"; ";
  Accueil     Librairie     Polars     Thrillers     Criminologie     S. Bourgoin     Infos     Liens  

_

Identification :      [inscription]

Actualité criminologie

    Le "Cannibale de Rotenburg" dépeçait des poupées Barbie et fabriquait des pénis en pâte d'amande
    Europe du Nord & de l'Ouest > Cannibale de Rotenburg
    Article posté par Isabelle Longuet le Vendredi 16 janvier 2004

   
   
    CASSEL - Lors de la 10ème journée d'audience du procès du "Cannibale de Rotenburg", Armin Meiwes, les officiers de police chargés de l'enquête ont rapporté les informations recueillies en épluchant les disques durs des 16 ordinateurs saisis chez l'accusé, et en étudiant l'ensemble de son immense correspondance électronique.
   
    A sa petite annonce "Cherche jeune homme de 18 à 30 ans pour l'abattage", Meiwes a reçu 204 réponses d'internautes se portant volontaires pour être tués, dépecés et mangés, ainsi que 13 réponses de personnes ayant envie de participer au dépeçage d'un être humain, et 29 de personnes affirmant avoir déjà commis de tels actes ou voulant le faire.
   
    Les enquêteurs ont également raconté quels étaient les hobbys de Meiwes : il s'achetait des poupées Barbie, qu'il perforait, mutilait, embrochait et faisait griller sur son barbecue, ou qu'il barbouillait de ketchup. Il prenait des photos de toutes ces mises en scène, les retravaillait sur ses ordinateurs et les y stockait. Il s'adonnait également au modelage : avec de la pâte d'amande ou de la viande hachée, il façonnait des corps et des pénis extrêment réalistes, il les enduisait de ketchup ou de poudre de cacao et les filmait. Tous ces passe-temps ne lui laissaient guère le temps de faire autre chose de ses loisirs.
   
    En septembre 2003, Armin Meiwes a envoyé une lettre au père de sa victime, un médecin à la retraite de 79 ans, dans laquelle il écrivait : " Il vous aimait beaucoup. Je regrette profondément mon acte. Je voulais le manger, pas le tuer. Il voulait être mangé, c'était tellement important pour lui. Si je ne l'avais pas fait, un autre que moi l'aurait fait. Je vous demande pardon ".
    Le procès doit reprendre le lundi 19 janvier.
    DER SPIEGEL, BZ, N24.DE 16 janvier 2004
   
    Les petites annonces passées par Meiwes (pseudonyme : Franky) et certaines réponses sont encore consultables sur le net ; cliquez sur le lien Source.

Source : ANNONCES

    Articles relatifs :
     "Le Cannibale de Rotenburg" : un Allemand castre, tue et mange une victime consentante
     Procès du " Cannibale de Rotenburg " : un cas unique dans l'histoire du droit
     Ouverture du procès du "Cannibale de Rotenburg" : VIDEO du lieu du crime
     Le " Cannibale de Rotenburg " avait filmé la totalité de son crime
     Des protecteurs des animaux envoient du tofu au "Cannibale de Rotenburg"
     Le cannibale allemand va vendre son " histoire " à un producteur de cinéma
     Le cannibale allemand organisait des jeux de rôle dans sa " pièce d'abattage "
     Les fantasmes des victimes potentielles du " Cannibale de Rotenburg "
     Un expert-psychiatre juge le " Cannibale de Rotenburg " sain d'esprit
     Le cannibale allemand avait stocké des milliers de photos pornos et de torture
     Procès de Cassel : les e-mails contenaient des blagues et des recettes cannibales
     Procès de Cassel : Armin Meiwes, entre cannibalisme & rêve d'une vie de famille ?
     La victime du cannibale allemand voulait qu'un amant lui coupe le pénis avec les dents
     Le "Cannibale de Rotenburg" dépeçait des poupées Barbie et fabriquait des pénis en pâte d'amande
     Meiwes est devenu cannibale pour se "rapprocher" des hommes, estime un expert
     Expertise psychiatrique : le cannibale allemand est un pervers sain d'esprit
     Perpétuité requise pour le "Cannibale de Rotenburg"... interprété par Kevin Spacey au cinéma ?
     Vers une révision du procès du cannibale allemand, condamné à 8 ans et demi de prison


[Tous les articles criminologie]

Soyez le premier à poster un commentaire à cet article !


Veuillez vous inscrire ou vous identifier :

Nom d'utilisateur :

Mot de passe :



_

Fil RSS
© Stéphane Bourgoin 2003 - 2014
Réalisation : Nokto