"; ";
  Accueil     Librairie     Polars     Thrillers     Criminologie     S. Bourgoin     Infos     Liens  

_

Identification :      [inscription]

Actualité criminologie

    Procès de Cassel : les e-mails contenaient des blagues et des recettes cannibales
    Europe du Nord & de l'Ouest > Cannibale de Rotenburg
    Article posté par Isabelle Longuet le Mardi 6 janvier 2004

   
    Au lendemain du 7ème jour de procès, la presse publie des extraits effarants de quelques uns des dizaines de milliers d'e-mails échangés entre Armin Meiwes, le "Cannibale de Rotenburg", et les centaines d'internautes avec lesquels il est entré en contact dans des "forums de cannibales". Ces pièces à conviction ont été en partie présentées au tribunal - en partie seulement, car si tous ces messages étaient imprimés, l'opération nécessiterait plus de 100 000 feuilles qui rempliraient deux camions de dix tonnes chacun, précisent certains articles anglo-saxons. Dans ces e-mails on trouve le plus souvent un humour d'un goût immonde, ainsi que des recettes - parfois régionales - à réaliser avec de la chair humaine.
   
    Ainsi, en janvier 2002, un certain Jörg demande à Meiwes : " As-tu tué des jeunes mecs durant tes congés ? ". Réponse : " C'est l'unique chose que je n'ai pas faite pendant ces vacances. Tu crois que ça m'est sorti de l'esprit ? Que je veux tuer un jeune type et le manger ? " - " Non, il n'y a rien de plus sexy que d'être abattu comme un porc ".
    Pour donner satisfaction à un autre correspondant, qui rêvait d'être tué et mangé par une femme, Meiwes se crée une nouvelle adresse électronique et prétend être une femme.
    A un autre "cannibale" qui lui demande qui il ne mangerait pas, Meiwes répond : " Ma limite, ça serait les asthmatiques ".
   
   
    On trouve aussi, pêle-mêle, ce type de propos : " Ce qui a plus de 35 ans ne peut être préparé qu'en fricadelle" - "Hänsel veut être rôti vivant. Plus c'est jeune plus c'est tendre" - "J'espère que ton foie ne me décevra pas. Juste saisi, accompagné de petits oignons, un régal" - "Les fesses juteuses font d'excellent rôtis du dimanche, et dans les jambes, je taille un bataillon de superbes escalopes" - "Les petites poignées d'amour rendent les jambons bien fondants" - "Les rillons de garçons avec des oignons grillés sur une tranche de pain, un vrai délice !" - L'épaule, le la desosse et je la sale avant de la cuisiner - c'est une spécialité de la région de Bade " - etc.
   
    Les forums attirent également des couples. L'accusé et sa victime, Bernd-Jürgen Brandes, ont discuté des avantages et des inconvénients de manger de la chair de femme, par rapport à de la chair d'homme, après qu'un couple utilisant le pseudonyme Hänsel et Gretel ait commencé à correspondre avec Meiwes. Ils plaisantaient également sur le fait que le cannibalisme pourrait offrir une solution au problème de la surpopulation dans le Sud-Est asiatique et en Chine.
    Meiwes et Brandes dépeignaient, avec minutie, le processus de l'abattage : la manière d'inciser la chair, les bruits que cela produit....L'accusé ne cessait de répéter à quel point il était affamé de chair humaine, et à quel point ses fantasmes l'excitaient sexuellement - contrairement à ce qu'il tient à démentir depuis le début de son procès. " J'aimerais simplement abattre et manger quelqu'un, et surtout savoir quel goût ça a ". " Chaque soir, dans mon lit, j'abats un ou deux garçons en pensée ". Ces pensées incluent le meurtre et le dépeçage d'une victime ignorante du sort qui l'attend - ce qui n'empêche pas l'accusdé, au tribunal, de souligner sans cesse qu'il n'a jamais rien fait contre le gré d'un être humain.
   
    Par ailleurs, les poursuites que la police avait engagées contre une personne à Francfort, ainsi que contre deux autres internautes ayant été en relation avec Meiwes, sont suspendues (elles étaient soupçonnées de fomenter un acte de cannibalisme). Les enquêteurs refusent d'en dire davantage pour l'instant. Mais leurs investigations les ont conduits de l'Autriche aux Etats-Unis.
    Au total, les policiers ont dénombré quelque 800 000 pages Web dédiées au cannibalisme.
   
    Une dernière information : l'avocat de la défense conteste l'accusation impliquant que la victime n'était pas morte au moment où son client lui a donné les premiers coups de couteau dans le cou. Il affirme - sur la base d'une nouvelle expertise réclamée à un autre spécialiste que celui qui a déjà témoigné - que Brandes avait perdu tout son sang au moment où il a été dépecé, et qu'il était en état de mort cérébrale.

Source : Nombreuses sources allemandes et anglo-saxonnes, 5 & 6 janvier 2004

    Articles relatifs :
     Le cannibale allemand avait stocké des milliers de photos pornos et de torture
     Procès de Cassel : Armin Meiwes, entre cannibalisme & rêve d'une vie de famille ?
     Un expert-psychiatre juge le " Cannibale de Rotenburg " sain d'esprit
     Les fantasmes des victimes potentielles du " Cannibale de Rotenburg "
     Le cannibale allemand va vendre son " histoire " à un producteur de cinéma
     Le cannibale allemand organisait des jeux de rôle dans sa " pièce d'abattage "
     Des protecteurs des animaux envoient du tofu au "Cannibale de Rotenburg"
     Le " Cannibale de Rotenburg " avait filmé la totalité de son crime
     Procès du " Cannibale de Rotenburg " : un cas unique dans l'histoire du droit
     Ouverture du procès du "Cannibale de Rotenburg" : VIDEO du lieu du crime
     "Le Cannibale de Rotenburg" : un Allemand castre, tue et mange une victime consentante
     La victime du cannibale allemand voulait qu'un amant lui coupe le pénis avec les dents
     Le "Cannibale de Rotenburg" dépeçait des poupées Barbie et fabriquait des pénis en pâte d'amande
     Meiwes est devenu cannibale pour se "rapprocher" des hommes, estime un expert
     Expertise psychiatrique : le cannibale allemand est un pervers sain d'esprit
     Perpétuité requise pour le "Cannibale de Rotenburg"... interprété par Kevin Spacey au cinéma ?
     Vers une révision du procès du cannibale allemand, condamné à 8 ans et demi de prison


[Tous les articles criminologie]

Soyez le premier à poster un commentaire à cet article !


Veuillez vous inscrire ou vous identifier :

Nom d'utilisateur :

Mot de passe :



_

Fil RSS
© Stéphane Bourgoin 2003 - 2014
Réalisation : Nokto