"; ";
  Accueil     Librairie     Polars     Thrillers     Criminologie     S. Bourgoin     Infos     Liens  

_

Identification :      [inscription]

Actualité criminologie

    Rixe mortelle en Haute-Saône : mise en examen du meutrier présumé
    France > meurtre, délinquance
    Article posté par Stéphane Bourgoin le Dimanche 2 octobre 2005

    " Un mineur de 17 ans a été mis en examen vendredi pour meurtre à la suite d'une rixe mortelle qui a suscité une vive tension à Gray (Haute-Saône) et dans ses environs ces deux derniers jours, a indiqué le procureur de Vesoul. Mis en examen pour "homicide volontaire et violence avec arme", le mineur, d'origine ivoirienne, est soupçonné d'avoir tué un jeune homme de 20 ans à l'arme blanche et d'en avoir blessé un autre dans la nuit de mardi à mercredi à Gray lors d'une altercation dont les raisons précises ne sont encore pas connues, a indiqué le procureur Pascal Steinmetz. Le mineur s'était grièvement blessé en sautant d'une fenêtre pour tenter d'échapper à un groupe de six à huit jeunes voulant venger les victimes. Il n'avait dû son salut qu'à l'arrivée des gendarmes qui avaient tiré des coups de semonce pour le dégager. Il a été entendu jeudi par les enquêteurs et placé en garde à vue à l'hopital de Vesoul où il est hospitalisé depuis mercredi. L'autopsie de la victime a déterminé qu'il avait succombé à deux coups de couteau, l'un au thorax et l'autre à l'artère fémorale. Sitôt la nouvelle du décès connue, une trentaine de proches des deux victimes, dont l'une au moins est d'origine turque, avaient tenté de s'introduire dans la caserne de gendarmerie de Gray avant de s'en prendre mercredi après-midi à un centre éducatif où le meutrier présumé avait été pensionnaire jusqu'en août 2004. "Ils ont détruit deux véhicules, cassé de nombreuses vitres et bousculé des pensionnaires et des éducateurs", a précisé Arnaud Lhenry, chef de sercice du centre éducatif professionnel des Chevenières à Vereux, situé à 12 km de Gray. Il a ajouté que l'opération, menée par une quinzaine de jeunes cagoulés, armés de battes de base-ball et même d'une hache avait duré environ dix minutes. Le meurtrier présumé avait été pensionnaire dans ce centre dépendant de la protection de l'enfance de 2002 à août 2004, avant d'être renvoyé, "parce qu'il ne respectait pas les règles de vie commune". Aucune information n'a pu être obtenue vendredi sur le sort des assaillants du centre, le procureur se contentant d'indiquer qu'il s'agissait "d'une autre procédure". Pour faire face à un éventuel regain de tensions, un escadron de gendarmes mobiles a été envoyé en renfort dès mercredi à Gray, a-t-on appris auprès de la gendarmerie. "Ils resteront tant que la situation restera critique", précise-t-on de même source."

Source : AFP (30 septembre 2005)

[Tous les articles criminologie]

Soyez le premier à poster un commentaire à cet article !


Veuillez vous inscrire ou vous identifier :

Nom d'utilisateur :

Mot de passe :



_

Fil RSS
© Stéphane Bourgoin 2003 - 2014
Réalisation : Nokto