"; ";
  Accueil     Librairie     Polars     Thrillers     Criminologie     S. Bourgoin     Infos     Liens  

_

Identification :      [inscription]

Actualité criminologie

    Scènes d'émeutes à Aubervilliers après une mort accidentelle
    France > délinquance, incendiaire, police
    Article posté par Stéphane Bourgoin le Lundi 4 avril 2005

    " Aubervilliers a vécu un week-end de violence après la mort accidentelle, vendredi, d'un jeune homme poursuivi par la police. Quelque quarante jeunes ont été interpellés vendredi et samedi à l'issue d'affrontements avec les forces de l'ordre et de scènes de vandalisme visant des voitures et des magasins. Le maire PC de la ville, Pascal Beaudet, s'est adressé dans un communiqué «à l'ensemble des familles d'Aubervilliers pour lancer un appel à la raison, au calme», en faisant appel «à leur responsabilité de parents».
   
    Tout commence dans l'après-midi du 1er avril à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), à deux pas du Stade de France, quand une patrouille de la brigade anticriminalité (BAC) locale s'intéresse aux agissements d'un jeune homme de 17 ans qui prend alors la fuite au guidon d'un scooter. Vers 13 h 30, alors que la voiture de police est à une cinquantaine de mètres du deux-roues, son pilote en perd le contrôle avant de percuter un plot en béton, sous les yeux de plusieurs témoins.
   
    Originaire d'Aubervilliers, le jeune homme est transporté dans un hôpital parisien et décède en milieu d'après-midi. Une forte somme d'argent aurait été retrouvée sur lui, sans que l'on sache, toutefois, la raison pour laquelle la patrouille de la BAC s'intéressait à lui.
   
    La préfecture de Seine-Saint-Denis a souligné dès vendredi que la voiture de police n'était pas entrée en contact avec le scooter de la victime. Une précision qui n'aura pas suffi à éviter le déchaînement de violence des amis, ou supposés tels, du jeune homme.
   
    Dès l'annonce du décès, la tension commence à monter dans sa cité, celle de la Villette. A la nuit tombée, plusieurs dizaines de jeunes, dont un nombre important de mineurs, se rassemblent et commencent à brûler des voitures. Une dizaine seront incendiées. Les forces de l'ordre sont harcelées par des jets de pierre et d'objets divers. Au total, quatre-vingt policiers et une demi-compagnie de CRS seront nécessaires pour juguler les affrontements. Vingt-quatre jeunes sont interpellés vendredi à l'issue des affrontements. Placés en garde à vue, ils sont soupçonnés de «violences en bande». Dans son communiqué, la mairie évoque, outre les voitures brûlées, des «vitrines de magasins détruites». Samedi matin, la situation semble sous contrôle au prix du maintien sur place des forces de l'ordre. Les premières interpellations ne calment pas les casseurs. La nuit de samedi à dimanche est marquée par de nouveaux affrontements et actes de vandalisme. Cette fois, une douzaine de voitures, appartenant à des habitants d'Aubervilliers, sont incendiées à coups de cocktail Molotov. Un entrepôt commercial est ravagé par les flammes. Les CRS essuient également des jets d'engin incendiaire et d'autres objets. Seize jeunes sont interpellés et placés en garde à vue. Des cocktails Molotov sont saisis sur certains d'entre eux, comme cela avait déjà été le cas pour certains des vingt-quatre suspects interpellés vendredi.
   
    Parmi les vingt-quatre jeunes interpellés dans la nuit de vendredi à samedi, dix-neuf ont vu leur garde à vue prolongée. Certains pourraient être déférés au parquet pour y répondre de leurs actes. Des éléments de preuve auraient en effet été réunis par les policiers.
   
    Hier soir, cent policiers et une compagnie de CRS étaient toujours présents sur les lieux. La préfecture de Seine-Saint-Denis et la mairie d'Aubervilliers s'efforçaient d'éviter le renouvellement des événements du week-end. Le maire a annoncé qu'il rencontrerait cette semaine une délégation des amis de la victime."
   
    Un article de Jean Chichizola.

Source : LE FIGARO (4 avril 2005)

[Tous les articles criminologie]

Soyez le premier à poster un commentaire à cet article !


Veuillez vous inscrire ou vous identifier :

Nom d'utilisateur :

Mot de passe :



_

Fil RSS
© Stéphane Bourgoin 2003 - 2014
Réalisation : Nokto