"; ";
  Accueil     Librairie     Polars     Thrillers     Criminologie     S. Bourgoin     Infos     Liens  

_

Identification :      [inscription]

Actualité criminologie

    Jamila Belkacem évacuée de la salle d'assises après une scène d'hystérie
    France > meurtre, empoisonnement, tentative de meurtre, procès
    Article posté par Stéphane Bourgoin le Vendredi 3 février 2006

    " Jamila Belkacem, déjà condamnée pour avoir tué son amant et soupçonnée d'avoir voulu faire empoissonner son ex-mari, a dû être évacuée jeudi, après une scène d'hystérie, de la salle de la cour d'assises du Rhône, où elle est jugée à huis clos avec sa fille, a indiqué son avocat. "Ma cliente ne souhaitait pas que j'évoque un viol qu'elle a subi dans son enfance", a déclaré à l'AFP Me Gilles Aubert. "Quand l'expert-psychiatre a dit ne pas savoir si cela était vrai ou non, elle s'est mise à pleurer, à crier et s'est montrée violente envers elle-même. Il a fallu quatre policiers pour la maîtriser", a-t-il poursuivi. Jamila Belkacem, une ancienne aide-soignante de 45 ans, déjà condamnée en 2003 pour le meurtre de son amant, a été placée dans une pièce jouxtant la salle d'audience, où elle a été auscultée par un médecin. Elle devait revenir dans le box des accusés au cours de l'après-midi. Le procès se déroule à huis clos jusqu'à vendredi, parce que la fille de Jamila Belkacem était mineure en février 2003, quand elle a essayé d'empoisonner son père avec un flan au chocolat bourré de médicaments fournis par sa mère, alors détenue à la maison d'arrêt de Montluc, à Lyon. Une amie des deux femmes, Sihame Maziz, 28 ans, comparaît à leurs côtés pour complicité."

Source : AP (2 février 2006)

[Tous les articles criminologie]

Soyez le premier à poster un commentaire à cet article !


Veuillez vous inscrire ou vous identifier :

Nom d'utilisateur :

Mot de passe :



_

Fil RSS
© Stéphane Bourgoin 2003 - 2014
Réalisation : Nokto