"; ";
  Accueil     Librairie     Polars     Thrillers     Criminologie     S. Bourgoin     Infos     Liens  

_

Identification :      [inscription]

Actualité criminologie

    Interview: Le proviseur révoqué à cause de son blog se défend
    France > internet, pornographie
    Article posté par Stéphane Bourgoin le Mercredi 18 janvier 2006

    "Je récuse ce terme d'obscénités pornographiques"... le proviseur du lycée Peytavin de Mende s'est défendu hier sur l'antenne de RTL contre sa mise à l'écart. Il avait été révoqué mardi par le ministre de l'Education pour avoir animé un blog où, sous un pseudonyme, il évoquait notamment son homosexualité selon les syndicats, mais à travers écrits et photos pornographiques, selon le ministère.
   
    Rien de très "hard"
   
    Le proviseur avait été révoqué mardi (17 janvier). Ce sont des enseignants de l'établissement, qui, à la recherche de blogs d'élèves critiquant leurs professeurs, sont tombés sur celui de leur proviseur et ont prévenu leur hiérarchie.
    Alors ce blog n'est plus en ligne, le proviseur l'a fermé le 11 octobre dernier, dès qu'il a été convoqué pour cette affaire mais avec un peu de persévérance on peut retrouver quelques pages du blog sur internet. On parcourt alors le journal intime d'un homme très seul qui évoque sa vie, son métier, ses amours, son homosexualité. Des recettes de cuisine côtoient quelques vacheries sur ses collègues de travail, toujours de façon anonyme. C'est souvent impudique mais rien de choquant a priori dans ces extraits d'où les photos ont disparu.
    Le proviseur a assuré qu'il n'y en avait jamais eu de photos pornos, tout au plus des photos d'hommes déshabillés trouvées dans des catalogues de vêtements ou dans le fameux calendrier des rugbymen des Dieux du Stade. Rien de très "hard" selon lui. Quant aux écrits, là encore l'auteur affirme qu'il n'y avait rien de bien méchant. Il raconte bien ses aventures sentimentales ou sexuelles mais sans détails pornographiques sans donner de noms et la preuve selon lui que ce n'est pas bien méchant.
   
    La sanction la plus radicale
   
    Ce n'est cependant pas le sentiment de Paul Desneuf, le Directeur de l'encadrement au ministère de l'éducation nationale qui a présidé la commission qui a révoqué le proviseur. Sans vouloir révéler les détails, il affirme que le blog était bien pornographique et surtout qu'on pouvait facilement découvrir l'identité et la fonction de son auteur.
    Pour lui la sanction la plus radicale s'imposait et elle l'est : le proviseur est révoqué, il n'a plus de salaire, plus de logement de fonction, plus le droit d'être fonctionnaire mais il a l'intention de déposer des recours auprès du ministère de l'éducation nationale et du tribunal administratif de Montpellier."
   
    Source: RTL (18 janvier 2006).
   
    Pour écouter l'interview de RTL INFOS, cliquez sur le lien SOURCE.

Source : INTERVIEW RTL

    Articles relatifs :
     Un proviseur révoqué pour son blog intime


[Tous les articles criminologie]

Soyez le premier à poster un commentaire à cet article !


Veuillez vous inscrire ou vous identifier :

Nom d'utilisateur :

Mot de passe :



_

Fil RSS
© Stéphane Bourgoin 2003 - 2014
Réalisation : Nokto