
    France > délinquance, statistique
    Article posté par Stéphane Bourgoin le Lundi 13 février 2006

    " Le ministre de l'intérieur, Nicolas Sarkozy, devait confirmer, lundi 13 février, place Beauvau, que les évolutions mensuelles de la délinquance seront dorénavant rendues publiques par l'Observatoire national de la délinquance, et non par le ministère de l'intérieur.
   
    Il s'agit d'une nouvelle étape du travail de l'OND, créé en novembre 2003. La mission de l'Observatoire est de dépolitiser les statistiques de la délinquance et de les rendre plus fines, plus fiables, à défaut d'être exhaustives.
   
    La présentation des statistiques sera aussi inédite. Elles ne seront plus établies en comparant un mois avec le même mois de l'année précédente, mais sur douze mois glissants. Pour sortir de "la magie du chiffre unique", selon le mot d'Alain Bauer, président du conseil d'orientation de l'OND, celui-ci s'appuiera sur trois indicateurs : les atteintes aux biens, les atteintes volontaires à l'intégrité physique et les infractions économiques, financières et autres escroqueries. "Les événements sans qualification pénale spécifique (violences scolaires, violences dites urbaines, violences dans les transports, etc.) seront étudiés dans le rapport annuel de l'OND", précise M. Bauer dans le bulletin de février.
   
    VIOLENCES SEXUELLES EN BAISSE
   
    Ce bulletin offre une première présentation de l'évolution des trois indicateurs, de janvier 2005 à janvier 2006. Les atteintes volontaires à l'intégrité physique — noyau dur de la délinquance — affichent une hausse de 6,6 %. "Un tel taux n'avait plus été observé depuis octobre 2002", note l'OND. Si les violences sexuelles sont en baisse de près de 10 % (2 399 faits en moins), les autres formes de violences et de menaces, en particulier les violences physiques non crapuleuses, augmentent de 9,2 %, soit près de 16 000 nouveaux faits.
   
   
    Les deux autres indicateurs sont à la baisse. Les atteintes aux biens diminuent de 2 %. Les vols, qui constituent 80 % des faits dans cet ensemble, diminuent de 4,1 %. "Chaque mois, depuis décembre 2002, le nombre de faits constatés sur douze mois glissants est en baisse par rapport aux douze mois précédents", souligne l'OND. Les infractions économiques et financières baissent de 2,6 %.
   
    Autre nouveauté dans la présentation des statistiques par l'Observatoire, les chiffres de la main courante informatisée (MCI). En vigueur dans les 424 circonscriptions de sécurité publique gérées par la police, la MCI livre de précieuses informations sur les déclarations d'usagers concernant des faits non constitutifs d'infractions, ainsi que sur les missions et les horaires des fonctionnaires. Pour l'heure, aucune comparaison ne peut être établie avec les chiffres relevés en 2005, année au cours de laquelle la main courante a été généralisée progressivement sur le territoire.
   
    Au total, 77 633 faits ont été recensés sur la MCI, dont 5 735 relèvent de la Préfecture de police de Paris, qui dispose d'un système informatique à part. Parmi ces faits, 37 886 — soit près de la moitié — concernent des différends entre personnes, qu'elles soient mariées, voisins, collègues de travail ou simples passants."
   
    Un article de Piotr Smolar (LE MONDE du 14 février 2006).
   
    Pour lire en PDF le rapport de l'Observatoire national de la délinquance, cliquez sur le lien SOURCE.

Source : SITE DE L'INHES

[Tous les articles criminologie]

Soyez le premier à poster un commentaire à cet article !


Veuillez vous inscrire ou vous identifier :

Nom d'utilisateur :

Mot de passe :



_

Fil RSS
© Stéphane Bourgoin 2003 - 2014
Réalisation : Nokto